À la poursuite d’Olympe

14269324_1146285475456206_665561230_nTitre : À la poursuite d’Olympe (VF)
Auteur(e) : Annie Jay
Maison d’édition : Hachette Jeunesse, collection Jeunesse
Genre : Jeunesse / Historique
Parution : 2001 (France)
Note : 18/20 ❤

Résumé :
À Paris, en 1689, une fille qui choisit la liberté, ça ne se voit pas tous les jours. Fuir le couvent, les sombres intrigues de la cour du roi Louis XIV et devenir femme du peuple, cela ne se fait pas. Et pourquoi pas ? Pour Olympe, ce n’est que le début de l’aventure.

Avis de Tora :
Bien qu’il s’agit d’une énième relecture, je ne serai jamais très objective sur ce livre. L’ayant lu pour la première fois au collège, je suis tombée sous le charme de l’histoire et le style de l’auteur. Et depuis, j’essaie toujours de trouver un moment pour le relire. Cette fois-ci, cela faisait très longtemps que je l’avais que je n’y avais pas touché. Je l’ai donc redécouvert avec grand plaisir.

Vous l’aurez compris ce livre m’a laisser une forte impression, qui ne s’est pas tarie depuis. Annie Jay est un auteur avec la particularité d’écrire de la jeunesse dans un cadre historique. Rien à voir avec celui que l’on peut lire dans de la romance historique. Ici, l’auteur représente une intrigue fictive dans une époque existante. Olympe, une adolescente, s’échappe du couvent dans lequel son père l’a enfermé. Rêvant de liberté, elle essaiera par tous les moyens de fuir celui-ci, mais surtout sa belle-mère, en emportant les bijoux de sa défunte mère. Pour cela, elle va devoir se fondre dans la masse, tel un caméléon. Jamais elle n’aurait pensé se mettre dans la peau d’une fille du peuple. Et ce n’est que le début, en plus de se cacher, elle décèle des événements étranges touchant de près sa belle-mère. Elle pourra compter sur ses amis, notamment Lambert, pour lequel elle n’est pas indifférente.

Dès les premiers mots, on est très vite emporté dans l’intrigue. La plume de l’auteur, l’ambiance cape et épée nous incite à tourner les pages. Si bien que lorsqu’on ferme le livre, on a une forte envie de s’y replonger dedans (oui encore !) ou de lire une autre de ses œuvres qui sauraient nous rassasier. A aucun moment la lecture ne s’essouffle. L’aperçu de la vie de tous les jours est décrit de manière réaliste, comme si on y était, incluant les personnes et les événements de cette époque.
Un livre à lire à tous les âges. Sa richesse nous emporte facilement, et on ne souhaite surtout pas la quitter.

challengeYA5Tora : 4/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s