La Constance de l’Étoile Polaire

Titre : La Constance de l’Étoile Polaire (VF) / For Darkness Shows the Stars (VO)
Auteur(e) : Diana Peterfreund
Maison d’édition : Infinity, collection Onirique
Genre : Young Adult / Science-Fiction / Romance
Parution : 2017-en cours (VF) / 2012-2013 (VO)
Nombre de volumes : 2 + 2 nouvelles complémentaires

Résumé :
Il y a de cela quelques générations, une expérience génétique ayant mal tourné a provoqué la Réduction, qui a décimé l’humanité ; une noblesse Luddite a émergé des cendres et a interdit presque toute forme de technologie. Dans ce monde, Elliot North a toujours su où se trouvait sa place. Quatre ans auparavant, elle a refusé de s’enfuir avec son amour d’enfance, le domestique Kai, préférant choisir les obligations qui la liaient au domaine de ses parents plutôt que l’amour. Depuis, le monde a changé. Les post-réductionnistes s’efforcent de remettre en marche le progrès ; quant au domaine d’Elliot, il meurt petit à petit, l’obligeant à louer ses terres à Cloud Fleet, un mystérieux groupe de constructeurs de navires dont fait partie un explorateur renommé, le Capitaine Malakai Wentforth – Kai, son amour de jeunesse, devenu presque méconnaissable. Et tandis qu’Elliot se demande si c’est une deuxième chance qui se présente, Kai, lui, semble déterminé à montrer à Elliot tout ce qu’elle a perdu lorsqu’elle a choisi de le laisser partir. Mais bientôt, Elliot découvre que son vieil ami cache un secret si important qu’il pourrait changer leur société… ou la mettre à genoux. Et une nouvelle fois, elle doit faire face à un choix : s’accrocher aux croyances qui ont forgé son éducation, ou unir sa destinée à celle du seul garçon qu’elle a jamais aimé, même si elle l’a perdu pour toujours.
Inspiré du roman de Jane Austen, Persuasion, La constance de l’étoile polaire est une romance à couper le souffle où l’enjeu est d’ouvrir son esprit au futur, et son cœur à la seule personne qui est capable de le briser.

Avis de Tora :
Une agréable surprise pour ce premier tome, car on est très vite emporté par l’intrigue, à la fois douce et douloureuse. L’originalité de l’univers, des personnages, tous bien construit et divers, nous font tournés les pages aisément. La fin sonne d’ailleurs comme un goût de trop peu, dans laquelle on ressort avec le sourire, et désirant en savoir davantage sur ce monde dévasté par des Hommes trop avides.
Un parfait mélange de science fiction, de romance aux airs de Jane Austen. Pas de passion, pas d’actions, mais d’autres choses qui raviront les lecteurs recherchant de la singularité et de la fraîcheur.
A mettre en toutes les mains livresques !

Liens Chroniques :
-La Constance de l’Étoile Polaire (t0.5) : Among the Nameless Stars (Lecture en cours)
La Constance de l’Étoile Polaire (t1) : La Constance de l’Étoile Polaire
-La Constance de l’Étoile Polaire (t1.5) : The First Star to Fall (PAL)
-La Constance de l’Étoile Polaire (t2) : Across a Star-Swept Sea (PAL)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.