The Tainted Love (t1) : Blow

blow

Titre : Blow (VO)
Auteur(e) : Kim Karr
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Contemporain
Parution : 2015 (USA)
Lu en anglais
Note : 18/20 ❤

Résumé :
2 camps ennemis.
1 amour épique.
7 jours pour survivre.
Ils se sont rencontrés face au danger. Ils ne recherchaient pas l’amour. Ils ont mieux à faire. Mais ils n’ont pas pu l’éviter et sont tombés follement amoureux.
Il est à tomber par terre, sans peurs et hanté par des liens mortels.
Elle est belle à couper le souffle, déterminée et en danger.
Ils auraient dû se séparer. Ils ne l’ont pas fait. Ils n’auraient jamais dû coucher ensemble. Ils l’ont fait. Et maintenant le temps leur échappe. 168 heures. C’est tout ce qu’il leur reste. Pendant que Logan McPherson combat pour les garder en vie, Elle Sterling est forcée de faire un choix qui pourrait tout changer.
Lorsqu’on est tiraillé entre le bien et le mal, un amour corrompu n’a aucune chance… ou pas.

Avis d’Ash :
Et bien, le moins qu’on puisse dire c’est que ce livre aura été épique ! Du début à la fin on en prend plein les yeux, il n’y a pas un seul moment de répit, tout a un sens, tout est lié et certaines questions restent encore sans réponses. Elle et Logan ne sont pas censé être ensemble et pourtant leur couple est tellement logique, tellement agréable à suivre. De la romance contemporaine avec une bonne dose d’érotisme, le tout sur fond de suspens et de mafia, que demander de plus ?!

Elle est une jeune femme active et indépendante, d’une loyauté sans faille envers sa nièce adorable Clémentine qu’elle aime comme si elle était sa propre fille. Malgré ses antécédents familiaux, il est incroyable de la voir venir aider sa sœur disparue en prenant soin de sa fille, quitte à quitter sa vie de baroudeuse. Elle a voyager partout dans le monde avant de débarquer à Boston et ouvrir une boutique d’imports. Elle semble être le genre de femme belle et intelligente qui peut faire craquer n’importe quel homme, sauf… qu’elle cache des facettes bien sombres d’elle.

Logan lui ressemble d’ailleurs de ce côté  là, ils ont autant de bagages émotionnels à potentiel cataclysmiques l’un que l’autre. Né avec une cuiller en argent dans la bouffe, il a aussi bien grandit dans la haute société New-yorkaise que parmi les mafieux de Boston. Il a changé au fil des années, étant du bon côté de la ligne, mais il y autant du golden boy que du bad boy en lui. Cette dualité rend son personnage complexe et fascinant à la fois. Il évolue, ouvre les yeux et nous étonne, tout en ayant des problèmes passés qui influent encore sur son quotidien et ses choix.

Le fait qu’ils soient aussi compliqués et sombre l’un que l’autre, qu’ils ont autant de secrets, de blessures passés les a inconsciemment attiré l’un vers l’autre. c’est une relation presqu’impossible au début, ils sont tout deux dans des camps opposés mais leur obsession mutuelle va vite en venir à bout. L’obsession n’est pas le seul responsable, il y aussi cette attraction physique et sexuelle puissante qu’ils ressentent. Le sexe a une place tout aussi importante que les soucis passé à régler et le danger de mort face à la mafia. Cela s’explique par le fait que le sexe n’a pas réellement d’importance pour eux jusqu’à leur rencontre. Bien qu’étant lié à leurs problèmes personnels, le sexe n’avait pas d’importance, tout comme les relations. C’est là que l’auteure a fait fort, en rendant les choses sensuelles et profondes, ayant un sens et un rôle au-delà de l’érotisme.

Ce n’est bien entendu pas le seul aspect du livre. Comme je le disais plus haut, le suspens lié à la recherche de la sœur, mais aussi la mise en danger de sa vie, rend les choses que plus intéressantes. On a de l’action, des révélations et de l’inattendu. Quand on sait enfin la vérité, on avait pas tout vu venir et c’est tant mieux. Il en va de même pour leurs passés respectifs et les divers flashbacks auxquels on a le droit. Tout est à sa place, on ne se perd pas et on s’ennuie encore moins car ce livre est un énorme page-turner, une fois commencé, on ne peut plus le lâcher.

Kim Karr m’a fait adoré cette relation interdite et corrompue, poignante et touchante. Son style est direct, imagé et parfois cru, mais cela colle parfaitement aux personnages et aux situations. Les personnages secondaires sont peu présent en soit, mais chacune de leurs interventions sont essentielles et font avancer les choses. Je suis totalement tombée amoureuse de la petite Clementine qui est trop chou, pendant que d’autres ne me revenait pas du tout. En tout cas, c’est explosif jusqu’à la dernière ligne qui nous laisse sur des charbons ardents quand à la suite qui s’annonce déjà tout aussi incroyable. Un coup de cœur que je ne peux que recommander !

Merci à Kim Karr pour ce service presse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s