The Tempest

Titre : The Tempest (VO)
Auteur(e) : Brit Constantine
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Contemporain
Parution : 2017 (USA)
Lu en anglais
Note : 15/20

Résumé :
Ils l’appellent « The Tempest ».
Le champion poids-lourd de boxe le plus craint d’Angleterre.
Il déteste la célébrité et la gloire, mais ce n’est comparé à la haine qu’il se voue à lui-même. Tout ce qu’il veut, c’est d’être laisser seul, vivant en solitaire sur son bateau dans la misère.
Lorsque j’ai fait la queue pour avoir son autographe, c’est un feu de bois immédiat. Mais pas dans le sens où les belles étoiles brillent fortement dans le ciel. Il est brut. Il est sans cœur. Une bombe de rage à retardement.
Coup de bol, je n’ai pas peur de mettre un peu de poudre pour son décollage.
J’ai uploadé une vidéo privée de lui sur ma chaîne de vidéos qui a plus d’un million de followers. La vidéo est devenue virale.
L’ancien de la Marine Royale a presque cassé la porte de mon studio afin de me dire à quel point c’était inapproprié…
… pendant que j’étais en plein milieu d’un live streaming.
Je ne le lui ai pas dit. Je n’ai pas éteint la caméra. J’ai continué à filmer, jouant le jeu secrètement pour mon audience. Il aurait dû vérifier si la caméra était éteinte, n’est-ce pas ?
Cela aurait dû être une épave dès l’instant où la tempête l’a atteinte.
C’était le cas.
Puis ce ne l’était… plus.
Notre attraction est blessante, indéniable et c’est comme si j’étais Eve et ses lèvres étaient la pomme, et bon sang si sa langue n’est pas le serpent.
Je suis la seule fille qui puisse recoller le cœur brisé de cette homme.
Mais il sait que le secret qu’il garde pourrait bien nous déchirer. Il sait que cela me forcera la main à briser des liens avec la seule famille qu’il me reste au monde.
Mais une fois que The Tempest, l’homme au cœur de fer, tombe amoureux… il brisera quiconque osera m’éloigner de lui. Je n’ai pas d’autre choix que de couler avec son gros navire.
Tel un poisson qui croyait foutrement mordre à l’hameçon.

Avis d’Ash :
J’avouerai que l’aventure avec The Tempest a été quelque peu mouvementée. Au départ, je me demandais sérieusement ce que j’étais en train de lire et pourquoi je voulais le lire, puis les choses se sont améliorées jusqu’à se conclure en beauté. Il faut bien s’accrocher pendant les premiers chapitres, mais une fois que la machine est lancée, on passe un très agréable moment avec des personnages haut en couleurs qui vont nous faire vivre une incroyable aventure qui nous pousse à nous poser des questions.

Felicity tient une chaîne de vidéos à succès qui a plus d’un millions d’inscrit et même si à l’origine c’est sur le maquillage et la mode, son obsession pour Lenic, le champion de boxe qui s’entraîne en face de chez elle, va se déteindre même dans ses nouvelles vidéos. Loin d’avoir sa langue dans la poche, sûre d’elle et de son physique, elle ne recule devant rien afin d’obtenir ce qu’elle veut. Au début, j’avais vraiment du mal avec sa personnalité bien trop tête brûlée qui ne prend rien au sérieux, puis peu à peu elle s’est dévoilée et on découvrir de lourdes cicatrices qui ont du mal à totalement guérir chez elle.

Lenic, dit The Tempest, est un ancien militaire de la Marine Royale britannique et l’actuel champion poids-lourd de boxe à main nu. Il a un physique à faire pâlir les mannequins et son côté taciturne font tomber les femmes comme des mouches, mais il ne semble pas en profiter. Au contraire, il éloigne tout le monde de lui, se complaisant dans la solitude et la douleur. C’est un homme vraiment compliqué qui ne semble avoir qu’un seul ami, Cross qui est son manager par la même occasion, et plus tard Felicity pour qui il craque totalement. Il va s’humaniser au fil des chapitres, devenir vraiment attachant, tendre et adorable. J’ai totalement craqué pour lui, aussi bien de part ses choix, ses réactions et les secrets qu’il garde.

Leur histoire d’amour commence plus par une histoire de haine qu’autre chose, ou du moins ça en a l’apparence. Ils sont attirés l’un par l’autre, mais ne peuvent y succomber dans un premier temps puis ils n’ont pas le bon timing, provocant des disputes mémorables et surtout une réponse de Felicity à chaque fois à travers de vidéos sulfureuses. Mais une fois qu’ils passent aux choses sérieuses, le sexe est bouillant, la relation est tendre et drôle, les sentiments se démêlent petit à petit. Leur romance est loin d’être évidente, ils ont bien des blessures en eux qu’ils doivent soigner et l’autre va en être la victime à chaque fois.

Plein d’humour et de sensualité, The Tempest se rattrape bien d’un début chaotique et haché, assez compliqué à comprendre et encore plus à démêler. Les personnages sont bien travaillé, les secondaires ont une bonne importance et sont aussi développés (je verrais bien un trio Weston/Delphine/Cross). Mais le gros plus de ce livre, en plus du caractère poignant de l’intrigue qui nous fascine, c’est le style de l’auteure qui a très bien utilisé l’univers de la boxe, mais aussi celui de la pêche et de la marine. Que ce soit dans les dialogues, l’action ou bien les jeux de mots, tout est très bien pensé et c’est agréable à lire. Ce n’est pas le genre de livre qui peut plaire à tout le monde, surtout si on n’est pas du genre à tenir le coup, mais c’était une bonne lecture dans son ensemble.

Merci à Brit Constantine et Xpresso Book Tour pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s