Perfect

perfectfTitre : Perfect (VO)
Auteur(e) : Dani Wyatt
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : New Adult / Romance / Contemporain
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 16/20

Résumé :
Faisant l’école à la maison et étant sous l’emprise d’un père surprotecteur, Talia Fielding a connu une vie assez misérable. Jouer de son ukulélé favori et écrire des chansons sont les choses qui se rapprochent le plus à de l’amusement pour elle. Mais tout change la nuit de ses 18 ans lorsqu’elle apprend deux choses : les filles peuvent être vraiment très, très garces et les baisers de Griffin Stanford sont meilleur que n’importe quel fantasme elle a eu.
Pour la plupart de ses amis, Griffin Stanford est la magnifique star du football US. Cependant, sous sa belle gueule se cache le cœur d’un geek. Sa passion pour les chiffres lui assure un job qui changera sa vie à la sortie de la fac. Le contrat qu’il a signé lui fait prendre l’avion pour se rendre à l’autre bout du monde le matin suivant sa rencontre avec la fille de ses rêves.
L’attirance obsédante que Griffin ressent pour Talia le pousse à remettre en question ses choix de vie. Une nuit, un baiser et Griffin sait que cela pourrait bien être sa seule et unique chance de capturer la fille parfaite… Comment peut-il l’empêcher de lui glisser entre les doigts lorsque le monde semble être déterminé à garder ces deux vierges éloignés ?

Avis d’Ash :
Dani Wyatt m’a très agréablement surprise avec Perfect, me réconciliant avec son style et ses histoires si simple et qui pourtant fonctionnent. Cette histoire touchante d’un coup de foudre qui va changer la vie de deux inconnus peut paraître classique, prévisible, mais ce qui en fait son charme et pas une seule fois on trouve les choses ennuyantes, au contraire tout se déroulent bien trop vite et on en redemanderait bien davantage !

Griffin est un jeune homme âgé de 24 ans qui a réussit à s’en sortir dans la vie, tout en prenant soin de ses parents. Son avenir semble tout tracer en travaillant pour le gouvernement dès la fin de ses études et son passé de footballeur lui a taillé un physique impressionnant. Malgré tout cela, il y a un vide chez lui, les filles ne l’intéressent pas et il est toujours vierge. Tout va changer à la vue de Talia et ses formes. L’homme des cavernes possessif et protecteur qui est en lui va se réveiller, tout comme une passion obsédante pour la jeune femme inconnue.

Talia a vécue recluse pendant bien des années, son père ne faisant confiance à personne, surprotecteur et plus proche d’un membre d’une secte plutôt qu’autre chose. Pourtant, voilà qu’elle a 18 ans et que son père lui autorise à vivre (contre son bon vouloir) une vie normale d’une jeune femme de son âge. Mais rien ne se passe comme prévu entre malveillance, moquerie et peur. Bien heureusement sa rencontre avec le beau Griffin va lui permettre de voir les choses sous un autre angle et la pousser à prendre son indépendance. Talia est au début assez timorée, vivant sous le joug de son père autoritaire, mais peu à peu elle s’épanouit et devient une femme attirante et pleine de vie.

Le couple que forme ces deux-là est vraiment adorable comme tout. On jongle entre innocence et naïveté d’un côté, passion et fantasme de l’autre. Deux faces d’une même pièce qui va ponctuer leur relation non conventionnelle mais qui leur ressemble tellement. J’ai apprécié qu’il y ait une grande phase de découverte « à l’ancienne » grâce à des échanges de mails et de coups de téléphone, la relation à longue distance y aidant. Il y a bien entendu des scènes de sexe, mais elles arrivent graduellement encore une fois. Cette romance est vraiment douce et agréable à suivre avec sa montée en puissance et les obstacles qu’ils ont à surmonter au fil du chemin.

Dani Wyatt a touché la corde sensible avec Talia et Griffin en choisissant de mettre en avant les émotions et l’intrigue qui se déroule autour de leur histoire d’amour. La sensualité ne prend pas le pas et c’est tant mieux. De plus, l’auteure introduit différents personnages comme Katie, Derrick, Amanda et Rodrick qui sont intéressants et intrigants, et qu’on a envie de revoir par la suite. Qui sait, une série pourrait bien voir le jour avec le potentiel existant dans les personnages secondaires. Perfect est une douceur à découvrir par ce temps frais et qui réchauffera votre cœur, et pas que… 😉

Merci à Dani Wyatt et Ardent Prose pour ce service presse.

NAbanAsh : 27/30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s