Trollhunters (t1) : Trollhunters

trollhunters

Titre : Trollhunters (VF) / Trollhunters (VO)
Auteur(e) : Daniel Kraus et Guillermo del Toro
Maison d’édition : Bayard, collection Jeunesse
Genre : Young Adult / Fantasy / Horreur
Parution : 2016 (VF) / 2015 (VO)
Note : 14/20

Résumé :
En 1965, des enfants disparaissent mystérieusement dans une petite ville de Californie. Jack Sturges, 13 ans, est enlevé à son tour, sous les yeux horrifiés de son frère Jim. Quarante-cinq ans plus tard, le fils de Jim, Jim Junior, doit supporter la paranoïa de son père, qui a transformé la maison en forteresse pour protéger sa famille. Pourtant, une créature étrange réussit à se faufiler dans la chambre du garçon et le kidnappe…
Attention : des trolls sortent de l’ombre et s’attaquent aux humains, leur plat favori…

Avis de Tora :
Guillermo del Toro… Rien d’autre que ce nom m’a convaincu de lire ce livre, au début du moins. Le résumé est très intriguant, n’est pas très enviant aux premiers abord. Cependant le thème, les trolls, est une créature très souvent mise en avant dans un monde fantastique avec d’autres créatures telles que les elfes ou les nains. Ici, elles en sont l’objet principal avec les humains.

Le prologue nous plonge instantanément dans une ambiance à la limite du thriller, puis de l’horreur. En 1965, Jack Sturges disparaît sous les yeux de son petit-frère Jim. Quarante-cinq ans plus tard, toujours traumatisé par la disparition de son frère, Jim est devenu paranoïaque. En effet, sa maison est devenu une véritable prison, que Jim Junior, son fils, a du mal a supporter. Un jour, une créature l’emmène dans un monde souterrain. Il y découvrira son oncle, toujours vivant, lui apprenant qu’il est Paladin, le protecteur des trolls. Un chasseur de trolls. Il combat les trolls maléfiques, notamment Gunmar le Noir, souhaitant envahir la Terre afin de se nourrir de chair humaine. A sont tour Jim deviendra un chasseur de trolls…

Toute l’imagination de Guillermo del Toro se fait ressentir dès la première page, rehaussée grâce à la maîtrise d’écriture de Daniel Kraus. Le mélange des deux créé des étincelles qu’on savoure dans une étonnante angoisse. Au fil des pages, le lecteur ressent le plaisir de lire et également la nervosité, les éléments qui font un bon thriller. On se demande parfois si il s’agit bien d’une lecture jeunesse car tous les ingrédients d’un thriller fantastique tiennent dedans. L’exemple du prologue en est la preuve. Le lecteur est rapidement installé dans un cadre empli de suspens. Un suspens presque étouffant, si bien qu’on éprouve de la peur, comme lorsqu’on se trouve devant un film d’horreur. L’humour des personnages, que ce soit du côté des trolls que des humains, allège. Bien sûr, l’ambiance anxieuse n’est pas aussi intense qu’un Stephen King (et d’autres), mais Guillermo del Toro a rien a leur envier.

Le véritable point fort de cette intrigue est son thème, la manière dont il a été utilisé, mais surtout la forte impression de regarder un film du début jusqu’à la fin. Un projet de série télévisé animée (elle est en développement) est prévu pour cette année, puis un un film pour 2018. J’ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner.

Merci à Babelio et Bayard pour ce service presse.

challengeYA5Tora : 3/10

Publicités

2 réponses à “Trollhunters (t1) : Trollhunters

  1. Tout comme toi, juste le nom de l’auteur fait que je veux me le procurer! La fantasy c’est pas trop mon truc en temps normal, mais j’avoue que je vais me laisser tenter par ce dernier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s