Chantage à l’Élysée (t1) : Chantage à l’Élysée

chantageelysees1Titre : Chantage à L’Élysée (VF)
Auteur(e) : Elvire De Tomi
Maison d’édition : Éditions La Bruyère
Genre : Polar / Romance
Parution : 2015 (France)
Note : 13/20

Résumé :
Imaginez un Président de la République doté d’un charisme exceptionnel, d’une sensualité envoûtante et d’un dynamisme à toute épreuve. Celui-ci serait secondé par une jeune attachée de presse, sérieuse et ambitieuse, aussi jolie que compétente… Ajoutez un groupe de terroristes extrêmement dangereux, déterminés et assoiffés de vengeance, prêts à tout pour imposer leur nouveau parti radical et accéder au pouvoir. Qu’arriverait-il s’ils passaient à l’acte et organisaient l’attaque et l’enlèvement du président et de son assistante, afin de les soumettre à un odieux chantage ? A l’heure d’Internet où la réputation d’un homme public peut être brisée en quelques clics, quoi de plus fatal qu’un scandale sexuel ? Or notre président au comportement héroïque pourrait bien leur tenir tête… avant de la perdre pour sa jeune collaboratrice !

Avis de Tora :
Une histoire totalement ancrée dans l’actualité, assez décevante car je m’attendais à autre chose. Et c’est d’ailleurs pour cela que j’ai mis du temps à le lire, je m’en excuse auprès de l’auteur, et la remercie de m’avoir fait confiance.

L’intrigue nous expose différents points de vue, ce que j’ai trouvé très intéressant, car on a même un aperçu du déroulement des événements vu par les terroristes. Les points de vue récurents sont ceux de Stanislas Dumas, le Président de la République ; Léa Valentino, sa jeune collaboratrice ; et Julien Lefèvre, jeune lieutenant de police. Un lundi matin, Stanislas et Léa se rendent à une obligation présidentielle avec seulement deux gardes du corps. Sur la route, ils se font attaqués puis enlevés par un groupe de radicalistes. S’ensuit une semaine cauchemardesque pour Léa et le Président, mais surtout Léa, que les terroristes ont tendance à souvent cibler. Ils feront tout pour mener leur plan à exécution. Sauf les sentiments que Léa et Stanislas commencent à éprouver l’un envers l’autre n’étaient pas prévu…

C’est justement la romance, qui m’a assez déplu. Par de nombreuses fois, certaines actions des personnages se révélaient insatisfaisantes. Comme certains événements, car on devine par avance le déroulement à venir. Et je parle essentiellement de la romance en disant cela. En dehors de ça, quelques stéréotypes faisaient leur apparition. Personnellement, je m’attendais à davantage d’originalité côté personnages, et côté romance. Certes, le cadre de l’intrigue est d’abord du polar, mais la personnalité des protagonistes était un peu molle face à certaines choses. Cependant, l’auteur aborde aisément le fil conducteur de l’histoire durant une semaine tendue, divisé en sept parties, comprenant chaque jour et chaque instant. A aucun moment l’auteur nous laisse respirer. Et lorsqu’on se met à penser que les choses s’arrangent, on s’arrête un moment pour penser finalement le contraire. Parfois, on pressent l’intrigue, et d’autres fois non. Qu’on aime ou non certains aspects de l’histoire, elle nous procure toutes sortes d’émotions. Et malgré quelques longueurs dans celle-ci, on apprécie de la lire.

Un livre dans l’air du temps, à la sauce polar, et avec un soupçon de romance. Qu’est-ce que l’auteur va nous concocté pour le second tome ?

Merci à Elvire De Tomi pour ce service presse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s