Circle of Justice (t1) : Trigger

circlejustice1Titre : Trigger (VO)
Auteur(e) : L.P. Dover
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romantic Suspens
Parution : 2017 (USA)
Lu en anglais
Note : 18/20 ❤

Résumé :
Un tueur… c’est ce que je suis.
C’est ce que je fais.
C’est ce pour quoi je vis.
Je ne suis plus le Preston Hale que tu le monde connaissais. J’ai abandonné cette vie et les gens qui en faisait partis il y a longtemps, à la seconde où j’ai commis mon premier meurtre. Je ne voulais pas le faire, mais lorsque j’ai entendu les cris, il n’y avait aucun moyen de faire marche arrière.
Cela a déclenché la douleur, le besoin.
Je savais ce que je devais faire, et je l’ai bien fait. Mais je n’aurais jamais pu m’attendre à Emma Turner, le seul lien avec mon passer, qu’elle revienne dans ma vie.
Elle déclenche différentes émotions en moi, quelque chose que je n’ai jamais ressentit.
Ce n’est pas le besoin de tuer… mais le besoin de la réclamer.

Avis d’Ash :
Wouah… et bien le moins que l’on puisse dire, c’était que c’était chaud et prenant. A partir de l’instant où j’ai commencé à lire les premières lignes, j’ai été incapable de m’arrêter. En plus, j’ai totalement craqué pour Preston, un homme brisé qui a bien du mal à se donner une seconde chance. Emma était d’ailleurs tout aussi touchante et attachante à sa façon, le ying de son yang, un partenariat des plus évident. Trigger est un premier tome haletant et incroyable d’une série de romantic suspens à suivre à tout prix !

Preston Hale est un assassin depuis le jour où il est venu en aide à une fille sur son campus, il a tué son violeur sans réellement le vouloir. Cela a déclencher une décision qui lui trottait à l’esprit depuis un moment, suivre le chemin de son père et rejoindre Circle of Justice, un groupe paramilitaire qui assassine des hommes qui ne peuvent être jugé par le gouvernement malgré leur culpabilité. Bien que cette profession soit une évidence pour lui, elle remplit un besoin en lui, cela le détruit en même temps et il ne semble pas s’en rendre compte. Preston est un homme détruit depuis l’assassinat de sa mère et sa sœur, il a essayé de se reconstruire grâce à la musique mais cela n’aura pas duré longtemps. J’ai apprécié de suivre cet homme complexe qui souffre en silence et qui le nie, pourtant l’apparition d’Emma va lui donner une lueur d’espoir pour l’avenir et surtout le pousser à se remettre en question. Avec elle, il devient le véritable Preston, l’homme tendre, généreux, protecteur et passionné, mais qui refuse de se pardonner et se donner une chance pour un avenir heureux avec la femme qu’il aime et dans ce qui lui plait réellement : la musique.

Emma a connu Preston à l’université, ils étaient des amis proches et faisaient partis du même groupe. Si Preston n’avait pas disparu, ils auraient probablement percés dans le milieu, mais ils auraient surtout finis ensemble, un couple heureux avec un avenir radieux. Mais il a disparu, Emma a mis fin à ses rêves musicaux et surtout elle a en queqlue sortes fermés son cœur aux hommes. Elle a beau avoir des amis géniaux, des parents compréhensif et un patron incroyable pour un job d’enfer, il y a un certain vide chez elle. Elle est loin d’être aussi complexe que Preston, mais elle a aussi du travail à faire sur ce qu’elle veut réellement. D’ailleurs, je l’ai trouvé exemplaire avec sa tolérance et compréhension envers le véritable Preston. C’est une jeune femme forte et courageuse qui n’a pas peur de se salir les mains pour ceux qu’elle aime.

Bien qu’ils aient un passé commun qui auraient pu donné quelque chose de fabuleux, il y a beaucoup de secrets et de non dits entre eux qui va compliquer les choses. Leur romance est à la douce et amer, baignée dans le doute et la violence. Ils sont tout deux dans l’incompréhension, incapable de s’abandonner à leur désir à cause de leur passé commun. Puis les choses vont s’accélérer et leur couple va se renforcer dès qu’ils seront sincères l’un envers l’autre. C’est quelque part un amour assez pur, une volonté de protéger l’autre et de lui permettre d’évoluer. Il y a certes des moments érotiques, mais assez ponctuels pour ne pas prendre le dessus sur le principal : l’émotionnel et l’idée de seconde chance.

Et même si la romance est importante, ce n’est pas la seule chose qui nous importante. Il y a l’intrigue principale pleine de suspens et d’action qui nous entraîne dès le début. On enquête en même que le couple sur la recherche du tueur qui sévit et surtout sur la vérité qui se cache sous le double meurtre qui avait touché la famille de Preston des années auparavant. Tout est lié, tout à un sens. Raison pour laquelle l’aide du Circle of Justice est essentielle et pourquoi Preston doit absolument rester dans le droit chemin.

L.P. Dover m’a totalement convaincu avec Trigger. C’était ma première lecture d’elle, mais j’ai adoré à la fois son histoire et son style. Elle mélange à la fois les ténèbres et la lumière. Il y a du mouvement continu, des interrogations à foison et une touche d’humour bienvenue. De plus, les personnages secondaires ont leur importance, chacun à un rôle à jouer et on sait très bien que tous les fils de Glenn (le patron d’Emma et Preston) auront droit à leurs livres aussi. Coup de coeur évident pour cette lecture incroyable qui m’aura surprise et plut du début à la fin.

Merci à L.P. Dover pour ce service presse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s