Sirens of the Scottish Borderlands (t1) : Just in Time for a Highlander

sirens1Titre : Just in Time for a Highlander (VO)
Auteur(e) : Gwyn Cready
Maison d’édition : Sourcebooks, collection Casablanca (Inédit en France)
Genre : Romance historique / Science-Fiction
Parution : 2015 (USA)
Lu en anglais
Note : 15/20

Résumé :
Il est difficile d’être une femme dans un métier d’homme, surtout pour Abby Kerr, l’inattendue chef du Clan Kerr. Vouée à se marier mais ayant le besoin d’un puissant bras droit, Abby souhaite avoir un guerrier écossais et elle obtient… Duncan, un fana des reconstitutions historiques.
Magnat de Wall Street, Duncan MacHarg n’est pas mauvais à l’épée mais il n’est pas un Highlander. Lorsqu’une erreur dans une invocation l’enlève au 21ème siècle, il débarque en Écosse de 1705 aux pieds de la femme la plus courageuse qu’il n’ait jamais vu…

Avis d’Ash :
Je ne vais pas mentir sur les raisons pour lesquels j’ai voulu lire ce livre, c’est avant tout à cause de la ressemblance avec Outlander et pour la couverture qui est tout simplement sublime. Elle vend du rêve et le contenu n’est pas décevant, au contraire. De l’amour, de l’action, des secrets, de la magie et des hommes sexys en kilt plein de sueur… haaa… que demander de plus ?

Abby est le genre de femme forte badass qu’on ne peut qu’adorer et soutenir. Elle est tout le contraire des femmes de l’époque mais totalement l’idée que l’on se fait des écossaises. Vibrante de vie, une main de fer dans un gant de velours, elle en piège plus d’un avec son apparence. Cependant, derrière cette volonté d’être forte se cache une femme qui veut faire ses preuves et trouver quelqu’un qui l’aimera et la rendra heureuse.

C’est là que débarque Duncan, directement depuis une reconstitution historique. Financier réputé du 21ème siècle, il s’adapte assez vite grâce à sa passion pour l’histoire et les batailles. Pourtant, il est en plein inconnu, dans une terre pleine d’ennemi, car même s’il est écossais, il n’en a pas l’accent, ni le comportement. Viril, confiant et loyal, il va très vite fondre pour la belle Abby et faire de son mieux pour être le bras droit qu’elle cherche tant.

Leur relation va connaitre des hauts et des bas, il y a beaucoup d’obstacles qui se dressent entre eux. En dehors du fait qu’ils ne sont pas originaires du même siècle, ils voient les choses différemment. Mais la romance prend de plus en plus de place au fil des chapitres, leur attirance étant de plus en plus irrésistible. Ils jouent beaucoup au chat et à la souris, ce qui peut-être fatigant, mais cela reste tout de même appréciable, notamment grâce aux bourdes de Duncan.

L’écriture est agréable, c’est fluide et direct. Le tout est rythmé, il n’y a pas de pause grâce à l’action très présente, mais aussi avec les rebondissements dans l’histoire d’amour. Les personnages secondaires ont pour la plupart une importance, un rôle à jouer et je pense qu’il est possible qu’on en revoit certain(e)s par la suite. un livre qui plaira sans aucun doute aux amoureux de romances historique mais surtout aux fans de Diana Gabaldon.

Merci à Sourcebooks pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s