Tailspin

Titre : Tailspin (VO)
Auteur(e) : Jaimie Roberts
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : New Adult / Dark Romance
Parution : 2017 (USA)
Lu en anglais
Note : 19/20 ❤

Résumé :
Devon Jackson est un connard suffisant et arrogant. Il est aussi le président de Worldwide Airways, et je suis la chanceuse qui est son assistante — un travail que j’ai très vite regretté d’accepter. Je fais absolument tout pour lui, j’arrange ses rendez-vous et je vais même jusqu’à chercher les préservatifs pour lui tous les vendredis après-midi. Pourquoi je m’accroche ? Parce que malgré tout, je suis folle de lui, et ce depuis que j’ai quinze ans. Il me traite comme une nuisance, pourtant j’en demande encore plus. Pour lui, je suis intouchable. Pas seulement pour lui, mais pour tous les hommes de la planète. Tout simplement parce que je suis la petite soeur de son meilleur ami. Ce sont tous les deux des abrutis possessifs. Et j’ai laissé faire… pendant un temps. Mais une fois que j’ai décidé ne plus me laisser faire, la dynamique a changé. Et c’est à ce moment-là que j’ai appris ce qu’il ressentait vraiment. En réalité, j’ai appris bien plus que ce à quoi je m’attendais. Non seulement Devon cache plusieurs démons, mais il a aussi un sombre secret. Un secret qui pourrait détruire notre relation avant qu’elle ne commence.

Avis de Yuki :
Il y a des livres qui vous retournent complètement le cerveau, qui une fois terminé, vous empêchent d’avancer pendant plusieurs minutes en vous demandant « qu’est-ce que je dois faire maintenant ? », et qui surtout vous fait penser « wouah, alors ça, je ne m’y attendais vraiment pas ». Tailspin est un de ces livres. Après son roman Siren, je pensais être immunisé par l’auteure, et pourtant.

Tailspin semble de premier abord une romance tout à fait normale. Une jeune femme est folle amoureuse du meilleur ami de son frère, qui s’avère aussi être son patron. On comprend vite que ce meilleur ami, Devon, est fou d’elle, mais qu’il se retient de quoi que ce soit, par respect pour le frère d’Andi. Ou du moins, c’est ce que l’on pense.
Quoi qu’il en soit, la base est complètement simple, il y a bien évidemment des secrets, comme il y en a toujours dans les romans, ça permet de faire durer l’histoire. Et il y a aussi une tragédie qui a basculé la vie d’Andi et de sa famille. Jusque-là, tout va bien.

Au cours de la lecture, nous apprenons que Devon n’a pas eu une enfance facile, que son frère est un drogué comme le fut leur mère, mais que Devon a miraculeusement réussi à s’en sortir grâce à la famille d’Andi, mais son passé le ronge. Jusque-là, ça passe encore.
Pour tout vous dire, quand à 64 % du livre, les personnages sont heureux, et tout est beau et joli pour eux, j’ai compris que je m’étais fait avoir.
OUI
Pourquoi ?
Parce que je pensais que l’auteur avait décidé de sortir de son registre et de faire une romance banale. Mais… Ce n’est pas une banale romance.
Et c’est deux chapitres avant la fin que l’auteur lâche la bombe et qu’elle vous retourne le cœur et le cerveau. Mais revenons aux personnages.

Andi est le personnage principal. C’est une femme complètement banale. Elle est meurtrie par la perte de sa mère, et fait tout pour garder sa famille à flot. Son père ayant du mal à tenir financièrement, elle accepte l’offre de Devon et devient son assistante personnelle. C’est un travail extrêmement bien payé, mais qui l’humilie. Pourtant… Elle aime son travail et aime passer du temps avec Devon, même si elle est obligée de l’entendre faire sa petite affaire avec d’autres femmes dans son bureau. Elle aime tellement cet homme, qu’elle accepte de mettre les habits qu’il a choisis pour travailler.
Devon est extrêmement possessif et l’empêche d’avoir une quelconque relation avec un homme. Mais elle sait qu’il fait ça, uniquement pour faire plaisir à son frère, qui empêche quiconque de sortir avec sa sœur. Andi a beau avoir un peu de caractère, elle se laisse toujours faire dès qu’il s’agit de son frère et de Devon.

Devon est un gros point d’interrogation. C’est un homme arrogant qui se montre possessif avec Andi sans lui montrer le moindre intérêt. On comprend vite qu’il est fou d’elle, mais pour son amitié avec son frère, il se retient. Mais quand le démon est lâché, et qu’il franchit la ligne blanche, plus rien ne peut l’arrêter. Devon est un homme plein de secrets qui a un passé extrêmement sombre et qui se bat encore contre ses démons.
Devon et Andi forment un couple assez mignon. Andi arrive facilement à supporter la jalousie extrême et la possessivité de Devon tout en continuant à être elle-même.

Tailspin n’est pas du même gabarit que Siren, mais c’est une romance à lire. Je n’ai pas réussi à lâcher la lecture, même si pendant quelques chapitres, l’auteur tourne en rond, et que je me suis un peu ennuyée, mais ça n’a pas duré.
Ce roman ne risque pas de plaire à tout le monde. L’auteure est connue pour avoir des histoires un peu tordues et Tailspin ne fait pas exception. Peu de personnes vont aimer ce livre qui pourtant, mérite vraiment d’être lu et d’être apprécié à sa juste valeur.

Merci à Jaimie Roberts pour ce service presse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s