The Masks of Under (t1) : King of Flames

Titre : King of Flames (VO)
Auteur(e) : Kathryn Ann Kingsley
Maison d’édition : Limitless Publishing (Inédit en France)
Genre : Dark Fantasy / Horreur / Romance
Parution : 2019 (USA)
Lu en anglais
Note : 19/20 ❤

Résumé :
Tout dans ma vie était plutôt normal en tant que médecin légiste. Jusqu’au jour où je me suis réveillée avec un mystérieux symbole tatoué sur le bras.
Tout à coup, la normalité n’existait plus. La barrière entre la Terre et un monde appelé Under avait disparue…
Maintenant je suis prise au piège avec une douzaine d’autres personnes. Prisonnière des créateurs des mythes et des légendes, là où la réalité est dirigée par deux Rois masqués qui veulent nous transformer en des créatures comme eux.
Mais même si je n’ai pas choisis d’être là, ce nouveau monde arrive à m’aspirer plus profondément, m’affectant différemment des autres humains. Malheureusement, le Roi Edu, aussi connu comme le Roi des Flammes, s’en rend compte et maintenant je suis une menace.
Si je veux survivre au Roi Edu et les dangers d’Under, je dois m’enfuir. Le seul problème est qu’il y a un autre roi masqué qui semble intéressé par moi. Aon, le Roi des Ombres, me veut dans ce monde et il me veut vivante.
Je dois juste comprendre pourquoi.

Avis d’Ash :
Attention ! Première grosse claque de l’année ! Kathryn Ann Kingsley est une toute nouvelle auteure qui se lance dans la publication avec une première série qui est incroyable de qualité avec des personnages complexes, une histoire passionnante et un univers intriguant et passionnant à la fois. Bien que tout débute dans les rues de Boston, on se retrouve rapidement sur une nouvelle planète avec des créatures effrayantes, des personnalités tordues et une mythologie mystérieuse qui nous fascine. Une fois que j’ai commencé à lire, je n’ai absolument pas pu me décoller du livre que j’ai dévoré d’une seule traite.

Lydia est une jeune femme des plus normale dans la ville de Boston. Elle a peut du mal à se socialiser mais elle adore son travail de médecin légiste, elle a toujours était fasciné par tout ce qui touche au gore et à l’horreur. Son meilleur ami Nick (qui est tout aussi handicapé socialement parlant qu’elle) est vraiment à mourir de rire et leur amitié adorable, pleine de loyauté et de petites disputes. Puis un matin, ils se réveillent tous les deux avec un tatouage étrange, sont poursuivit par un monstre en armure et se retrouve dans un autre univers. Pendant chaque instant de cette aventure, Lydia s’est révélée calme, courage et intelligente. Elle réfléchit avant d’agir, arrive à faire parler les autres et étonnamment les rendre humains dans certains cas.

On rencontre pas mal de personnages dans Under, aussi bien des humains que des créatures de la planètes. On apprend rapidement que ceux sont des personnes kidnappés sur Terre et transformés suite à un rituel. Il y a aussi une hiérarchie bien particulière qui se définit selon le nombre de symboles présents sur le corps et leur couleur. C’est assez complexe, pourtant je trouve que c’est assez facilement compréhensible, l’auteure l’explique de façon à ce qu’on s’en souvienne, ce qui est vraiment bien fait. Certains personnages se démarquent donc, comme les deux « Rois » Edu et Aon qui semblent être ennemis et se battent pour le pouvoir, ils ont tous les deux un avenir différent définis pour Lydia. Il y a aussi Lyon, qu’on appelle « Le Prête » qui semble de servir d’intermédiaire avec « les dieux originaux » qui sont ceux qui contrôlent tout. Il est surtout le plus humain de tous et celui qui explique tout à Lydia.

Dans ce monde étrange, il y aussi des créatures dangereuses qui n’ont rien « d’humains », qui dévorent les habitants s’ils sont pris dans leurs pièges. Vampires, métamorphes, sorciers et bien d’autres sont présents dans les différentes maisons de pouvoirs et sont apparemment à l’origine des différentes légendes de notre planète. L’auteure a créé quelque chose de profond et riche dont on pourrait discuter pendant les heures sans s’en lasser et j’apprécie énormément ça dans ce type de série. Mais un mystère reste plus dense que jamais : qui sont ces dieux originaux ? Quels sont leurs plans ? On reste totalement dans le flou les concernant, surtout après ce qui arrive à Lydia une fois arrivée à Under.

Ce premier tome nous lance parfaitement dans la série, avec un style impeccable qui a du rythme en alternant des descriptions et des dialogues passionnés. Le gros cliffhanger final avec toutes ces questions restées en suspens nous laisse sur des charbons ardents. L’ambiance de Dark Fantasy est agréable, avec une bonne dose d’horreur, par contre la romance n’en est qu’à ses prémices, on a quelques petites idées de qui pourrait se passer par la suite, c’est pourquoi j’ai vraiment hâte de lire le prochain tome !

Merci à Limitless Publishing pour ce service presse !

Une réponse à “The Masks of Under (t1) : King of Flames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.