Before I Let Go

Titre : Before I Let Go (VO)
Auteur(e) : Marieke Nijkamp
Maison d’édition : Sourcebooks, collection Fire (Inédit en France)
Genre : Young Adult / Thriller
Parution : 2018 (USA)
Lu en anglais
Note : 12/20

Résumé :
Corey et Kyra étaient les meilleures amies inséparables dans leur ville enneigée de Lost Creek, en Alaska. Quand Corey s’éloigne, elle fait promettre à Kyra de rester forte pendant le long et sombre hiver et d’attendre son retour.
Quelques jours avant que Corey ne rentre chez elle, Kyra meurt. Corey est dévasté et confuse. Toute la communauté des Lost parle en silence de la fille perdue de la ville, disant que sa mort était censée être inévitable. Et ils repoussent Corey comme si elle était une étrangère.
Corey sait que quelque chose ne va pas. A chaque heure, sa méfiance grandit. Lost garde des secrets, des secrets glacials. Mais réunir la vérité sur ce qui est arrivé à sa meilleure amie peut s’avérer aussi difficile que d’éclairer le ciel pendant un hiver en Alaska…

Avis de Jinxx :
Premier avis de l’année 2018 made in Jinxx Unicorn !!! Bonne année les Flowers !!!!
Je commence cette nouvelle année avec une lecture qui m’a laissé un peu sur ma faim. Je sais qu’il ne faut pas comparer les livres d’un même auteur mais parfois… on a pas trop le choix. Bon ceci dit, il n’y a rien à comparer.

Before I Let Go est un roman dit dramatique avec une once de poésie et d’amour (avec un petit « a »). On suit une Corey, une fille comme les autre qui vit loin de sa meilleure amie Kyra. Jusque là, tout va bien. Sauf que voilà, cette dernière meurt dans des circonstances assez… obscures. Ouais, tout porte à croire que la mort de Kyra n’était pas un simple accident. Corey fait tout pour découvrir les circonstances de sa mort, mais plus on avance dans l’histoire, plus on part sur une option qui nous semble envisageable jusqu’à ce que la vérité éclate.

L’histoire en elle-même n’est pas mauvaise, non loin de là. Elle est douce (bon pas si douce que ça, mais la violence n’y est pas). On apprend des choses sur Kyra, sur la ville de Lost Creek et là… on se surprend à se dire « Mais… ils sont sérieux dans leur délire ? Est-ce qu’ils se sont rendu compte du problème de Kyra ? ». Cette ville était bizarre et me mettait mal à l’aise et pas que moi d’ailleurs. Corey aussi était mal à l’aise avec ce lieu qui a vu grandir leur amitié/leur relation. Malheureusement, la façon dont elle a mené l’histoire, ne m’a pas transcendé. Elle ne m’a pas émue comme l’a été son précédent roman This is Where It End. Le sujet du cas bipolaire aurait pu être mieux traiter dans les flash back.

Marieke Nijkamp a toujours une bonne écriture, ça je ne le conteste pas. Cependant, le fond de l’histoire ne m’a pas beaucoup convaincue. Est-ce parce que je m’attendais à plus de sa part ? Fort possible. Ceci dit, cette histoire est à lire car malgré tout (et je le répète) elle est douce et poétique. malgré les circonstances elle vaut le coup d’œil.

Merci à Sourcebooks pour ce service presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.