Timeless Witch

timelesswitchfTitre : Timeless Witch (VO)
Auteur(e) : C.L. Scholey
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Romance / Fantastique
Parution : 2010 (USA)
Lu en anglais
Note : 8/20

Résumé :
Pour Sophia, être une sorcière sans âge veut dire ne jamais savoir à quelle époque elle renait. Bien que ce qui soit en jeu cette fois-ci soit bien plus élevé. Sa rencontre avec sa Némésis, Alistair, dans une veille passée de Halloween, l’a laissé pour morte, avec un enfant à naître et un amour éternel, Randar, qui flotte dans les limbes en attendant le retour de Sophia.
Sophia s’est juré de tout arranger. Afin d’y arriver, elle doit se débarrasser d’Alistair et réclamer son amour. Le problème, elle ne sait jamais quelle forme les Dieux choisissent pour cacher son amant jusqu’à la veille de Halloween.
Pire encore, le gardien de Halloween a demandé une trêve entre le bien et le mal, une journée chaque année. Elle et son ennemi ont tous deux perdus la vie ce jour-là des années plus tôt.
Comment pourra-t-elle combattre Alistair et apaiser le Gardient ?

Avis d’Ash :
Cette nouvelle doit bien être le premier de C.L. Scholey dont je me demande à la fin, et de façon sérieuse en plus, pourquoi est-ce que j’ai bien pu lire ça ? J’ai l’impression d’avoir perdu mon temps entre les scènes sans queue ni tête, les clichés qui s’enchaînent et le potentiel gâché… Le peu de bonnes choses intéressantes ou positives disparaissent rapidement sous le reste qui est loin de l’être.

Sophia est une sorcière en quelque sorte immortelle puisqu’elle ne cesse de se réincarnée afin de pouvoir se venger d’Alistair qui lui a tout prix. Dans sa nouvelle vie, elle est une enfant précoce puisqu’elle a gardé ses souvenirs passés et ses dons magiques. Je l’ai trouvé asociale, cruelle et vicieuse, je ne me suis pas du tout attachée à elle. Pas même lorsqu’elle retrouve son amour et qu’elle combat Alistair.

Parlons justement des autres personnages qui vont et viennent dans la vie de Sophia. Tout d’abord ses « nouveaux » parents, j’avais pitié pour eux, les pauvres se sont retrouvés avec un monstre pour enfant et ils en ont bavé du début à la fin. Randar, le fameux amant qui est protégé des Dieux, a été sans réel intérêt, sauf peut-être pour le choix plus que suspect de sa nouvelle existence qui rajoute une couche de n’importe quoi à l’histoire. Le Gardien est sans réelle importance, il n’existe tout simplement pour donner une raison à la trêve qui est au finale inexistante. Concluons par Alistair, qui pourrait être le personnage plus intéressant mais qui est le Némésis de Sophia pour une raison bidon qui gâche tout.

Bref… entre une intrigue mince et mal gérée, une romance mauvaise et des idées aussi bonnes que mauvaises, on voit clairement que c’est un des tout premiers romans de l’auteure. Timeless Witch n’est pas un livre à recommander pour ma part, même pas pour rire car l’humour n’y est pas du tout présent. Next !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s