Ferryl Shayde

Titre : Ferryl Shayde (VO)
Auteur(e) : Vance Huxley
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Fantasy
Parution : 2017 (UK)
Lu en anglais
Note : 17/20

Résumé :
Combien de personnes ont un tatouage qui leur enseigne la magie ? En essayant de fuir l’intimidateur local, Abel se cache derrière une dalle de pierre et quelque chose se réveille. Après que cela l’aide à s’échapper, Abel renvoi la faveur en brisant les scellés et se retrouve en apprenti avec Ferryl Shayde.
Une fois que Ferryl s’installe comme un tatouage sur son bras, Abel peut voir les créatures magiques qui vivent avec nous tous les jours. Ce ne sont pas les contes folkloriques, mais leurs cousines effilochés, gluants et avec des crocs. Pire encore, il constate que le pacte qui devrait les garder sous une sorte de contrôle a échoué.
La magie est facile, le contrôle peut être mortel, et en laissant Ferryl Shayde sortir, Abel a suscité l’intérêt indésirable d’autrui.
Si ce n’était qu’un jeu de plateau, comme celui qu’il crée avec ses amis. Malheureusement, il en résulte l’inverse et les joueurs commencent à découvrir une vraie magie.
Oups.

Avis de Jinxx :
En voilà un roman qui sort de l’ordinaire. Ferryl Shayde ne ressemble pas aux autres histoires que j’ai pu lire. Il a un petit quelque chose qui fait que je l’ai bien apprécié. Bon ok, il n’a pas le max de points mais il mérite cette bonne note.

Globalement de quoi ça parle ? De magie principalement et aussi d’amitié, mais là encore… ça reste en second plan. Abel est un garçon de 15 ans qui n’a pas la vie facile. il vit avec sa mère et est le souffre douleur de deux crétins. Et quand il croise le chemin de… de… Pung Humstfun (oui, oui c’est un nom) aka Ferryl Shayde, son destin prend une autre tournure.

Ouais, pour prendre une autre tournure, elle la prend. Ni en bien, ni en mal. Il y a de l’action mais pas assez pour être bien dans l’histoire. On se prend au jeu mais… ça reste moyen quand même. La relation Ferryl et Abel n’est pas à son top niveau selon moi. Il leur manque un certain dynamisme. Pourtant…. l’idée qu’a utilisé l’auteur pour montrer leur amitié était bien trouvée. C’est ce qui a fait son charme, je dirais.

Abel n’est pas seul au monde ceci dit, il a quand même des amis qui…. euh… « l’aide » (?!) Ouais, ça reste un petit mystère car on ne les voit pas beaucoup mine de rien. Mais bon… à part cela. L’ambiance magique était très présente et ça… big point. Ce n’est pas la magie comme on le connait (enfin si un peu beaucoup quand même) et c’est sympa de voir cette univers à la fois moderne et féérique.

Au final, ce livre m’a quand même laissé sur ma faim, parce que je m’attendais à une suite. Puis, je me suis souvenue qu’il se terminait en un tome. Dommage.
Qu’importe, Ferryl Shayde est un bon roman qui peut plaire. Merci Vance Huxley ❤

Merci à Vance Huxley et Xpresso Book Tours pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s