Assassin’s Creed: Last Descendants (t1) : Les derniers descendants

aclastdescendant1Titre : Les derniers descendants / Last Descendants (VO)
Auteur(e) : Matthew J. Kirby
Maison d’édition : Bayard, collection Jeunesse
Genre : Young-Adult / Science-fiction / Historique
Parution : 2016 (France) / 2016 (USA)
Note : 16/20

Résumé :
Quand Monroe, l’informaticien du lycée, propose à Owen d’utiliser l’Animus, une machine permettant d’explorer le passé de ses ancêtres, l’adolescent y voit le moyen de connaître enfin la vérité sur son père, mort en prison.
Au cours de l’expérience, Owen découvre l’existence d’une ancienne et puissante relique dont veulent à tout prix s’emparer deux organisations secrètes : la Confrérie des assassins et l’Ordre des Templiers.
Monroe réunit alors Owen et cinq autres adolescents et les envoie à New York, pendant la guerre de Sécession, avec un objectif : récupérer la relique. Bientôt chacun se retrouve projeté dans le corps de l’un de ces ancêtres, Templier ou assassin.

Avis de Tora :
Avant toute chose, une précision. Bien que le roman s’inspire de la célèbre franchise d’Assassin’s Creed, celui-ci n’est pas une suite à celle-ci, et différent des romans adaptés des jeux. Avec cette nouvelle série, Ubisoft a décidé de s’ouvrir à un public plus jeune en demandant à Matthew J. Kirby de concocté une nouvelle histoire. Petite anecdote, l’entreprise lui avait d’ailleurs proposé de lire le scénario du film, si l’auteur le souhaitait, afin de l’aider. Mais il a refusé, étant lui-même un grand fan de la franchise. Ubisoft lui a laissé le total libre arbitre pour créer cette nouvelle série. Et je dois dire que c’est réussit !

Owen, lycéen, est obnubilé par la mort de son père, emprisonné et décédé suite à une maladie. Ayant toujours cru à son innocence, il cherche par tous les moyens les preuves afin de l’innocenter. Ce qui le travaille davantage est dans quelles circonstances est-il mort. Tout cela est mystérieux, il est donc décidé à le découvrir. En plus de ça, il pressent un comportement étrange de la part de son meilleur ami, Javier. Lorsque Monroe, professeur d’informatique, lui propose de tester l’Animus afin de connaître la vérité sur son père, Owen n’hésite pas une seconde. Sauf que ce qui l’attends n’est pas ce qu’il espérait. Avec cinq autres jeunes, ils vont découvrir l’existence d’une relique. Pas n’importe laquelle, un Fragment d’Eden ! Chacun incarne un Assassin, un Templier ou bien les deux, pendant la guerre de Sécession, à New-York. Ils vont découvrir à leur dépends que derrière tout ça, il y a bien plus. Chacun va devoir choisir son camp.

Étant une grande adepte de la franchise, je ne pouvais que m’intéresser à ce livre. On se demande tout de même si on ne va trop le comparer aux jeux. Cette interrogation s’est rapidement envolée, car l’auteur nous pose l’intrigue dès le début. Le point de vue de chacun des personnages nous immerge totalement, ayant vivement l’impression d’être dans le jeu vidéo. La plume de l’auteur nous emporte très facilement dans les souvenirs des ancêtres. A travers ce récit, il nous expose un événement majeur dans l’histoire des États-Unis, peu connu : les émeutes de la Conscription (Draft Riots). Passionné d’histoire et auteur,  Matthew J. Kirby permet au lecteur d’en apprendre davantage tout en se divertissant. Le cadre historique, les personnages sont très intéressant notamment lorsqu’on découvre certaines choses liés aux jeux. Par exemple, un des personnages est le descendant de Shay Cormack, un Assassin devenu Templier dans Assassin’s Creed Rogue. Ce qui a réellement manqué, c’est le manque de suspens. Évidemment, pour une personne connaissant bien la franchise, on pressent beaucoup de choses. Cependant, ce premier tome installe l’histoire, et la fin marque un tournant. Donc j’ai qu’une chose à dire : je veux lire la suite !

La facilité qu’à l’auteur pour allier un événement historique, la littérature jeunesse et l’univers de la franchise est captivant. Rendez-vous au prochain pour un dépaysement, car on quitte les États-Unis. Mais où ? A vous de le découvrir !
Autre anecdote : Ubisoft aurait, apparemment, décidé d’adapter cette série de trois ou quatre tomes sur consoles. A confirmer !

Merci à Bayard et Babelio pour ce service presse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s