Do It Yourself

doityourselfTitre : Do It Yourself (VO)
Auteur(e) : Nikky Kaye
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Contemporain / Érotique
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 13/20

Résumé :
Sarah commence son éducation au fait maison en jetant le plus grand outil de son garage, son mari. Maintenant elle réalise que ce n’est pas que son mariage qui était ennuyeux, beige et de transition, mais qu’elle l’était aussi dans sa tête.
Coup de bol, Chris, le jeune canon homme à tout faire qui lui apprend comment viser, clouer et utiliser un marteau, sait aussi utiliser ses outils puissants.
Ensemble, ils mettent à jour ses outils dépassés et bouchés. Mais lorsque Sarah s’inquiète de traiter Chris comme son propre outil, que doit-elle faire ? Le mettra-t-elle en marche ?

Avis d’Ash :
Avec un résumé et une couverture tout deux accrocheurs, je ne pouvais que succomber face à cette petite lecture bourrée d’humour. Et pourtant, certaines choses ne m’ont pas réellement plu et voir parfois gêné, ce qui est vraiment dommage !

Sarah est fraîchement divorcée et a décidé de reprendre sa vie en main, en faisant tout elle-même, y comprit la rénovation de sa maison. Rien ne se passe comme prévu, c’est une véritable catastrophe, pour ne pas dire un carnage et sa thérapeute lui recommande quelqu’un pour lui venir en aide. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle s’attendait pas à un homme sexy en diable avec un humour désopilant.

Sarah est une femme en pleine phase de reconstruction et cela prend du temps. Ca va d’ailleurs de paire avec sa maison et le parallèle est bien mis en avant. Mais elle est pleine de faiblesses, son ex-mari l’a en partit détruite et son émoi face à Chris bouleverse son monde. Bien que j’apprécie sa démarche de se relancer, j’ai eu du mal avec ses aprioris et son mode nympho tout juste découvert.

Chris est un personnage plein de mystère et qui est mon plus gros mystère puisqu’il n’a pas le droit à la parole. Il a l’air intéressant et je comprends que c’est souhaité afin de surprendre le lecteur sur la fin, cela ne m’a pas empêcher d’être frustrée le concernant. Il est mignon, drôle, tendre et passionné, mais certaines de ses réactions qui restent sans explications sont déconcertantes.

Bien qu’à l’origine on puisse voir un prémisse de romance, l’érotisme noie très rapidement nos espoirs qui sont définitivement enterrés par la fin qui est tellement ouverte que tout est possible. D’accord, c’est chaud entre eux, Sarah se lâche totalement et Chris n’est pas en reste, mais il me manquait quelque chose de plus construit entre eux.

Par contre, toutes les comparaisons avec le vocabulaire lié au bricolage, bien que salace, j’ai trouvé ça top et tordant. Ce côté qui ne se prend pas toujours au sérieux est la véritable note différente de Do It Yourself et soyons franche, ce qui sauve les meubles. Une nouvelle très érotique mais pour ce qui est de la romance, on repassera.

Merci à Nikky Kaye et Ardent Prose pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s