Beauty (t4) : Beauty in Winter

Titre : Beauty in Winter (VO)
Auteur(e) : Alexa Riley
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance paranormale
Parution : 2017 (USA)
Lu en anglais
Note : 13/20

Résumé :
Fiona Lamb a tout perdu, et sa seule option est de travailler pour un milliardaire reclus afin de récupérer la seule chose qui lui importe.
Reid Gold a été maudit. Il est un métamorphe alpha, mais il est incapable de se changer en loup et mener sa meute. Mais à peine perçoit-il le parfum de sa compagne que tout change.

Avis d’Ash :
Alexa Riley qui revisite le conte de La Belle et la Bête, je ne pouvais que craquer pour ça. Mais au final, je vous avouerai que j’ai été déçue. Les choses étaient trop simples, trop prévisibles et surtout c’était bien trop court pour être développés comme il le fallait. Même si les personnages de Fiona et Reid sont touchants, c’est loin d’être suffisant.

Fiona est seule au monde, elle vient à peine d’enterrer sa grand-mère qui l’avait élevée et tout légué. Malheureusement, elle a dû se séparer de tout, même de la bague en forme de rose qu’elle aimait tant, afin de rembourser des dettes. Au bout du rouleau, elle accepte un job que lui propose le notaire et elle se retrouve dans un grand manoir assez étrange. Fiona semble être une jeune femme intelligente mais qui n’a pas une vie des plus heureuse, mais on ne peut pas en dire davantage, sa personnalité n’est pas assez poussée.

Reid est un loup alpha et a hérité de ce poste à la mort de son père. Cependant, il ne peut pas réellement être à la tête de la meute puisqu’il a été maudit. Il vit donc actuellement sous une forme monstrueuse qui est un mélange de l’homme qui aurait dû être et d’un loup pendant la transformation. A cause de cela, il est devenu amère, taciturne et un loup solitaire qui n’a plus goût à la vie. Mais tout va changer du jour au lendemain lorsqu’une jeune femme arrive sur le pas de sa porte.

Personnellement, je trouve que la romance est plus que superficielle ici. C’est un coup de foudre, voir un coup du destin qui vouait ces deux êtres à finir ensemble. En deux coups de baguettes magiques, ils font l’amour, ils deviennent compagnons et Reid gagne confiance en lui-même de façon à devenir un véritable alpha. C’est bien trop cousu de fil blanc et c’est fort dommage. Il y a tout de même certaines choses bien vue, comme la bague de Fiona et son histoire, ainsi que le fait que la malédiction de Reid ne soit pas totalement levée.

On reconnait tout ce qui fait le succès d’Alexa Riley, mais les choses sont trop superflues pour que ce soit une véritable réussite. Tout comme cette réécriture, oui on reconnait bien La Belle et la Bête, pourtant les choix sont trop gnangnans et faciles, il n’y a pas de réels risques. Cela reste une lecture rapide et plutôt agréable, bien que loin de ce que ça aurait pu être.

Merci à Alexa Riley et Ardent Prose pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s