Swan

swanfTitre : Swan (VO)
Auteur(e) : Aria Cole
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : New Adult / Romance / Contemporain / Érotique
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 14/20

Résumé :
Avec des boucles hors de contrôle, une bonne dose de tâches de rousseur et des lunettes cachant ses yeux sombres, Chrissy Masterson a toujours été le vilain petit canard. Elle n’a jamais pensé être assez jolie pour obtenir l’attention de son coup de foudre, Trent McAvoy. Avec de nombreuses nuits à rêver de juste un baiser du grand et fascinant quarterback, elle est dévastée lorsqu’il part brutalement, leur chance en amour disparaissant aussi rapidement que la foule après un match de foot.
6 ans après être partit, Trent revient en ville espérant retrouver la fille qui lui avait voler son cœur à l’époque, ses sombres cheveux bouclés et son magnifique sourire le hantant durant des années depuis leur séparation. Il a un petit aperçu de sa beauté tout en courbes une après-midi en plein milieu de sa répétition de danse et il est étonné de découvrir qu’elle est encore plus splendide que dans ses souvenirs, elle a éclot en une beauté dévastatrice pendant son absence. Depuis l’instant où leurs regards se sont accrochés, il est de nouveau captivé. Il ferait n’importe quoi pour avoir Chrissy dans ses bras et sous son corps, rattrapant le temps perdu entre eux et en prenant la chance qu’il n’avait pas eu le courage de saisir auparavant.

Avis d’Ash :
Cela doit bien être la première fois que je lis une réécriture du conte du Vilain Petit Canard alors qu’il est à même d’être adapté de façon contemporaine. Je suis habituée avec Aria Cole et sa passion pour ce type de réécriture, mais une fois de plus, bien que ce soit mignon et que j’ai adoré Trent, cela n’a pas été assez poussé, c’était trop court et il y avait certains défauts difficile à surmonter pour en faire une véritable bonne lecture.

Chrissy est une jeune femme voluptueuse qui a toujours eu un complexe vis-à-vis de son physique, la rendant pour le coup assez timorée et peu sûre d’elle-même. Pourtant, cela ne l’a pas empêché de rompre avec son petit ami lorsqu’elle découvre l’infidélité de ce dernier. Passionnée par la danse, professeur des écoles et toujours amoureuse de son coup de cœur du lycée, elle est la protagoniste typique de ce genre de livre et c’est là que sa coince.

Elle n’est pas assez approfondit, on ignore tout de son passé, d’où vient son complexe et sa manière de toujours se dénigrer. Cela a beau être le cœur de l’histoire, ce qui donne la ressemblance avec le conte d’origine mais ce n’est pas un seul instant utilisé, ce qui est fort dommage ! Si l’auteure avait développé cette aspect du roman, on aurait pu se retrouvé avec quelque chose de plus intéressant et poignant, et non une nouvelle certes agréable à lire mais des plus basiques et passe-partout.

Mais revenons à nos canards avec le personnage masculin de l’histoire : Trent. Ancien quarterback, star de son lycée, il est partit dans une grande fac pour réaliser son rêve de devenir médecin sportif. Puis 6 ans plus tard, en pleine nostalgie, il rentre chez lui pour devenir le coach de l’équipe des collégiens. C’est un homme charmant, sûr de lui, qui se bat pour ce à quoi il tient et surtout ce qu’il veut. Il a bien changer en 6 ans, il prend enfin les choses en mains et tente sa chance.

Contrairement à Chrissy, il n’a beau avoir qu’un seul chapitre de son point de vue, on apprend énormément de chose chez lui, de sa famille à ses rêves, en passant par ses sentiments pour Chrissy et pourquoi il a été incapable de se déclarer à elle au lycée. Rien que pour cela, l’auteure a bien fait de développer un double point de vue pour cette romance. Tout comme l’épilogue rajoute une couche d’émotions et d’informations bienvenues.

La romance se développe rapidement, c’est un coup de foudre mais pas réellement puisqu’ils ont des sentiments mutuels depuis bien des années, bien que jamais dévoilés. Il aura fallu d’un regard, d’un peu d’alcool, pour délier les langues et qu’ils décident de passer la vitesse supérieure. C’est sensuel, débridé et touchant à la fois avec les révélations du couple. Du pur Aria Cole avec tout ce côté mignon dans l’amour tout beau, tout rose.

NAbanAsh : 26/30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s