Cutter Cay (t4) : Stormchaser

cutercay4Titre : Stormchaser (VO)
Auteur(e) : Cherry Adair
Maison d’édition : St. Martin’s Press, collection Paperbacks (Inédit en France)
Genre : Romantic Suspens
Parution : 2017 (USA)
Lu en anglais
Note : 13/20

Résumé :
Dans la plus sombre des tempêtes…
Nick, Logan et Zane Cutter sont une force très soudée et instoppable dans le monde des chasseurs de trésors. Maintenant que le demi-frère Jonah est arrivé sur la scène, il a beaucoup à prouver et un puissant ennemi qui veut le stopper net dans sa course.
L’amour trouvera son chemin…
Un voyage maritime dangereux. Un rival amer. Une femme dont la beauté spectaculaire et les talents méritent la peine de mourir pour… Encore et encore, Jonah va être testé. Mérite-t-il de porter le nom de Cutter ? Avec ses yeux sur le prix, Jonah se battra avec tout son coeur. Mais le désir vient souvent avec un prix…

Avis d’Ash :
Je partais d’un mauvais pied avec Stormchaser dès lors que j’ai apprit que ce n’était pas le premier tome de la série mais bien que le quatrième opus. Je me demandais si cela valait la peine que je le lise, est-ce que je serais paumée, est-ce que je comprendrais un minimum à ce qu’il se passe… Au final je ne me suis pas perdue et il n’y a pas grand chose à comprendre des anciens tomes, sauf peut-être l’animosité qui existe entre les Cutter et les Chase, mais là encore, on peut facilement lire entre les lignes.

Jonah est le petit dernier du clan Cutter et surtout un enfant illégitime. Son père avait beau être un bon père pour lui, ce n’était qu’un illusion et pourtant ses frères vont l’accueillir à bras ouverts dans la famille. Ce qui ne l’empêche pas de vouloir faire ses preuves avec une incroyable trouvaille : l’Atlantide. Cette trouvaille spectaculaire va entraîner bien des problèmes mais va aussi lui permettre de rencontre la femme faite pour lui : Callista. C’est le coup de foudre mais elle est mariée, c’est là qu’on commence à respecter et apprécié Jonah qui reste du bon côté de la ligne avec elle malgré la force de ce qu’il ressent pour elle. Il est un homme respectueux, affectueux, loyal et passionné par ce qu’il fait. Autant vous dire qu’il a tout ce qu’il faut pour vous faire craquer.

Mais voilà, bien que Jonah soit parfait jusqu’au bout des ongles (mêmes avec ses défauts), on est loin de pouvoir dire la même chose de Callie. On sait d’office qu’elle n’est pas sur le Stormchaser pour de louables raisons. Elle a accepté le job (sans être au courant pour l’Atlantide) afin de détruire de travail de Jonah puisqu’elle fait partie de la team Chase. Elle est hautaine, froide, sûre d’elle et se cache derrière son anneau de mariage afin de repousser les hommes, repousser Jonah. On voit très rapidement qu’elle est attirée par lui, qu’elle brûle pour lui et c’est immédiat au vu des fantasmes constants qu’elle a sur lui. Sauf qu’elle n’est que mensonges et non-dits, avec un agenda caché qui fera des dégâts. La seule chose que j’ai apprécié chez elle, c’est sa passion pour son métier et l’émerveillement face aux découvertes.

Pour le coup, leur relation est assez simple et prévisible. Jonah a un coup de foudre instantané qu’il pense n’être que physique à cause du mariage de Callie. Callie cherche à se persuader qu’il est quelqu’un de retord comme lui a dit Ry. Début alors un jeu du chat et de la souris long et épuisant dont on connait d’office la conclusion. On sait très bien que ça va se finir avec eux deux entre des draps mais pas forcément bien. Érotiquement parlant, ils sont plus que compatible et Cherry Adair le prouve parfaitement, mais je reste persuader qu’ils ne sont pas fait pour être ensemble, tout du moins tant que les cartes ne seront pas totalement mises sur la table.

Pour ce qui est de l’intrigue, j’ai trouvé intéressant la recherche de trésors et d’identification de l’Atlantide avec tous les rebondissements qui vont avec, même le flirt avec le paranormal/SF. C’est vraiment tout ce travail de recherche qui m’a plu et permis de finir ma lecture, mais ce ne m’a pas empêché d’être frustrer sur les raccourcis pris aussi bien dans l’avancement de l’histoire que dans la romance. Cherry Adair a aussi un style d’écriture particuliers et qui est reconnaissable je trouve, surtout que j’ai eu l’impression qui n’entraîne pas réellement le lecteur dans l’histoire tout de suite, il faut un temps d’adaptation. Je lirais la suite afin de me faire une idée plus précise sur la série et surtout que le reste de la famille Cutter m’intrigue, mais l’intérêt vif que j’avais pour la série aux débuts a bien disparu malheureusement.

Merci à St. Martin’s Press pour ce service presse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s