All the Rage

alltheragef

Titre : All the Rage (VO)
Auteur(e) : T.M. Frazier
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : New Adult / Dark Romance
Parution : 2016 (USA)
Spin-off : King
Lu en anglais
Note : 18/20 ❤

Résumé :
Ils m’appellent Rage.
Mon véritable nom est comme une ombre, toujours près derrière moi, mais jamais au niveau de me rattraper.
Je vole sous les radars parce que personne ne me suspecte jamais. Je suis capable des pires des violences que je commets chaque jour.
Vous voyez, je suis une fille. J’ai 19 ans.
Et je suis une tueuse.
Cette vie est tout ce que je connais. C’est tout ce que je veux savoir. Ça garde la m***e enterrée que je veux qui le soit. Cela me permet de vivre sans trop y réfléchir.
Sans m’apitoyer sur mon passé.
Jusqu’à lui.
Tout change lorsqu’un garçon ordinaire devient ma prochaine cible.
Et mon premier amour.
Je dois choisir.
La seule vie que j’ai toujours connu doit mourir, ou il mourra.
Dans tous les cas, je serais celle qui appuiera sur la gâchette…

Avis d’Ash :
Whouaaaah !!! Tout simplement whouah ! Depuis le temps que je voulais lire un roman de T.M. Frazier, je viens d’en prendre plein les yeux et j’en viens à regretter de pas m’y être mise plus tôt. All the Rage est un NA Dark Romance bien dans son jus avec une ambiance lourde et sombre, même s’il y a des instants plus léger, des personnages torturés, de la violence physique et psychologique et des instants dérangeants au possible. Mais pour ma part, je n’ai pas boudé mon plaisir, au contraire, j’en redemande !

Hope, ou plutôt Rage comme elle préfére qu’on l’appelle, est une sociopathe. Ce n’est pas une étiquette que l’on balance parce qu’elle est dingue, mais elle en est réellement une (papiers médicaux à la preuve). Elle ne ressent rien sauf la colère, la rage froide et un certain plaisir macabre face à la souffrance et à la mort. Ce qui explique assez logiquement pourquoi à 19 ans à peine, elle a coupé les ponts avec les seules personnes auxquelles elle tenait, pourquoi elle est l’une des tueuses les plus craintes dans son milieu. Mais un jour tout change, Rage commence à ressentir des choses, en devenant presque mignonne (même si son côté hypocondriaque extrême était déjà assez drôle et la rendait déjà mignonne).

Ce qui va changer, c’est l’homme qu’elle doit « babysitter » : Nolan. A peine plus âgé qu’elle, ancien champion de hockey qui a vu sa carrière brisée à cause d’une blessure au genou, à tout du golden boy bien lisse, tout le contraire de Rage, et surtout tout ce qu’elle déteste. Mais tout comme les apparences sont trompeuses pour la tueuse qui a l’aire d’une Barbie inofensive, Nolan est loin d’être le gendre idéal. Il cache lui aussi de lourds secrets, une violence à peine contenue et surtout un caractère de mâle alpha dans toute sa splendeur. Certains de ses secrets sont assez prévisibles, mais dans son ensemble il reste assez surprenant comme personnage et surtout ultra sexy !

Forcément, entre ces deux-là c’est la guerre des secrets, des non-dits et des quiproquos. Bien que les choses soient assez légères entre eux, ce qui permet à Rage de connaitre une vie « normale », il n’en reste pas moins que leur relation est passionnelle et intense dès le premier instant. Les ténèbres et la violence gagne du terrain peu à peu, mais leur amour est au final d’une pureté assez incroyable que ça nous fait avaler n’importe quoi, même ce qui pourrait nous choquer autrement. Il y a de la violence, des meurtres, de la torture et j’en passe des meilleurs, mais cela va de paire avec la personnalité de Rage, son choix de vie et ses liens évident avec l’univers des bikers.

D’ailleurs, j’ai trouvé assez intéressant et original que pour une fois le personnage insensible et flippant soit la demoiselle, qui soit dit en passant à l’apparence d’une princesse toute choupi comme tout. Le choix d’intervertir les personnalités du couple principal vis-à-vis à ce que l’on connait est un choix payant d’après moi. Tout comme le fait de développer l’univers des tueurs à gage et des MC de bikers. D’office on sait qu’on va avoir droit à une histoire difficile, sombre et poignante, et c’est pour cela qu’on apprécie les scènes plus douces, drôles ou sensuelles.

T.M. Frazier a d’ailleurs une plume incroyable ! Elle arrive à jongler entre les moments violents et amusants, un langage crû et un autre plus normal, sans nous choquer ou perdre en chemin. Elle nous tient en haleine d’un bout à l’autre du livre. Elle sème des indices entre les chapitres concernant Nolan et Rage qui prennent tout leur sens qu’à la fin. Et on n’oublie pas le parfait mélange de souffrance, d’action et d’amour. Un livre sur une sociopathe plein d’émotions, c’est le comble ! En tout cas, All the Rage est un grand coup de cœur et j’ai vraiment envie de lire la série King maintenant (dont on voit certains personnages ici). Alors si vous le pouvez, lisez-le, il en vaut réellement la peine !!

Merci à T.M. Frazier et TRSOR Promotions pour ce service presse !

NAbanAsh : 10/30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s