Death’s Door MC (t2) : Taking Her Hard

Titre : Taking Her Hard (VO)
Auteur(e) : Jennika Snow
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Érotique
Parution : 2017 (USA)
Lu en anglais
Note : 14/20

Résumé :
Elle était à lui même si elle ne le savait pas.
Vain n’a jamais été du genre à avoir une fin heureuse, un véritable amour ou bien les conneries qui viennent avec le fait d’avoir une régulière. Il s’inquiète pour son club, était loyal jusqu’à en saigner, et c’est tout ce dont il avait besoin dans la vie.
Mais alors Lizzy est entrée dans sa vie et tout a changé. Il a gardé sa bouche fermée, concentré sur le club et n’a parlé de ses sentiments à personne, encore moins à la fille qu’il aime. Lorsque Lizzy est partie, il n’avait pas besoin, ni envie d’avoir quelqu’un à ses côtés. Elle était tout pour lui et il l’a laissé partir.
Et maintenant elle est de retour. Lizzy est jeune et innocente, et il est trop un bâtard pour elle. Elle est la soeur d’un de ses frères bikers et Vain sait que prendre cette route le poussera seulement à croiser des lignes.
Mais il la veut et il va l’avoir.
Avec sa vie au bout du gouffre et nulle part où se réfugier, Lizzy n’a pas d’autre choix que de demander de l’aide à son frère. Cela fait des années depuis qu’elle a quitté la protection du club, et c’est justement parce qu’elle ne voulait pas une telle vie autour d’elle. Mais la vérité est qu’elle a fui ses sentiments pour un certain biker.
Puis elle le voit, l’homme qu’elle aime… Vain. Lorsque leurs sentiments sont dévoilés, elle ne sait pas de quoi aura l’air le final. Être avec lui pourrait bien poser des problèmes aux autres bikers, elle pourrait mettre le chaos dans leur fraternité. Mais pour la première fois dans sa vie, elle se sent bien et elle veut voir comment cela va se finir, veut être heureuse.
Vain dit qu’elle sera à lui et Lizzy n’a aucun doute que c’est le cas. A la fin de la journée, elle ne peut pas le combattre… Parce qu’elle n’en a pas envie.

Avis d’Ash :
Après un premier tome en demi-teinte avec un univers qui me plait bien avec des personnages haut en couleurs et plein de potentiel, je trouvais que les choses se déroulaient bien trop rapidement, nous laissant avec une impression de superficialité. C’est de nouveau le cas avec Taking Her Hard et je trouve ça vraiment regrettable.

Lizzy est la petite soeur du vice-président des Death’s Door, ce qui lui donne un statut enviable et surtout lui donne une énorme protection de la part de cette famille rude, violente mais au combien loyale. Mais au fil des années, Lizzy est tombée amoureuse de l’un d’entre eux et elle a fuit ses sentiments plutôt que de se déclarer et risquer de tout faire péter. Ce choix est assez compréhensible et résume assez bien le caractère charitable de la jeune femme. Mais elle est maintenant au bord du gouffre et elle retourne chez elle, prête à sauter le pas. Le soucis, c’est que je ne peux pas en dire plus sur elle autre le fait qu’elle a mûrit, elle est courageuse et loyale.

Vain est un membre loyal et respecté des Death’s Door, qui est prêt à tout pour ses frères et pour qui seul le club compte. Enfin du moins c’était le cas jusqu’à ce qu’il rencontre Lizzy. L’innocence et la fraîcheur de la jeune femme l’a fait fondre, il est persuadé qu’elle est l’élue, la seule femme qu’il veut. Mais elle a la moitié de son âge et décide qu’il est dans son intérêt de la laisser partir. Son retour redistribue les cartes et il est enfin prêt d’obtenir ce qu’il veut : elle. C’est un homme mature, sûr de lui et intense, la douce Lizzy est sont total contraire, mais pour elle, il se radoucit quelque peu.

Leur couple fonctionne bien, c’est surtout dû au fait qu’ils sont tous les deux raides dingue amoureux l’un de l’autre, bien que l’ignorant. Ils sacrifient beaucoup de choses pour l’autre, ce qui est touchant en soit. Mais je regrette qu’une fois de plus tout se déroule aussi rapidement, sacrifiant les sentiments pour le résultat final et une scène de sexe très hot.

Bien que le style de l’auteure soit sympathique dans son ensemble, c’est avant tout une histoire pour s’évader, ça ne casse pas trois pattes à un canard. C’est simple, ça va droit au but et peut-être un peu trop à mon goût. Il y a un gros potentiel avec les différents personnages qui n’est pas utilisé à sa juste valeur et je trouve ça fort dommage. J’espère par contre que la suite sera sur Ash, le grand frère de Lizzy qui a un certain charme.

Merci à Jenika Snow et Ardent Prose pour ce service presse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s