Hollywood Prince

Titre : Hollywood Prince (VO)
Auteur(e) : Kim Karr
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Contemporain
Parution : 2017 (USA)
Spin-off : No Pants Required / Bedwrecker
Lu en anglais
Note : 17/20

Résumé :
Brooklyn James aurait dû le savoir.
Né parmi la royauté de Hollywood, le prince sulfureux a la réputation d’être un joueur. Un salaud. Un collectionneur de femmes.
Les fans adoratrices sont son genre.
La sœur de son meilleur ne l’est pas.
Même penser à elle de cette façon n’est pas cool.
Pas cool du tout.
Et cependant à chaque fois qu’elle boude avec des lèvres sexy devant lui, elle le retourne à l’intérieur. Le rendant plus dur qu’il ne l’a jamais été. Le poussant aux limites de la folie.
Amelia Waters a toujours idolâtrer son grand frère, et la dernière chose qu’elle veut faire, c’est de le décevoir.
Tomber amoureuse pour l’ancien colocataire de son frère est hors limites.
Elle le sait, mais elle ne peut pas s’en empêcher.
La façon dont Brooklyn la regarde avec ces yeux bleus brûlants la font mouiller instantanément. La transforme en un tas tremblant de frustration sexuelle. Et rapidement l’idée d’écarter les cuises pour lui sont la seule chose à laquelle elle peut penser.
Elle le veut.
Il la veut.
Lorsqu’ils se décident enfin de s’abandonner à leur folle attraction, ils se mettent d’accord pour le garder pour eux. Leur affaire illicite sera courte. Pas d’attaches. Pas de bagages. Pas de fin à problèmes.
Mais lorsque la première nuit de perdre à perdre l’esprit en entraîne une autre, et encore une autre, combien de coups à la va vite sans fin pourront-ils avoir avant que le frère d’Amelia découvre tout ? Ou pire, avant qu’ils ne développent des sentiments ?
Brooklyn et Amelia savent qu’ils ont besoin de s’éloigner l’un de l’autre avant que l’un de ces choses ne se produise.
Le problème est de le faire.
Sacré bordel.

Avis d’Ash :
Hollywood Prince est un peu mon retour dans l’univers de Kim Karr, dans ses romances punchy que j’aime tant avec ses complications et ses amours contrariés. Moi qui n’aime pas les triangles amoureux, les jeux de « je t’aime, moi non plus », les choses commençaient assez mal, mais il ne faut pas se fier aux apparences. Avec Amelia et Brooklyn il faut s’accrocher, grand huit émotionnel, obstacles inattendus et sensualité à foison sont au rendez-vous !

Amelia a tout de la bonne petite princesse à papa, avec un frère qui l’adore et son père qui se plie à ses quatre volontés. Mais derrière toutes ses apparences et l’argent se cache l’overdose d’un frère aîné adulé, un second qui a fui la famille et une mère qui a divorcé avant de disparaitre. Amelia obéit aux attentes de son père mais à ses dépends et elle va rapidement atteindre ses limites. Elle va se révolter, partir à l’aventure et découvrir celle qu’elle veut vraiment être. Adieu la petite fille choyé, bonjour la jeune femme sensuelle et libre qui est passionnée par la photo.

Brooklyn a tout du casanova qui fait parler tout Hollywood et les alentours. Fils de la plus grande actrice de l’histoire, son père est un acteur raté, mais il n’en reste pas moins membre de la royauté de cet univers blingbling. Mais Brooklyn commence à en avoir marre de coucher à droite et à gauche, même son plan Q stable ne l’intéresse plus, pas plus que de vivre de petits boulots. Il aimerait réussir dans le cinéma, mais derrière la caméra en tant que scénariste… chose difficile lorsqu’on est qui il est et qu’il s’y est déjà brûlé les ailes. Mais ses retrouvailles avec la belle Amelia va tout changer.

Bien qu’ils se connaissent depuis l’enfance, qu’ils aient des liens forts qui les unissent, rien n’est simple entre Amelia et Brooklyn. Ils acceptent rapidement le fait de coucher ensemble le temps qu’elle sera en Californie mais surtout ne pas en attendre davantage, pas de sentiments dans tout ça. Du coup, sexuellement parlant c’est l’explosion et émotionnellement parlant aussi. Ils ont échoués dans leur volonté de couper leurs sentiments et ils vont bien rapidement en attendre plus, mal se comprendre et en souffrir… d’autant plus qu’Amelia a l’homme parfait qui l’attend chez elle à New-York, le joueur pro de baseball, le drôle et sexy Landon.

Une fois de plus Kim Karr a parfaitement bien tenue son histoire, on rigole, on pleure et on savoure notre lecture. On sent bien le lien avec d’autres livres de l’auteure concernant certains couples et j’ai vraiment envie de le lire puisque ça a l’air à mourir de rire en voyant les caractère de Camden ou bien Makayla. Et comme toujours, tous ces personnages secondaires ont un rôle important dans l’évolution du couple et pour les protagonistes quand à leurs problèmes personnels respectifs. Hollywood Prince était une histoire sympathique sur l’envers du décors pas très dorée du cinéma et la jeunesse dorée américaine, mais une belle histoire d’amour à coup sûr !

Merci à Kim Karr pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s