Bad to Be Good (t1) : No Good Dead

badtobegood1Titre : No Good Dead (VO)
Auteur(e) : Dana Volney
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romantic Suspens / Érotique
Parution : 2017 (USA)
Lu en anglais
Note : 16/20

Résumé :
« Je te tuerai si tu la touches. »
Able
Du sang sur mes mains n’est rien de bien nouveau.
J’ai tué presque toute ma vie et je ne suis pas non plus du genre de merde qu’est un protecteur des innocents.
Je le fais parce que je veux le faire.
Parce que je le peux.
Rien ne peut m’empêcher d’obtenir ce que je veux.
Sauf elle.
Teagan
Ma sœur est morte en protégeant les autres, elle a fait l’ultime sacrifice afin de protéger notre pays.
Maintenant je vais capturer l’assassin qui l’a fait.
Sauf que je suis celle qui finit par être attrapée.
La toile de mensonges qui a été tisée autour de moi augmente et je ne peux l’arrêter.
J’ai besoin d’aide.
J’ai besoin de lui.
Able et Teagan doivent décider si un assassin et une bonne samaritaine peuvent surmonter leurs passés afin de construire un avenir. Un dans lequel ils survivraient tous les deux.

Avis d’Ash :
Il faut croire que je suis entrée dans ma période spéciale « assassins », j’ai l’impression de lire que des romances centrées autour d’eux. Bien entendu, qui dit assassin, dit meurt et histoire plus sombre que la normale, des personnages torturés, de l’action et une enquête à démêler. Avec No Good Dead, chacun de ces points sont présent, créant un romantic suspens vraiment sympa avec tout un tas de personnages qu’on a hâte de revoir par la suite.

Able est un assassin depuis des années, il a toujours eu un don pour les meurtres mais attention, il est minutieux dans ce qu’il fait. Ayant grandit dans des foyers, il ne s’est attaché qu’à très peu de personne et il cultive encore aujourd’hui un caractère assez froid et détaché, mais avec une touche d’humour bienvenue. Son frère adoptif Samson est la seule faille que l’on voit chez lui, celui qui fait ressortir ses sentiments, tout du moins jusqu’à ce qu’il rencontre Teagan. Après avoir passé du temps avec la jeune femme, il se remet en question, entraperçoit un avenir inespéré et surtout commence à croire qu’il reste du bon en lui. C’est un personnage vraiment intense et entier dans tout ce qu’il fait, sa carapace est loin de cacher que c’est un sanguin et un passionnel.

Teagan lui ressemble d’ailleurs sur certains points puisqu’elle n’a pas peur de se salir les mains et se mettre en danger afin de venger le meurtre de sa sœur. Elle s’infiltre dans une entreprise afin de découvrir les raisons de cet assassinat et devient à son tour la cible. Able va alors la sauver et la protéger, tout en réveillant en elle des émotions qu’elle ne ressentait plus depuis un bon moment : la sécurité, l’espoir, la passion et le désir. Teagan est une femme forte et admirable qui se dévoile très ouverte d’esprit avec une grande capacité d’adaptation. Par contre ce qui m’a déplut chez elle, c’est cette volonté de se faire des idées sur tout sans preuves, souvent avec des idées préconçues, et du coup se monter la tête inutilement, notamment avec Able.

Leur relation commence de la plus mauvaise des façons puisqu’Able apparait dans un moment de faiblesse de Teagan et que cette dernière ignore pouvoir lui faire confiance. Ils sont forcés de travailler ensemble afin de s’en sortir vivant, tout en surmontant une attirance physique palpable. Il est donc logique que leur couple se base avant tout sur le sexe, comme une sorte de moyen de se rassurer et décompresser. Mais voilà, rien ne se passe comme prévu, alors qu’ils essayent d’en rester au purement physique, ils commencent tous deux à s’ouvrir et les sentiments pointent le bout de leur nez.

Par contre, bien que la romance soit très présente, ce n’est pas le cœur même de ce livre. C’est avant tout l’enquête qui réunit Teagan et Able, comment ils vont s’en sortir sans dommages, mais pas uniquement ! On découvre l’univers violent des assassins, leurs vies dans les ténèbres, la solitudes et le doute, pourtant certains sont proches et forment des groupes ou « familles ». C’est le cas avec le cercle de connaissances d’Able et on rencontre des personnages incroyables et plutôt atypiques qui titillent notre intérêt. Tous les membres sont différents, il y aussi bien des hommes que des femmes, avec des idéaux, des dons et des passés différents. On sent bien d’ailleurs qu’il y a une histoire entre deux d’entre qu’on hâte de voir davantage explorée !

No Good Dead a été une belle surprise pour moi, écrit de façon simple mais allant toujours droit au but. Il y a une facilité évidente dans l’enchaînement de l’intrigue, l’action ne ralentit jamais et il y a suffisament ce qu’il faut de scènes érotiques pour faire des pauses. Pourtant, tout cela était vraiment addictif, on a du mal à lâcher le livre une fois commencé. C’est donc avec très grand plaisir (et impatience) que je lirais la suite de cette série qui en mérite la peine !

Merci à Dana Volney et Mark My Words pour ce service presse.

Publicités

Une réponse à “Bad to Be Good (t1) : No Good Dead

  1. Holà !

    Je ne connaissais pas du tout ce roman, et ton avis me l’a fait découvrir. Il me semble intrigant et très intéréssant. Grâce à toi, je pense me laisser tenter par ce livre !

    Bonne continuation ♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s