RoomHate

roomhatefTitre : RoomHate (VO)
Auteur(e) :  Penelope Ward
Maison d’édition :  Auto-édition (Inédit en France)
Genre : New Adult / Romance / Contemporain
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note :  10/20

Résumé :
Partager une maison d’été avec un colloc à se damner devrait être un rêve devenu réalité, n’est-ce pas ?
Mais pas lorsque c’est Justin… la seule personne que j’ai jamais aimée… et qui me hait.
Quand ma grand-mère meurt et me laisse la moitié de la maison sur l’île d’Aquidneck, il y avait un piège : l’autre moitié revenait au garçon qu’elle a en partie élevé.
Le même garçon à qui une fois devenu adolescent j’ai brisé le cœur.
Je ne l’ai pas vu depuis des années, et maintenant nous vivons ensemble parce qu’aucun de nous ne veut abandonner sa part de la maison.
Le pire ? Il n’est pas venu seul.
Je vais bientôt réaliser qu’il n’y a qu’une fine ligne entre la haine et l’amour. Je peux voir à travers ce sourire en coin. En dessous de tout… le garçon est toujours là. Tout comme notre connexion.
Le problème est… que maintenant que je ne peux plus avoir Justin, je ne l’ai jamais autant désiré.

Avis de Yuki :
En lisant le résumé, j’étais très curieuse de lire ce livre. J’imaginais déjà Justin et Amelia se faire beaucoup de sales coups. Car après tout, le titre RoomHate montrait bien que la cohabitation n’allait pas être facile.

Amelia vient de voir le notaire, et elle découvre que sa grand-mère lui a laissé en héritage la moitié de sa maison au bord de la mer. Pour ça, Amélie est vraiment très heureuse, elle n’a que des bons souvenirs dans cette maison. Mais le souci, est qu’elle n’est pas la seule à avoir hérité de cette maison, son ami d’enfance, son premier amour, et celui qu’elle a abandonné du jour au lendemain en détient aussi la moitié : Justin.
Amelia se persuade qu’elle ne le verra pas dans cette maison le temps de ses vacances, puis elle se dit qu’elle pourrait arranger les choses entre eux. Seulement, Justin vient passer lui aussi des vacances dans cette maison et il n’est pas seul, il est venu avec sa chère et tendre : Jade.
Dès qu’Amélia voit Justin, son cœur manque un battement, il est devenu encore plus beau que la dernière fois qu’elle l’a vu, il y a 9 ans. Malheureusement, Justin est toujours en colère après elle, pire, dès qu’il lui parle, ce n’est que pour dire des horreurs.
Amélia se persuade qu’avec un peu de bonne volonté et beaucoup de gentillesse, il finira par se calmer, et elle en profite pour connaitre Jade, une jeune femme qu’elle va vite apprécier.
Seulement, au plus elle passe du temps avec eux, au plus ses sentiments pour Justin refont surface. Mais elle préfère les taire, elle ne veut pas briser un couple, elle a trop souffert dernièrement quand elle a découvert l’infidélité de son petit ami.
Le temps passe, et un soir, alors que Jade était repartie à New York, la relation entre Justin et Amélia s’améliore, mieux, ils s’avouent tout et redeviennent amis.
Malheureusement, la vie est faite de beaucoup de surprise.

Je m’attendais à rire beaucoup avec ce livre, et ce ne fut pas le cas. Je ne pourrai pas dire pourquoi, mais je pensais qu’il y allait avoir pas mal de crasses entre Amélia et Justin, mais ce ne fut pas du tout le cas, il n’y a eu que de l’animosité pour Justin et l’envie de recoller les morceaux pour Amélia. Et puis, après les soixante premières pages, tout change. Et à la centième page, tout change encore d’une manière complètement inattendue.
Je ne pourrai pas dire que je n’ai pas aimé ce roman, mais les personnages me sont vraiment sortis par les yeux.
Je ne pourrai même pas dire lequel entre Amélia et Justin j’ai le moins supporté, mais toujours est-il qu’ils étaient insupportables. Il y a des choses dans leur comportement et dans leur façon d’envisager les relations que je comprends parfaitement, mais ils m’ont vraiment, mais alors vraiment sorties par les yeux.

L’histoire est très bien écrite, on se laisse facilement prendre par l’histoire. Par contre à la moitié du roman, l’histoire prend une tournure surprenante, j’avoue, je ne m’attendais vraiment pas à une histoire pareille. Par contre, l’histoire était un peu trop longue à mon goût.

En conclusion, je n’ai ni aimé, ni détesté ce roman. Il aurait vraiment pu être appréciable si j’avais réussit à supporter les personnages, de plus, l’auteure a vraiment trop tiré sur la longueur.

Merci à Penelope Ward et TRSOR Promotions pour ce service presse.

Publicités

Une réponse à “RoomHate

  1. Je comprend tout à fait ton point de vue… pour moi le roman était trop lisse. Et effectivement j’attendais vraiment plus de piquant… La cause de leur animosité est à mon sens très dérisoire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s