Acquisition (t1) : Counsellor

CounsellorTitre : Counsellor (VO)
Auteur(e) : Célia Aaron
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Dark Erotica
Parution : 2015 (USA)
Lu en anglais
Note : 16/20

Résumé :
En plein cœur de la Louisiane, les personnes les plus puissantes du Sud vivent derrière des portes élégantes, des arbres feuillus et des masques plaisants. Une fois tous les dix ans, la prétention tombe et un tournois est tenu afin de déterminer qui va tous les diriger pour les années à venir. L’Acquisition est un point crucial de la noblesse du Sud, une lettre d’amour écrite dans une période où le barbarisme faisait loi.
De nos jours, Sinclair Vinemont est en pleine course pour réclamer le prix. Il n’y a qu’une seule façon de gagner, et la clé du succès est Stella Rousseau, son Acquisition. Afin de sauver son père, Stella a accepté de devenir l’esclave de Sinclair pour une année. Bien qu’elle soit à la merci du froid et traître Vinemont, Stella ne se rendra pas volontairement dans les ténèbres.
Pendant que Sinclair et Stella se combattent l’un l’autre, ils se battent aussi contre le temps, et une seule chose est certaine : L’Acquisition finit toujours dans le sang.

Avis Jinxx :
Le résumé m’a vraiment plu et je dois dire qu’il ne reflète pas ce à quoi je ne m’attendais (comme d’hab).
Ce n’est pas vraiment de la déception, mais juste une petite arnaque à laquelle je n’avais pas trop envie de lire.
L’histoire suit le périple (oui ça en est un) de Stella. Une fille qui n’a rien demandé et qui malheureusement se trouve dans une situation des plus pénibles qu’il soit.
Alors niveau personnage, on a une belle paire de brochette (et pour une fois, pas de bras cassé).

D’abord, Stella Rousseau :
Comme dit précédemment, c’est juste une fille qui se trouve là au mauvais moment. Et tout ça à cause de qui ? Des hommes !! Oui oui mesdames ! Si l’une des autres se trouvent dans une position humiliante, c’est à cause des petits connards qui ne savent pas se tenir tranquille, grrrrr !!!! Comme si on en avait pas assez de problèmes comme ça dans la vie de tous les jours.
Ceci étant dit, malgré cela, je la trouve très réfléchi, même si elle manque cruellement d’informations sur le pourquoi du comment. Dans la vie, on a toujours le choix entre avancer ou fuir, elle… cette option n’est même pas envisageable… En tout, elle fait partie des rares femmes qui ne soient pas « faible » face à un beau gosse et pour ça, elle a mon respect.

Par contre niveau mâle… Mon dieu… tantôt j’avais l’impression de voir tonton Grey, tantôt je me demandais ce que j’étais en train de lire. Sinclair, n’est pas débile mais juste trop sur la défensive. A force on dirait un gamin qui refuse de partager son jouet avec qui ce soit (non pas que ça soit dérangeant, mais dire tout le temps « à moi ! à moi ! A MWWWAAAAAA !!!!! » ça devient très chiant). Par contre, ce que je lui reproche, c’est sa queue qui s’active au moindre contact avec Stella. Tonton Grey, arrête d’embêter les zizis des messieurs, c’est pas marrant… =__=

Il y a un autre homme qu’il faut surveiller, Lucius. L’un des frères de Sinclair (ouais, ils sont trois). Il est pas mal comme mec, un peu taquin et joueur… je me demande ce qu’il réserve au couple.
Ensuite, ils y a les autres… Ah non, il y a Renée. Elle, je l’aime bien. D’ailleurs, elle sera le seul rempart pour Stella durant toute l’histoire.

Niveau histoire, la relation Sinclair/Stella était bien trouvé. C’est une romance classique tout ce qu’il y a de plus « hard », mais ce que j’ai un peu regretté (ou plutôt qui m’a déstabilisé), c’est cette histoire d’Acquisition. Quel est l’intérêt de Stella ? (à part le côté humiliant, parce que oui, cette femme sera traitée comme un trophée gagnant…. totalement débile) Je comprends le système et l’intérêt de tournoi Acquisition mais quand même… pourquoi ne pas utiliser ce tournoi autrement…?

En bref, le roman n’est ni traumatisant, ni pénible, juste qu’il y a une part de l’image qui – à mon sens – est mal exploité.
En tout cas, le final du tome m’a motivé à poursuivre la série. J’aimerais bien voir ce que Stella mijote et pourquoi Lucius, et surtout va-t-elle pouvoir vivre loin de Sinclair…?

Merci à Celia Aaron et Xpresso Book Tours pour ce service presse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s