Yes, Prime Minister

Titre : Yes, Prime Minister (VO)
Auteur(e) : Aria Cole
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Contemporain
Parution : 2017 (USA)
Lu en anglais
Note : 14/20

Résumé :
En tant que Premier Ministre du Canada, Bryce Gallagher avec sa beauté masculine obtient ce qu’il veut, exactement lorsqu’il le souhaite. Il n’a jamais rencontré de dignitaire étranger qu’il n’a pu charmer, ou d’une assistante qui ne peut pas faire fondre d’un sourire à mouiller les petites culottes. Mais Bryce n’a jamais rencontré une femme qui a retenu son attention. Et c’est alors que Juliette Alexandre débarque dans sa vie.
Grandir du mauvais côté de la piste demande du cran, et Juliette Alexandre en a en quantité. Elle a sué sang et eau pour tous les accomplissement qu’elle a fait, c’est pour quoi elle n’est pas du tout intéressée par le parfaitement rond, incroyablement rebondit fessier de son nouveau boss, le Premier Ministre, qui fait le buzz sur internet. Elle a enfin réussit à obtenir le travail de ses rêves…
Maintenant elle doit tout simplement éviter tout contact visuel avec le Premier Minister qui est sexy en diable à chaque fois qu’il lui adressera un sourire orgasmique. Le destin du pays pourrait en dépendre.

Avis d’Ash :
Rien ne vaut une petite nouvelle pour se détendre et penser à autre chose et Yes, Prime Minister aura bien fait l’affaire. Oui, c’est prévisible. Oui, c’est du déjà vu. Oui, cela peut-être assez kitch par moment, mais on ne s’ennuie pas réellement, on sourit doucement tout en profitant du moment. Aria Cole n’a clairement pas prit de grands risques, bien que le choix de premier ministre canadien soit payant.

Juliette a enfin obtenu le job de ses rêves dans le cabinet du Premier Ministre. Elle manipule des chiffres, lis des statistiques et tient informé son patron du bien être du pays. C’est pour quoi, même si elle fond pour le sourire en coin du jeune Premier Ministre, elle n’est pas obsédée par ses faits et gestes, par ses scandales. Juliette a la tête sur les épaules, elle sait ce qu’elle veut et elle n’a pas peur de prendre des risques lorsque c’est nécessaire.

Bryce Gallagher est le plus jeune élu à son poste de l’histoire. Son père avait lui aussi été élu, il a la politique dans le sang, tout comme il a l’argent, l’influence et le physique de son côté. Pourtant, malgré une apparence de playboy et des rumeurs qui pourraient le coroborer, il est assez simple, à la recherche du bonheur et de la femme qui saura le captiver. Il aime tout contrôler, faire de son mieux pour son pays, ainsi que dans son entreprise de séduction de va belle et innocente assistante.

Alors que Juliette a toujours eu un coup de cœur pour Bryce, un peu comme une ado l’est d’une célébrité, pour le jeune cela a été le coup de foudre. Les sacrifices et la bonne volonté de la demoiselle l’ont fait craquer et après 6 semaines à fantasmer sur elle, il a enfin l’opportunité de conclure. Il est donc logique que les choses se passent très rapidement, que ce soit chaud et très sensuel. Il n’en reste pas moins que Bryce se montre attentif et romantique.

On voit à plusieurs reprises l’inspiration d’Aria Cole, après tout l’intrigue se déroule au Canada elle aussi. On ne cesse de faire des rapprochements avec l’actualité, cependant elle rajoute suffisamment de fantasme pour couper tout cela. Rien que l’impossibilité d’une telle relation, la façon dont Bryce prend les choses en main avec trop de simplicité et surtout sa perversité qui reste inconnue du grand public, de telles choses ne restent pas dans le placard de nos jours. Une autre chose m’aura bien fait rire : Bryce avec un nom anglophone parle couramment français alors que Juliette avec un nom comme le sien en est incapable. Il y a plusieurs défaut dans cette romance mais dans l’ensemble on passe un agréable moment.

Merci à Aria Cole et Ardent Prose pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s