Journal d’une Princesse (t1) : La grande nouvelle

journaldemia1Titre : La Grande Nouvelle (VF) / The Princess Diaries (VO)
Auteur(e) : Meg Cabot
Maison d’édition : Hachette, collection Romans (réédition 2016) / Livre de Poche, collection Jeunesse
Genre : Young Adult / Romance
Parution : 2001 (France) / 2016 (France : réédition) / 2000 (USA)
Note : 18/20

Résumé :
À quatorze ans, bientôt quinze, Mia est une collégienne new-yorkaise comme les autres. Elle a une meilleure copine, est amoureuse en secret du plus beau garçon de l’école, déteste les maths et tient son journal où elle raconte TOUT. Mais le jour où elle apprend que son père, qui vit en Europe, est en réalité le prince de Genovia, une petite principauté au bord de la Méditerranée, les choses se gâtent… Voilà Mia princesse héritière ! Et ça ne lui plaît pas du tout…

Avis de Tora :
Un premier tome qui a ravivé de très bons souvenirs, datant de douze ans. Oui, ce n’est pas rien ! Ce fut un véritable plaisir de redécouvrir Mia après toutes ces années, avec cette nouvelle édition, qui est plus proche de la première selon moi. En effet, je n’ai jamais su la fin de cette série, car celle-ci a été rééditée de nombreuses fois. A l’époque, je n’ai pas compris cet arrêt soudain, surtout quand l’édition est optimale avec la présence d’illustrations, des cours de la Grand-Mère de Mia, et en plus des conseils beauté réalisés par des grandes franchises françaises comme Marionnaud. Suite à ça, j’ai longtemps chercher une nouvelle édition correcte. Merci donc à Hachette pour celle-ci.

Amelia, appelée Mia, est une jeune adolescente de 14 ans. En pleine puberté, elle déteste littéralement son physique trop grand, trop masculin. Affrontant tous les jours les moqueries de la fille la plus jolie du lycée : Lana Weinberger, elle est obligé de se coltiner celle-ci au bras de Josh Richter. Un terminale, étant accessoirement le plus beau, et celui dont elle est amoureuse. Heureusement, Lily, est là. Ensemble, elle font TOUT.
Un jour, elle apprend qu’elle est princesse ! Alors que son père est venu la rendre visite, il lui annonce qu’elle est l’héritière du trône de Genovia, et qu’elle doit venir vivre avec lui. Déjà que sa mère sort avec son professeur de mathématique, il fallait en plus qu’elle soit une princesse… Ce qui est sûr, ce n’est que le début.

Dès les premières lignes, le lecteur est plongé dans la vie quotidienne de Mia grâce au journal intime. On a sa vision des choses, on connaît toutes ces pensés et ce qu’elle n’ose pas dire. Mia a en effet peu confiance en elle, même face à sa meilleure amie Lily, lui répétant qu’elle doit s’affirmer. Quand enfin elle décide de montrer les dents, cela n’est pas pour plaire. Considérant le fait que d’être une princesse est une fatalité, lui permettra de mûrir, mais surtout de penser à elle. Meg Cabot nous fait vivre pleinement Mia, on se sent Mia à tout instant, notamment à travers son humour. Ici l’auteur nous présente pas une simple adolescente, ayant des soucis, mais une princesse nouvelle génération. Engagée, respectueuse de l’environnement et des animaux, elle espère que son statut servira dans ce sens. Bien qu’on a des envies de meurtre envers certains personnages, même Lily, on est embarqué dans le même bateau que Mia, attendant d’en savoir toujours plus.
Un roman jeunesse dynamique, ne manquant pas d’humour. Il y a une Mia en chacune de nous !

Merci à Hachette Jeunesse et à Babelio pour ce service presse !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s