Isolation (t2) : ECHO Campaign

isolation2Titre : Echo Campaign (VO)
Auteur(e) : Taylor Brooke
Maison d’édition : Limitless Publishing (Inédit en France)
Genre : Young Adult / Science-fiction
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 17/20

Résumé :
Le pire cauchemar de Brooklyn Harper est devenu sa réalité. Elle a été capturée par Isolation …
Prise dans un labyrinthe aux parois blanches par Juneau Malloy, Brooklyn est confronté aux horreurs de la plus belle formation d’Isolation. Les compétences qu’elle a acquise en tant qu’agente d’Omen au Camp Numéro Onze sont mises à l’épreuve sous la forme d’évaluations brutales de sa force, de ses compétences et de sa rage. Confus et découragés, Brooklyn et le groupe des Omen renégats se préparent à toutes les épreuves que Isolation leur réserve.
Juneau l’enferme encore une fois, mais Brooklyn est loin d’être cassée …
Quand Brooklyn découvre que sa meilleure amie Gabriel est en vie, elle à violente rage de partir à sa recherche, mais au lieu de cela elle gagne un passage dans une cellule d’isolement. Juneau tente de dompter Brooklyn par des exercices éprouvants avant de lui offrir un choix radical. Brooklyn doit remettre sa liberté afin d’épargner ses amis. Elle deviendra une pièce maîtresse que Juneau mettra aux enchères au plus offrant pour ses compétences dans l’assassinat, la défense et le combat.
Il doit y avoir une issue, et les Omen renégats doivent le trouver …
Brooklyn n’a pas l’intention de devenir la dernière réalisation de Juneau. Au cours d’une simulation d’entraînement déformée, Brooklyn découvre le plus grand secret d’Isolation et son erreur la plus sombre. Juneau Malloy a créé quelque chose de beaucoup plus sinistre que les Omens, et il est prêt détruire le monde.
Alors que la bataille contre Isolation s’intensifie, Brooklyn est confrontée à un choix encore plus dangeureux …
Sauvez ses amis – ou sauvez l’humanité.

Avis de Jinxx :
Nous revoilà avec Brooklyn, notre chère Omen.
Bon, déjà, je peux dire que ce second tome est nettement meilleur que le tome 1. Ouais, ouais, il est beaucoup plus dynamique, il y a énormément de suspense et d’action. Franchement j’ai bien apprécié la nouvelle tournure qu’à apporté Taylor Brooke à cette série.

Brooklyn est devenue beaucoup plus entreprenante, révoltante. Ouais, là je reconnais une héroïne qui a du caractère. Après je ne peux m’empêcher de faire la comparaison (même si elles n’ont rien de comparable niveau force de caractère) entre Cassie de la Cinquième Vague et Brooklyn. Je l’ai peut-être pas dit dans ma précédente chronique (chose que je vais de ce pas arranger), mais ces deux protagonistes ont quelque chose en commun que je ne saurais dire. Et pourtant, quand je vois Brooklyn, ben c’est comme si je voyais Cassie.

Ceci étant dit, Echo Campaign a des petit air de Labyrinthe (ouais ouais, j’ai pas mal de références XD). Un groupe de scientifiques qui font des expériences sur des gosses afin de voir leurs capacités se développer pour en faire des armes et si ça se foire, ben ils se transforment en Surros, créature bizarre qui ressemble à un zombie et qui sait sprinter (hein !). Mouais, mouais, je sais, ceux sont des histoires vu et revu mais ici, on est dans une situation différente. Enfin… non pas vraiment. J’avoue que j’ai un peu de mal à la dissocier de d’autres livres que j’ai pu lire sur ce sujet. D’ailleurs rien qu’en vous écrivant ces quelques lignes, je revois Forget Tomorrow de Pintip Dunn (dont j’attends avec impatience les tomes suivants).

Echo Campaign a sa propre identité, ça c’est indéniable. Les personnages ont vu leur caractère évolué avec une force qu’on espérait pas voir depuis le tome 1 et l’univers dans lequel ils évoluent est juste… comment dire… un peu épicé. Car on se retrouve avec une touche de trahison en la personne de Gabriel (mais rien ne dit que c’est le cas !!!!). J’ai le cœur qui palpite dès que je cite son nom (qui je rappelle est la best friend de Brooklyn et le béguin de Dawson) parce que Gabriel qui était plus ou moins effacée dans le précèdent tome, est juste remarquable dans celui-là, en plus on ne sait pas sur quel pied danser avec elle. Au final, elle est avec ou contre la team ? Est-ce qu’elle en se fait manipuler par Isolation ?

Tiens en parlant d’Isolation. Juneau Malloy qui est le père de Porter (qui est le béguin de Brooklyn) est le méchant presque super connard. Bon, au point où j’en suis, il n’est pas encore le parfait super connard mais je pense qu’il ne saurait l’être. Après, les complices… euh… je les trouve plat… quoique… hum… entre deux alors. Je les trouve pas chiant, ni sans vie, mais en même temps vu leurs métiers, ils n’ont pas trop le choix que de mettre un « masque ».

En résumé, Echo Campaign est bien parti. Taylor Brooke y a mis pas mal de punch dans son histoire et ça rend la situation plus qu’intéressante, voir passionnante car à la fin de chaque chapitre, on a juste envie de savoir ce que chacun réserve à l’autre.

Merci à Taylor Brooke et Xpresso Book Tours pour ce service presse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s