Pounded In The Butt By My Own Book « Pounded In The Butt By My Own Butt »

poundedbuttTitre : Pounded In The Butt By My Own Book « Pounded In The Butt By My Own Butt » (VO)
Auteur(e) : Chuck Trungle
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : M/M / Érotique
Parution : 2015 (USA)
Lu en anglais
Note : 7/20

Résumé :
Buck Trungle est un célèbre écrivain qui est malade et fatigué de vivre dans l’ombre de ses propres livres. Mais lorsque son dernier roman, « Pounded In The Butt By My Own But » prends contact avec lui et le menace d’un procès, Buck craint le pire et sait qu’il doit lui faire face.
Le roman de Buck cherche à percevoir des royalties de ses propres ventes, et l’avocat de Buck exhorte que l’écrivain règle ce problème hors de la cour, mais quand l’auteur et livre finissent enfin par se rencontrer en face-à-face, les choses prennent une autre tournure plus érotique.
Bientôt, Buck lui-même scellera un accord avec ce roman sensible, mais peut-il donner son cul loin sans avoir donné un morceau de son cœur, n’est-ce pas?

Avis de Jinxx :
Mon dieu…
En ce moment, je suis en train de vomir mon âme par toutes les orifices possible. Chuck Tingle m’a littéralement achevé. Je suis fan des WTF car je trouve ça drôle, décalé et intéressant à voir comment l’imagination des gens peuvent aller.
Ici, Chuck me parait partir dans un trip soit sous exta, soit sous champi hallucinogène…. quoique les deux peuvent être une belle combinaison…

Donc, comme le montre le résumé, il s’agit d’une relation purement sexuelle entre un auteur et son livre. Oui, nous, auteurs, on aime notre livre. On l’adore et on le protège des critique. On l’appelle même « bébé ». Mais plus dans le sens enfant, car on le crée, on le mets au monde. C’est notre enfant.
Là où ça m’a perturbé c’est le nom du personnage Buck Trungle, c’est Chuck Tingle. Sérieux ! Comment tu peux faire ça à ton enfant, c’est de la pédobear là ! Bon petit plus, c’est qu’il l’aime (je spoil que dalle là !). Par contre ce qui est bien aussi, c’est que le sale gosse, alias Slenter (je crois… m’en rappelle plus trop…) aka Pounded In The Butt By My Own Butt (oui, oui, c’est son nom d’origine), va lui réclamer de la tune (et accessoirement son cul mais ça…. je vous laisse imaginer la scène).

Bref, ça ne m’a pas gêné, mais bon… quand même. Tu t’envoies en l’air avec un livre que tu as toi-même mis au monde… ça fait trop bizarre. Encore ça aurait été un magazine porn, je ne dis pas. Ça aurait été sympa (quoique…), mais là… beurk !
Même déesse Kitty fait mieux que ça ! Shit !

Chuck… arrête la drogue… ça ne te va pas… reste sur les dino et les licornes, c’est parfait. Ne va pas plus loin… au pire écrit que tu baises le livre d’un de tes concurrents (oui, il en a voyons !) ou un magazine de cul. Limite la télé… euh… non, on oublie la télé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s