Les contes de la Lune

lescontesdelaluneTitre : Les contes de la Lune (VF)
Auteur(e) : Elisabeth Delaigle
Maison d’édition : Les Editions Persée
Genre : Conte / Jeunesse
Parution : 2011 (France)
Note : 17/20

Résumé :
Vue de la terre, la lune, par sa rondeur et sa bonhomie incite à toutes les rêveries… Inaccessible et pourtant si proche, elle peuple l’imaginaire des hommes pressés de la conquérir, et enflamme le monde depuis la nuit des temps avec son lot de légendes et de mystères.
Dans Les contes de la lune, les enfants sont transportés dans des univers très différents, au gré de récits qui ont tous la lune comme déclencheur de situations insolites : que ses rayons éclairent l’aigle blessé, la princesse désespérée, les souris affamées, le boxeur conquérant, le vieux chat jaloux, l’ourson espiègle ou les deux enfants perdus en forêt, elle les pousse à faire de petites bêtises ou de grandes choses !

Avis :
Mon avis est assez partagé car je trouve que l’ensemble des contes inégal au niveau des moralités.
L’auteure nous présente sept contes, tous aussi amusants les uns aux autres :

Le buveur de lune : il nous trace l’histoire d’un indien qui se lie d’amitié avec un aigle. Le fond est sympa et adorable. J’ai aimé l’image que l’auteure a voulu transmettre : Humain + animal = ❤ (non, non on est pas chez Kitty bande de pervers !)

La fileuse de lune : énorme coup de cœur. L’histoire est presque similaire à La belle aux bois dormant à un détail près : personne ne dort et personne ne s’est piqué le doigt. Et c’est là que je me demande si cette histoire n’était pas de trop. Dans le sens, est-ce qu’elle a vraiment sa place dans l’ensemble du recueil ?

Les croqueuse de lune : je l’ai beaucoup moins aimé, même si elle était marrante à cause de la bêtise des souris.

Le boxeur de lune : voici le texte qui m’a le plus dérangé. L’histoire est sympa et pleine de volonté. Elle a une bonne morale (ne jamais perdre espoir et continuer d’avancer quoi qu’il arrive), mais au final, vis-à-vis de l’âge de départ pour la lecture, je trouve que c’est trop mature pour un enfant de quatre ans par exemple. Et surtout ça détonne complètement avec les autres textes.

La voleuse de lune : j’ai un peu aimé ce texte. Marrant, réaliste d’un point de vue moral (les naïfs se font toujours avoir), après je ne sais pas si c’est à cause des protagonistes (il s’agit de chats) ou de l’ambiance que je le trouve moyen…

Les chasseurs de lune : cette histoire est troooooopppp mignonne !!!! Elle rejoint un peu celle de la fileuse en un peu plus moderne. C’est basé sur l’amitié entre deux frères qui aime la même fille. Ce qu’ils font pour elle est juste adorable. C’est un coup de cœur.

Le pêcheur de lune : c’est une boucle qui se ferme. La première histoire a commencé avec un oiseau et nous voilà avec un ourson. La moralité est la persévérance. Ici, elle est moins « brute » que l’a été Le boxeur de lune. Elle est beaucoup plus marrante et douce. Au final, on a envie de câliner la bête.

En conclusion, Les contes de la Lune est un magnifique recueil basé sur la lune (ben ouais lol) vu par plusieurs protagonistes. Il pourrait plaire aux enfants, garçons comme filles. Je le conseille aux parents.

Merci à Elisabeth Delaigle pour ce service presse.

challengejeunesseYA407/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s