Galaxy Alien Warriors (t1) : Dekkir

Titre : Dekkir (VO)
Auteur(e) : Lara Larue
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Science-fiction
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 17/20

Résumé :
Ce guerrier alien se battra, tuera quiconque osera tenter de lui prendre sa compagne.
Dekkir, chef de guerre et leader militaire a trouver sa compagne… en une humaine. Elle est minuscule par rapport à son physique à la Hulk, mais ses courbes voluptueuses et son odeur délectable appelle son cœur comme nulle autre.
L’anthropologiste Grace a été envoyée par le Commandement Militaire Terrien en tant qu’émissaire sur la planète de Dekkir. Sa mission était claire : entrer en contact et vivre parmi les aliens afin d’enregistrer les détails sur leur culture et leur monde. Le travail aurait dû être simple mais comme l’histoire de sa vie, la merde se complique rapidement. Maintenant elle a un guerrier alien alpha qui essaye de la réclamer comme sienne comme le ferait un homme des cavernes. WTF ?
Ajoutez au chaos de sa vie, elle est attaquée par son propre commandant militaire. Dekkir est à tout afin de protéger sa compagne. Peuvent-ils survivre à la guerre à venir ? Ou mourront-ils avant qu’il ne puisse réclamer sa compagne ?

Avis d’Ash :
Quel moment étrange lorsque tu finis un livre qui n’est pas du tout ce à quoi tu t’attendais. Dekkir a la couverture accrocheuse et le résumé typique des romances WTF avec des aliens, sauf qu’au final on en était bien loin. C’était une heureuse surprise, un premier tome bien travaillé et intéressant avec un couple vraiment attachant. De l’amour, du sexe hot, de la bastion et une intrigue qui nous rappelle Avatar, tout ce qu’il faut pour passer une très agréable lecture.

Grace est une humaine avec une culture très élevée et son métier fait d’elle un atout pour l’armée terrestre, c’est pour cela qu’elle se retrouve sur Lyran afin de trouver un accord avec les aliens la peuplant. Ou du moins c’est ce qu’on lui a laissé croire… La pauvre Grace va enchainer les bricoles entre son vaisseau qui se crache, son contact alien qui lui fait du rentre dedans et son commandant direct qui l’a trahit, heureusement qu’elle garde les pieds sur terre et qu’elle est débrouillarde. Je l’ai énormément appréciée, elle a du caractère et se bat pour ce qui est juste. Certain dirait qu’elle s’adapte trop vite à l’ambiance qui l’entoure mais je pense que son métier y est pour beaucoup.

Dekkir est le fils d’un Seigneur de Guerre, le Chef de son clan et quand on lui confit les pourparlers avec les humains et la protection du nouveau contact, il n’est pas le plus motivé. Mais tout change bien rapidement lorsqu’il pose ses yeux sur la douce mais têtue Grace. Il sait que c’est sa compagne et il est prêt à tout pour le lui prouver, quitte à la choquer. Il est d’ailleurs amusant de le voir faire des faux pas, vis-à-vis de la culture humaine. Tout cela le rende que plus craquant, tendre et abordable. On oublie bien vite avec ce mâle alpha protecteur qu’il est un alien tout bleu qui ressemble à un Dieu grec.

L’intrigue est vraiment bien développée tout au long du livre, rien n’est bâclé et ça suit le court de son chemin. La romance est entremêlée avec le suspens et l’action, puisque les retombées de ce couple influera sur l’avenir de Lyran, mais aussi sur celui des humains qui patientent dans l’espace. Même si c’est un coup de foudre dirigé par le destin du côté de Dekkir, Grace est plus pragmatique et voit surtout les différences qui les séparent. Leur relation avance à pas de tortue mais elle est douce, mignonne et chaude à la fois. Une fois de plus, rien n’est laissé au hasard et tout a son importance.

Lara Larue m’a étonné avec son univers riche et complexe avec ses créatures, ses batailles et technologies imaginaires. Tout est écrit comme dans un roman de fantasy par moment, avec plus de lyrisme, sans pour autant oublier le rythme donner par la guerre sous-jacente avec les humains et l’histoire d’amour compliquée des protagonistes. Il y a aussi à noter que certains personnages secondaires se dénotent et rappellent les space opéra comme Battlestar Galactica et Star Wars, le Docteur Stirling en étant le parfait exemple avec ses excentricités et ses mystères. Vivement le second tome, surtout qu’il semble se dérouler sur une toute nouvelle planète !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s