Small Change (t1) : Dépasser ses doutes

Titre : Dépasser ses doutes (VF) / Small Change (VO)
Auteur(e) : Roan Parrish
Maison d’édition : Infinity, collection Romance Passion
Genre : Romance / Contemporain
Parution : 2019 (France) / 2017 (USA)
Note : 17/20

Résumé de la série :
Ginger Holtzman s’est toujours battue dans la vie. Pour le succès de son salon de tatouage, pour être respectée dans la profession, pour monter son exposition de peinture. C’est une femme forte et indépendante, qui ne se laisse pas faire et qui a élevé cette habitude au rang d’art. Et d’ailleurs, ça tombe bien. Parce qu’entre gérer sa boutique, prendre soin de ses amis et s’empresser de terminer ses tableaux, elle n’a quasiment plus une minute à elle. Et au final… tant mieux. Ainsi, elle ne remarque pas à quel point elle est seule. Elle s’en sortira sans l’aide de personne, comme elle l’a toujours fait.
Christopher Lucen vient d’ouvrir un café dans le sud de Philadelphie. Après des années à errer de ville en ville à la poursuite de quelque chose d’indéfinissable, il recherche un sentiment d’appartenance à une communauté. Il savoure à présent la complicité tranquille nouée entre lui et ses clients réguliers, et prend plaisir à les satisfaire. Mais ce qu’il recherche par-dessus tout, c’est l’amour.
Dès leur rencontre, Christopher a le coup de foudre, mais Ginger… n’est pas franchement convaincue. Christopher est magnifique et gentil, c’est vrai ; les extrêmes s’attirent et leur attirance mutuelle fait des étincelles. Mais s’éclater au lit est une chose. Tomber vraiment amoureux, c’en est une autre. Et c’est terrifiant. Quand le monde de Ginger commence à s’effondrer autour d’elle, elle doit se rendre à l’évidence : pour remporter ce combat, elle devra se montrer vulnérable. C’est une bataille qu’elle ne pourra pas gagner seule.

Avis d’Ash :
Depuis le temps que j’entends parler de Roan Parrish, il était temps que je m’y mette ! Mais je ne m’attendais pas du tout à me retrouver avec une lecture qui allait me prendre aux tripes, quelque chose de dur avec des personnages profonds et touchants. Dépasser ses doutes est d’ailleurs le début d’un spin-off d’une autre série de l’auteure sortie en France, Ici et ailleurs, que j’ai bien envie de lire maintenant puisque certains personnages apparaissant ici en font partie.

Ginger est la propriétaire d’un salon de tatouage, quelque chose de compliqué pour une femme. On suit ses difficultés face à la misogynie qui sévit dans le milieu et son besoin de s’exprimer à travers cet art qu’elle adore. Elle est franche et a du mal en société, elle est toujours mal à l’aise et ne sait pas trop quoi dire, c’est pourquoi la peinture et le tatouage sont si importants pour elle, c’est sa façon de communiquer avec autrui. Pourtant, malgré sa grande gueule et l’impression qu’elle dégage de tout contrôler, elle doute sur absolument tout et sur sa capacité à aimer et être aimée en retour.

Christopher est le propriétaire d’un nouveau café sandwicherie qui a ouvert il y a peu dans le même quartier que le Small Change. Il a eu le coup de foudre pour Ginger et s’y prend un peu maladroitement pour retenir son attention, ce qui est adorable. Il a toujours un sourire fixé sur le visage et est gentil avec tout le monde, ce qui est l’opposé de la tatoueuse. Il lui vient toujours en aide et semble fasciné par elle, la comprenant d’une façon inédite. On comprend la raison de tout cela grâce à son frère et les lettres à chaque fin de chapitres qui sont les seuls scènes de son point de vue.

Il y a beau y avoir une attirance immédiate pour ces deux-là, beaucoup d’obstacles les attendent en chemin et sont souvent leur propre ennemi. Quand ils baissent leur garde, les choses deviennent vraiment très chaudes, pourtant c’est le point de vue émotionnel de leur relation qui est mis en avant. La communication, les non-dits, les secrets, tout cela revient toujours au cœur de leur histoire d’amour complexe. Mais ce n’est pas la seule relation présente, l’amitié et la famille sont deux thèmes très importants et chers aux personnages.

Roan Parrish a un style brut et acéré, elle ne tourne pas autour du pot et c’est appréciable, bien qu’on se retrouve avec des moments qui mettent mal à l’aise. D’ailleurs la série Small Change met en avant plusieurs minorité de plusieurs façons différents. Ginger est une femme tatoueuse, ce qui est une minorité, surtout en tant que propriétaire. Elle a aussi été en couple avec une femme dans le passé, les relations homosexuelles sont toutes aussi présentes que celles hétérosexuelles. Et pour finir, Marcus est un transsexuel, encore une minorité qui a le droit à avoir son histoire et une fin heureuse. L’auteure défend l’amour sous tous ses aspects et pour cela je lui tire mon chapeau.

Merci à Infinity pour ce service presse !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.