Siren

sirenfTitre : Siren (VO)
Auteur(e) : Jaimie Roberts
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Dark Romance / Érotique
Parution : 2016 (UK)
Lu en anglais
Note : 18/20 ❤

Résumé :
Je ne suis pas quelqu’un de bien. Pour tout dire, je suis une véritable garce. Si l’occasion se présente, je prendrai votre mari, lui donnerait la plus belle baise de sa vie, et je rirai de vous une fois que j’en aurai fini avec lui. Je ne me vante pas. Je prends ce que je veux quand je le veux. J’étais la victime qui est devenue le bourreau. Je vis pour le pouvoir parce que tous les pouvoirs m’ont été arrachés il y a des années. Maintenant que je l’ai, je m’en nourris et je me fiche de savoir qui je peux blesser. Toutes les femmes me détestent, mais vous savez quoi ? Je n’en ai rien à foutre. Vous n’allez pas m’aimer. Je ne suis pas ici pour être apprécié. Vous voulez connaitre mon histoire ? Je ne vais pas vous empêcher de me mater. Sachez simplement qu’une fois que j’en aurai fini avec vous, aucune douche — peu importe à quel point vous allez frotter — n’enlèvera l’empreinte que j’ai laissée sur vous.

Avis de Yuki :
Dois-je réellement, après un résumé pareil, expliquer pourquoi j’ai décidé de lire ce livre ?
Commençons par le commencement. L’histoire commence par un prologue dont je ne parlerai pas, car le premier chapitre se déroule quelques mois AVANT le prologue. Donc, passons tout de suite au chapitre 1.

Scarlett est une belle femme, et elle le sait. Le pouvoir qu’elle a sur l’homme l’excite au plus haut point, et elle utilise ce pouvoir pour vivre. Avec son partenaire, et le seul homme dont elle est amoureuse, ils s’amusent à faire chanter des hommes riches et influents. Comment ? Scarlett couche avec eux alors que Reid, son partenaire, a planqué des caméras dans la pièce.
Mais Scarlett n’a pas toujours été une personne sans cœur qui utilise son corps pour arriver à ses fins. C’est après avoir été abusée pendant plusieurs années et que tous les membres de sa famille la prenaient pour une menteuse, qu’elle a fini par s’endurcir et concocter une petite vengeance.
Reid décide de la soutenir dans sa petite vengeance, malgré sa possessivité. Entre elle et lui s’est établi un lien étrange. Ils sont fous l’un de l’autre, mais ne couchent pas ensemble. Reid est possessif et n’aime pas partager, alors tant que sa vengeance n’est pas terminée, il ne fera rien.
Et tout à coup, Scarlett voit enfin le moment de mettre en route sa petite vengeance, quand une personne refait surface dans sa vie.
Mais au plus elle avance dans son plan, au plus elle devient incapable d’y mettre un point final.

Le résumé me faisait terriblement envie, mais dès les premières pages, j’ai été scotchée et happée par l’histoire. Je ne pourrai pas dire pourquoi, peut-être le côté malsain de certaines situations, mais quoi qu’il en soit, le résumé ne mentait pas, il est impossible d’oublier facilement Scarlett et son histoire une fois que vous aurez fini le livre.

Scarlett est une jeune femme qui a appris à se construire malgré des hommes dominants et une humiliation constante de la part de sa famille. Elle a décidé que son corps, cette chose que les hommes désiraient tant acquérir et que les femmes détestaient tant, serait son arme de combat. Ce n’est pas le genre d’héroïne que j’ai l’habitude de lire et juste pour ça, j’ai vraiment aimé la lecture et le personnage. Par moment, Scarlett veut devenir « normale » et essayée d’avoir une vie correcte, une vie qu’elle aurait pu avoir si elle n’avait pas autant subi, mais ce ne sont que des épisodes qui ne durent jamais longtemps. Et le lecteur peut facilement se poser la question : est-ce véritablement elle qui décide qu’elle n’a pas besoin de cette vie « normale » ou est-ce son entourage qui l’influence à penser une chose pareille ?

Je ne vais pas parler des autres personnes, sinon, je finirai par révéler de gros spoilers. Toujours est-il que l’auteure arrive parfois à nous faire oublier la monstruosité de certaines personnes pour mieux nous l’envoyer en pleine figure au moment où on s’y attend le moins. Et l’auteure arrive aussi à nous choquer en montrant la monstrueuse nature de certaines personnes.

Quoi qu’il en soit, il faut que vous sachiez qu’en lisant ce livre, vous n’aurez pas un joli conte de fées et que les personnages ne sont pas d’une gentillesse à toute épreuve. Sauf… non je ne dirai rien.
En commençant le livre, il y a eu un flot d’information assez choquante et troublante, et je me suis dit « bah, ça ne pourra pas être pire ! » Que nenni ! C’est mal connaitre l’auteure qui arrivera à vous choquer et vous couper le souffle jusqu’à la dernière page. Et je dois dire que le final était magistral.
Pour conclure, Siren est un livre à lire, mais à ne pas mettre entre toutes les mains. Et Jaimie Roberts est définitivement une auteure à suivre.

Merci à Jaimie Roberts pour ce service presse !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s