Dark-Hunter (t10) / Were-Hunter (t3) : Lune noire

darkhunter10Titre : Lune noire (VF) / The Dark side of the Moon (VO)
Auteur(e) : Sherrilyn Kenyon
Maison d’édition : J’ai Lu, collection Crépuscule
Genre : Romance paranormale
Parution : 2010 (France : Crépuscule) / 2006 (USA)
Note : 16/20

Résumé :
Ravyn Kontis est né dans un monde de prédateurs. Trahi il y a trois cents ans par ceux qu’il aimait le plus, il a perdu sa famille et son honneur. Devenu chasseur de la Nuit, il lutte contre le Mal. Pour sauver Seattle, il doit confier à une femme un dangereux secret…

Avis d’Ash :
Ce livre aura été étonnant du début à la fin. Il est totalement à part, original dans la série en elle-même et lance un nouvel arc. La Nouvelle-Orléans a essuyé de lourds dégâts suite à Kathrina, de ce fait le QG des DH et des écuyers a déménagé à Seattle. Plus d’une année s’est écoulée depuis le tome précédent et bien des choses ont changés. Enfin bref, les démons sont plus vicieux, les humains entrent dans la danse et les DH doivent se serrer les coudes, plus que jamais.

Dans ce chaos monstre, on suit Ravyn, un DH totalement différent des autres puisqu’il est un were à l’origine. Il a été trahis par les siens et les a trahit en devenant ce qu’il est aujourd’hui. Ce taciturne est très attachant, avec un humour désopilant et des réactions fascinantes avec les autres. Son histoire est complexe, tout comme les soucis dans lesquels il se met. Grâce à lui, on découvre encore plein de nouvelles informations sur les were, leur hiérarchie, leur façon de vivre.

La belle qui va lui faire tourner la tête et le sauver plus d’une fois, Susan est une journaliste dans un canard spécialisé dans le paranormal. Malgré son job, elle n’est pas du tout de cet univers, ignore que la plupart de ses proches en font partis. Puis une nuit va tout changer, elle va devenir une criminelle recherchée et devient une écuyère afin de rester en vie. Il est intéressant de voir ses interactions avec les autres écuyers, on découvre cette partie de l’univers DH en profondeur pour une fois. Ses altercations avec les were, les démons et les autres Hunters sont aussi agréables à suivre et souvent amusants.

Une fois n’est pas coutume, Sherrilyn Kenyon mise un paquet sur ses personnages secondaires, proposant des personnages intrigants dont on souhaite en savoir davantage. Léo et Otto se démarque côté écuyer, sans parler du retour de Nick. Satara est une nouvelle venue chez les ennemis et une que l’on sent qu’on va haïr jusqu’à la fin. Cael et Amaranda sont probablement les deux qui m’ont le plus marqué et intéressé. J’espère sincèrement qu’on les reverra par la suite, car il y a encore beaucoup à tirer d’eux.

Avec un livre de l’univers Dark-Hunters, on sait toujours qu’on passera du bon temps, que l’univers global ne cesse de s’étoffer et qu’on découvre des nouvelles têtes auxquelles on s’attache facilement. Pourtant ce livre est quelque part plus lent que les autres et je l’ai trouvé un poil moins addictif que les autres. Même si j’en apprend beaucoup, que je veux revoir certaines personnes, j’ai eu l’impression qu’il manquait quelque chose à l’histoire que que cela fasse plus que des étincelles. Cela n’empêche qu’on reste toujours autant accro à la série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.