Alpha Bad Boy (t1) : Bad Boy Revelation

alphabadboy1Titre : Bad Boy Revelation (VO)
Auteur(e) : Sloane Howell
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Érotique
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 10/20

Résumé :
Papa m’a dit de ne même pas regarder l’homme qui est dans le coin. C’est des problèmes il dit. Je veux faire bien plus que le regarder.
J’ai grandit dans une église. J’ai été mieux élevée que cela. Et j’étais casée. Oh, n’ai-je jamais été casée. J’ai un appétit sexuel qui ne peut être rassasié. Une soif en moi que seul le pêché peut calmer. J’ai besoin de lui, l’homme dans le coin, de me réclamer, de me dominer, de me posséder.
Je ferais n’importe quoi. L’appâter s’il le faut. J’avais besoin de cet homme comme j’avais besoin d’air ou d’eau. J’avais besoin de ce mauvais garçon.

Avis d’Ash :
Premier livre de Sloane Howell que je lis et cela a été une grosse déception. Je m’attendais à tellement mieux de sa part que la chute a été rude. Malgré un résumé assez mystérieux et accrocheur, ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais et pas grand chose m’a plu dedans alors qu’il y avait du potentiel, rien qu’avec le personnage de Bryce et l’idée de base de romance bien particulière. Le thème en soit de la vie des familles très pieuses et des attentes envers la progéniture est très bien décrite, mais cela n’aura pas suffit.

Cette petite nouvelle (très coute d’ailleurs) se déroule depuis le point de vue d’Esther, qui est assez dérangée en quelque sorte. C’est la fille du pasteur de sa ville, elle a été élevée selon des préceptes religieux et son époux a déjà été choisis pour elle. Manque de bol, son fiancé, Brian, est un con fini et la pauvre Esther a un appétit sexuel comparable à celui d’une nympho. Rien de très compatible avec la fille douce et polie du pasteur, surtout quand elle jette son dévolu sur l’agneau égaré, mais dangereux, que son père a en quelque sorte pris sous son aile.

Bryce a tout du bad boy depuis son physique dur avec sa barbe mal taillé et ses tatouages, en passant par son passé sombre et mystérieux, sans oublier son caractère des plus taciturne. Malgré les mises en gardes de son père et le fait qu’elle ressente le danger qui plane autour de lui, Esther est incapable de rester loin de lui et de ne pas l’allumer (parfois en public). On sent bien que Bryce est un homme torturé qui a vécu des choses difficiles, qu’il fuit quelque chose et qu’étrangement il a l’air de tenir à la jeune femme, suffisamment pour se tenir loin d’elle. Il est dommage que son personnage ne soit pas plus développé et qu’on reste énormément dans le flou le concernant.

La romance, enfin si on peut appeler ça comme ça, est des plus minimes et c’est avant tout l’érotisme assez crû qui est mis en avant. On enchaîne diverses scènes purement sexuelle avec un minimum de sentiments et d’émotions, seules les dernières pages laissent comprendre que c’est le grand amour entre eux. La très courte longueur ne permet certes pas de développer une romance digne de ce nom, mais on aurait pu éviter cette ambiance « cul » gratuit. Sloane Howell ne m’a vraiment pas convaincue et j’ai remis le couvert avec une autre série pour voir… Après concernant les Alpha Bad Boy, je lirais probablement le 2 pour voir si ça s’améliore, mais dans l’état des choses je vous conseille surtout de passer votre chemin…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s