Worth the Ride

Titre : Worth the Ride (VO)
Auteur(e) : Casey Peeler
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Contemporain
Parution : 2017 (USA)
Lu en anglais
Note : 14/20

Résumé :
Père célibataire, Weston Parker est casé d’une certaine façon et élever sa fille est sa priorité principale. Mais sa petite fille mouvementée de 10 ans grandit plus rapidement qu’il ne se l’était imaginé. Son attitude tête brûlée est un territoire connu pour lui, principalement parce qu’il était pareil. Quand elle commence à échanger ses couettes pour du maquillage, Weston se rend compte qu’il pourrait bien être dépassé.
Vétérinaire passionnée et dédiée, Timber Sellers a toujours su qu’elle reviendrait à la maison, mais elle n’était pas prête à ce que ça se déroule aussi rapidement. Tomber sur le têtu et autoritaire Weston de ses jours d’étudiante ne rend pas les choses meilleures. Mais lorsqu’elle rencontre sa petite fille pleine de cran, Timber sait qu’elle pile là où elle devait être. Alors que Timber se rapproche de la fille de Weston, son extérieur dur s’adoucit. Tout à coup, la chaleur entre eux explose et aucun d’entre eux ne peut nier leur attraction. Weston va toujours après ce qu’il veut et cette fois il veut un futur avec Timber.

Avis d’Ash :
Worth the Ride porte assez bien son titre à plusieurs niveaux. Il résumé assez bien cette romance style western qui se passe à la campagne et dans le monde du rodéo, tout comme le choix du héros de se lancer la tête la première dans une relation stable. L’autre point pour lequel ce livre bien son titre, c’est que cette romance mérite en effet en grande partie d’être mais je vais mettre quelques nuances dans ce ressentit. Bien que cela ait été une lecture vraiment agréable, amusante, ludique, j’ai trouvé l’histoire bien trop lisse et simple dans son ensemble.

Weston était un champion de rodéo en devenir, il avait toute sa vie tracée devant lui avec un avenir radieux dans sa passion, une ferme familiale qu’il adore et tout un tas de jeunes femmes à ses pieds. Malheureusement (ou pas), un coup d’un soir alcoolisé va mettre un gros frein à tout cela, la fille est enceinte et il l’épouse afin de prendre ses responsabilités. Hannah meurt en mettant au monde Bryndle et c’est là que la vie de Weston va prendre un tournant radicale…

Weston est un homme attachant qui a tout sacrifié pour sa fille, même épouser une femme qu’il n’aimait pas pour le bien de l’enfant à venir. Cette dernière est décédée et Weston est devenu le père parfait en faisant tout pour sa petite fille. C’est vraiment touchant de le voir se plier en 10 pour elle, tout en ayant des doutes et ne sachant pas trop quoi faire lorsque ça devient girly. Cela fait 10 années qu’il n’a rien fait pour lui-même et les choses changent avec le retour d’une de ses meilleures amies : Timber.

Timber est une jeune femme épanouie qui est devenue vétérinaire dans le monde du rodéo, son grand rêve. Mais son père prenant sa retraite, elle retourne chez elle afin de reprendre l’affaire familiale. Ce retour va lui montrer tout ce qu’elle a loupé ces dernières années et surtout l’optique d’un avenir qui lui était inconnu à ce jour : un mari et un enfant. Elle a beau l’air d’être une femme profitant de la vie, un véritable tornade qui emporte tout sur son chemin, c’est surtout une personne posée et passionnée.

Pour le coup, leur romance diffère un peu des classiques du genre tout en restant simple, peut-être un peu trop. Ils se connaissent depuis toujours et ne sont que de simples amis, il n’a jamais été question de plus entre eux. Timber est partie et Weston a dû élever sa fille tout seul. Il change des autres pères célibataires de part sa volonté de bien faire pour sa fille, de tout sacrifier pour elle et surtout ne pas penser au sexe opposé, il n’a pas eu de relation depuis que sa fille est venue au monde. Il est celui qui veut construire une vie stable et Timber veut garder sa liberté. Mais en dehors de cette petite différence, il n’y a rien d’original, ni d’étonnant.

Casey Peeler est une auteure agréable à lire bien qu’on aimerait avoir davantage de rebondissement et de choses compliquées à surmonter. C’était mignon tout simple, surtout grâce à Bryndle qui a une place importante dans l’histoire et qui n’est pas une simple mascotte. J’ai d’ailleurs apprécié que le dernier chapitre soit de son point de vue, un peu comme un passage de flambeau. C’était doux, entrainant et sensuel à la fois, en plus d’avoir un univers marqué et bien développé. Worth the Ride mérite bien la peine d’être lu.

Merci à Casey Peeler et Ardent Prose pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s