Scandaleux Gentlemen (t2) : La vengeance vous va si bien

Titre : La vengeance vous va si bien (VF) / Once More, My Darling Rogue  (VO)
Auteur(e) : Lorraine Heath
Maison d’édition : Harlequin, collection Victoria
Genre : Romance Historique
Parution : 2017 (France) / 2014 (USA)
Note : 17/20

Résumé :
Drake Darling ne souhaite qu’une chose : donner une bonne leçon à l’orgueilleuse lady Ophelia. Celle qui lui fait si cruellement sentir qu’il n’est pas de son monde, bien qu’il ait été élevé comme un noble. Et voilà que, malgré lui, il se retrouve à jouer les sauveurs en la sortant de la rivière où elle est tombée. L’espace d’un instant, Drake est ému par son visage doux et vulnérable, libéré du masque de l’orgueil. Mais, quand elle s’éveille sans le moindre souvenir de son identité, il saisit l’occasion de se venger : le temps d’une journée, il lui fera croire qu’elle est sa domestique. Seulement, un mensonge ne va jamais seul.

Avis de Tora :
Un second tome tout aussi plaisant, si ce n’est plus que le premier bien que je m’attendais plutôt à découvrir Avendale alors qu’il s’agit de Drake,  mais tout aussi intéressant. Nous retrouvons des personnages qu’on a le plaisir de revoir. Notamment lorsqu’on sait à quel point la personnalité de Drake est bien plus complexe que celle qu’il expose au yeux du beau monde.

Jusqu’à que le Duc et la Duchesse de Greystone ne l’adopte, Drake vivait dans la pauvreté. Lady Ophelia, amie de Grace, ne cesse de lui rappeler depuis qu’ils sont enfant en adoptant une attitude arrogante à son égard, le prenant pour un domestique. Las de comportement, mais surtout énervé, il décide un soir d’agir en lui montrant un avant-goût de ce qu’est « le domestique ». Cependant, la réelle opportunité de se venger survient quelques jours plus tard alors qu’il la trouve au bord d’un fleuve, totalement désorientée et amnésique. Lui vient une idée, la faire passer pour sa domestique. Juste une journée, pour ensuite la ramener à sa famille. Il est bien décidée à lui faire regretter son comportement. Sauf, qu’évidemment, Ophelia devient Phee, et n’est plus aussi irritable qu’auparavant, cachant bien plus de choses qu’il ne pensait. Et si derrière cette arrogance se cachait quelque chose de plus sombre ?

Dès le premier tome, le lecteur sait que Drake, le frère de Grace, cache un passé sombre, attisant notre curiosité. Comment a t-il atterrit dans une famille d’aristocrate ? On devine de par son nom qu’il a été adopté, mais il ne se considère pas à la hauteur du statut de sa famille. Dans sa vengeance, on constate avec intérêt qu’il peut avoir une personnalité plus douce que celle qui s’est crée, ou encore celle qu’il pense être. Bien que lady Ophelia l’insupporte, Phee au contraire le radoucit et l’étonne à la fois. Par tous les moyens, il essaie de rester concentré sur l’objectif de sa vengeance, qui s’amenuise au fil du temps. Ce qui le dérange entre autre est la situation dans laquelle il a trouvé Ophelia. Un mystère qu’il compte bien éclaircir. Cette détermination prend de l’ampleur face à certaines de ses réactions. Est-ce qu’elle est amnésique car elle souhaiterai oublié un malheureux événement ? Il va donc mener son enquête, auprès de sa famille, de son frère qu’il trouve plus qu’étrange. Peu à peu, on apprend à connaître les belles facette de Drake et Ophelia. En effet, elle si arrogante et imbue d’elle-même, n’est plus aussi irritable. On la découvre sous un nouveau jour, bien que son fort caractère soit toujours présent. Plus calme, moins rebelle, moins condescendante, sa personnalité d’aristocrate fond peu à peu, confirmant les doutes du lecteur : un secret bien caché derrière ce comportement froid. Face à cette nouvelle personnalité, Drake se laissera aller à lui raconter sa vie avant l’adoption, et bien d’autres choses dont il n’a jamais parler avec personne. Même son tatouage dans le dos, ce dragon imposant (pendant un moment j’ai pensé aux yakuzas). Ils se laisseront prendre par ces nouvelles émotions, par leurs sentiments à travers ses différents instants.

Encore une fois, Lorraine Heath nous prouve qu’elle a un talent particulier de créer ses personnages. La cohabitation de Drake et Ophelia nous permet d’apprécier les étincelles que provoquent ces deux caractères fort, en apprenant à dépasser les préjugés. L’amnésie d’Ophelia est une grande porte ouverte à ce qu’ils sont réellement. Hâte de lire la suite avec Avendale, que j’attends depuis le premier.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s