Geek Girl (t1) : Geek Girl

geekgirl 1Titre : Geek Girl (VF) / Geek Girl (VO)
Auteur(e) : Holly Smale
Maison d’édition : Nathan, collection Roman grand format
Genre : Young-Adult / Contemporain
Parution : 2014 (France) / 2013 (USA)
Note : 16/20

Résumé :
Harriet Manners sait que :
– le mot « momie » dérive d’un terme égyptien signifiant « bouillasse noire et gluante ».
– la lune s’éloigne chaque année de la Terre, de 3,8 cm.
– lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, le cœur compris.
Harriet Manners, jeune anglaise de 15 ans, est une geek. Une intello. Difficile donc de se faire des amis lorsqu’on porte une telle étiquette. Alors, lorsqu’elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, elle se dit que c’est l’occasion de changer son image.
La geek saura-t-elle devenir chic ?

Avis d’Ash :
Geek Girl est un livre dont je ne pouvais passer à côté. Je suis moi-même une ancienne (ou pas) geek et il était intéressant de voir comment certains vivent ce statut. Harriet Manners va elle choisir la fuite puis une solution des plus étrange : devenir une mannequin pour une « la » styliste en vogue. Comment une fana des dinosaures qui sait tellement de chose quasi-inutiles dans la vie quotidienne, va-t-elle s’en sortir dans le monde vicieux de la mode ?

La réponse est assez simple au final : Harriet est d’une naïveté affligeante par moments. Elle est intelligente, elle est prête à faire des sacrifices, mais elle est aussi lâche, timide et a une trop grande imagination. Elle est le genre d’adolescente de 15 ans qu’on adore suivre et voir évoluer, car elle va énormément murir au fil des pages. Ses relations avec les autres vont changer, mais c’est avant tout son image de soit qui va connaitre un véritable changement.

Les personnages secondaires apportent tous un plus à l’histoire. Tantôt ils aident, tantôt ils enfoncent encore plus Harriet dans la mouise. Sa meilleure amie, Nat, a toujours rêvé d’être mannequin et le fait que Harriet lui cache son nouveau boulot va les séparer. Nick, un mannequin homme pour lequel craque totalement notre geekette et on comprend pourquoi. Annabel, sa belle-mère, est vraiment géniale de A à Z, rien à voir avec son pire qui est un véritable adolescent attardé. Wilbur est son âge, excentrique comme jamais, à mourir de rire, surtout avec les surnoms à dormir dehors qu’il sort. Quand à Toby, le stalker de Harriet, il est amusant aussi avec sa « mission ».

L’histoire en soit est déjà bien drôle : une geek qui se retrouve dans le monde de la mode. Du coup on a le droit à tous les classiques du genre : malentendu, foirage total, perte et abandon de tout espoir. Mais il y a toujours une phrase ou un évènements pour nous faire mourir de rire et nous surprendre. Bien que prévisible, j’ai apprécié que la romance ne soit pas au premier plan, juste une sorte de fil rouge qui fait perdre ses moyens à notre héroïne.

J’ai aimé la fluidité de l’auteure, sa façon de passer du coq à l’âne et nous balancer des anecdotes sur tout et rien en tant que répartie. Bien que certaines choses m’ont fait lever les yeux au ciel, j’ai dévoré le livre, qui une excellente histoire Young-Adult que je recommande à tout le monde. Lire Geek Girl c’est éclairer votre journée avec ses scènes attendues, mais tellement loufoques !

challengejeunesseYA420/50

Publicités

Une réponse à “Geek Girl (t1) : Geek Girl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s