Midnight Valentine

Titre : Midnight Valentine (VO)
Auteur(e) : J.T. Geissinger
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Contemporain
Publication : 2018 (USA)
Lu en anglais
Note : 10/20

Résumé :
Le véritable amour ne meurt jamais.
Megan et Cassidy sont amoureux depuis l’enfance et ils étaient persuadés qu’ils seraient toujours ensemble. Mais le destin a d’autres plans. Peu après qu’ils se soient mariés, la vie de Cassidy s’est terminée tragiquement. Pleurant la mort de son âme sœur depuis cinq ans, Megan déménage dans une petite ville de l’Oregon afin de reconstruire sa vie.
Pour sa première nuit, elle fait la rencontre de l’ermite de la ville, Theo. Ancien militaire, sur ses gardes, et mystérieusement silencieux depuis un terrible accident qui l’a terriblement marqué, Theo déteste Megan dès leur première rencontre. Mais tandis que leurs chemins se croisent encore et encore, Megan est persuadée que Theo est mieux qu’il ne laisse le croire.
Quand elle découvre la raison de son silence, de ses cauchemars et surtout de son aversion sans équivoque, Megan est convaincue qu’il y a quelque chose de bien plus stupéfiant.
Est-il possible d’avoir une seconde chance avec le grand amour, ou est-ce qu’un cœur brisé est le plus cruel des menteurs ?

Avis de Yuki :
Dès que je vois un nouveau J.T. Geissinger, je saute dessus et je le lis. Midnight Valentine n’a pas fait exception.

Megan est une femme meurtrie depuis plus de 5 ans par la mort de son mari. Elle n’arrive pas à se remettre de sa disparition, et elle l’avoue, ne cherche pas à se remettre de son départ.
Mais Megan cherche à vivre un nouveau départ dans une nouvelle région, où il n’y aurait pas le fantôme de son mari à chaque coin de rue. C’est comme ça qu’elle quitte Phoenix pour se retrouver dans la petite ville de l’Oregon afin de rénover un Bed And Breakfast. Dès son arrivé, elle fait la rencontre d’un homme assez étrange qui la fusille du regard. Cet homme, Theo Valentine, l’attire sans qu’elle n’arrive à le comprendre, mais son comportement l’énerve au plus haut point, et Megan ne veut pas le revoir de sitôt.
Seulement, le destin en décide autrement, Theo étant l’un des meilleurs charpentiers de la ville et surtout l’un des moins chers. Mais Megan ne veut pas de lui chez elle, alors elle cherche ailleurs et trouve un autre charpentier intéressant, mais le destin est bien énervant, et fait en sorte que Theo soit la seule option possible pour Megan.
Petit à petit, Megan va apprendre à connaitre Theo, cet homme meurtrie qui ne parle pas, et elle va lui découvrir plusieurs point de similitude avec son défunt mari, comme l’accident de voiture causé par un chauffeur ivre, eu le même jour à la même heure.

J’aime beaucoup les romans de cette auteure, les histoires sont intéressantes, profondes, à chaque fois on lit plus qu’une romance.
Mais il y a une chose qui m’a vraiment déplu dans ce roman : l’héroïne. L’auteure ne change pas, ne se réinvente pas avec ses héroïnes, elles ont toujours le même caractère, la même façon de cacher leur souffrance etc.… Et à force, ça en devient lassant.

Mais il n’y a pas que l’héroïne qui ne change pas, les personnages secondaires, souvent féminins, reste toujours les mêmes. Comme l’héroïne, elles ont du répondant et de l’humour.
Plus que le personnage principal qui ressemble à toutes les autres héroïnes de l’auteur. Ce qui m’a le plus énervé, a été la finalité de l’histoire. Pour ne pas spoiler le livre, je dirai simplement que Megan commence à s’intéresser à Theo quand elle apprend qu’il a des similitudes avec son défunt mari. Ça m’a mise un peu mal à l’aise.

En ce qui concerne Theo, le personnage masculin principal, en plus de son mutisme, il est absent pendant une bonne partie du roman à mon goût, et j’ai trouvé dommage, même si c’était justifié, de n’avoir son point de vue que pour un seul chapitre.

Le roman est frais, intéressant et agréable à lire. Les personnages principaux sont attachants à leur manière et on se retrouve vite happé par l’histoire. J’aimerai simplement que l’auteure se renouvelle en matière de caractère de ses personnages.

Merci à J.T. Geissinger et InkSLinger PR pour ce service presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.