Sakura Steam (t1) : Toru: Wayfarer Returns

Titre : Toru: Wayfarer Returns (VO)
Auteur(e) : Stephanie R. Sorensen
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Steampunk
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 20/20 ❤

Résumé :
Au Japon en 1852, la paix imposée par les Shoguns Tokugawa a duré 250 ans. La paix semble stagne alors que les bourgeois se développaient et que leurs seigneurs étaient agités. Les épées restaient dans leurs fourreaux. Les valeurs martiales se désintègrent. Des étrangers entourent l’île comme des vautours, dont les frontières fermées deviennent de plus en plus exigeants.
Toru, un jeune pêcheur naufragé sauvé par des commerçants américains et emmené en Amérique, défie l’interdiction du Shogun de retourner au Japon, déterminé à sauver sa patrie contre une invasion étrangère. Peut-il réveiller ses compatriotes à temps ? Ou le Shogun cruel accomplira-t-il ses promesses d’exécuter tous ceux qui ont mis le pied au Japon après avoir voyagé à l’étranger ? Armé uniquement de sa volonté, de quelques livres, de plans de dirigeables et d’idées dangereuses, Toru doit transformer le royaume de l’empereur avant l’arrivée des « Black Ships », les Navires Noirs.

Avis de Jinxx :
En voilà un excellent roman sur l’histoire du Japon.
Après la lecture du roman, j’ai cru qu’il s’agissait d’une histoire vraie, mais ce n’était pas le cas. C’est un mélange de fiction et de réalité.
Stephanie nous raconte à sa manière et façon très pédagogique, l’histoire de la rencontre entre les USA et le Japon. Bon ok, elle l’a revu à sa sauce, mais je l’ai trouvé très intéressant. Aussi bien du point de vue historique que du point narratif.

On suit un pécheur qui revient au Japon après avoir passé deux ans aux States. Le soucis avec son retour c’est que l’Empereur à lui même interdit à quiconque de reposer les pieds sur l’archipel une fois qu’on s’est barré. Il faut dire aussi que ce n’était non plus de la faute à Toru. Bref.
Le voyage de Toru là-bas à plus été bénéfique que le contraire. D’ailleurs, il en revient avec des bagages fort intéressant pour les japonais. Mais vu qu’on est dans un cadre où à l’époque, le Japon était fermé au niveau de ses frontières, il lui a été très difficile d’exprimer son point de vu. D’ailleurs, il y a un truc qui me chiffonne, les personnages sont… presque sans émotions. Bon j’exagère en disant cela, mais je trouvais qu’il leur manquait un quelque chose pour les rendre encore plus vivant. Après, je me dis que c’est le contexte qui les rend ainsi.

Que dire de plus sur ce roman ? A part son côté instructif, je ne vois pas trop quoi dire de plus.
Les personnages sont intéressant mais pas autant qu’on aurait aimé voir. De plus, on ne sait pratiquement rien d’eux. A croire que tout n’est qu’un secret (sauf pour quelques uns, parce qu’on sait que se sont des seigneurs. Mais pour Toru, ce mec est vrai mystère et ce jusqu’à la fin). Franchement, s’il a cette note c’est tout simplement parce que les actions historiques ont été parfaitement bien respectées, et les personnages ne sont pas hors sujet. Non sérieusement, si les livres d’histoires vous ennuie, lisez ce roman.
Stephanie a fait de l’excellent boulot, on se prend au jeu, il se lit crème la licorne.

Merci à Stephanie R. Sorensen pour ce service presse !

Publicités

Une réponse à “Sakura Steam (t1) : Toru: Wayfarer Returns

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s