Billionaire Builders (t1) : Everywhere and Every Way

billionairebuilders1Titre : Everywhere and Every Way (VO)
Auteur(e) : Jennifer Probst
Maison d’édition : Simon & Schuster, collection Gallery (Inédit en France)
Genre : Romance / Contemporain
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 18/20

Résumé :
En tant que frère aîné, Caleb Pierce a commencé à travailler dès son plus jeune âge sur des contrats de luxe dans les affaires de son père, rêvant qu’un jour s’assoie dans le fauteuil du patron. Mais la volonté de son père jette un froid dans ses plans en stipulant que Caleb contrôle une part de l’entreprise familiale avec ses deux frères ennemis.
Les choses se compliquent quand l’exigeante Morgan, design haut de gamme de maison, embauche Caleb afin de construire une maison de rêve sur mesure qui correspond aux ses spécifications d’un T – où elle va utiliser ses puissants contacts pour empoissonner la réputation des frères Pierce. Aucun n’ignore le défi, Caleb promet de faire le travail, si seulement il peut cesser de se laisser distraire par les parfaites … commodités de son nouveau client.
Mais la glacière Morgan là à l’oeil. Et Caleb n’est pas le seul qui sait comment utiliser un stud-finder (?). En fait, Morgan est sûr qu’elle a trouvé le sien et il a l’air tout à fait attrayant dans son chapeau dur. Comme des étincelles entre Morgan et Caleb malgré ses meilleures intentions de ne pas mélanger les affaires et le plaisir, sera-elle enfin se réchauffer et à jeter les bases d’amour éternel?

Avis Jinxx :
Après des semaines et des mois sans m’être posée pour lire correctement un livre sans lire en diagonal, et bien me revoilà avec cette histoire des plus mignonne.
Everywhere and Every Way est une chouette histoire classique avec ses hauts et ses bas. Une histoire d’amour adorable (oui je me répète, mais je ne sais pas quoi dire à part que c’est guimauve). Dans l’ensemble, il n’y a rien de spécial à dire. Même les persos sont sympas et les scènes de sexe… quoi, il y en avait ? Oui, mais c’était trop… haaaannn choupiiiii !!!!

Bref, parlons des personnages :
Morgan est une femme ambitieuse comme on en voit partout. Elle sait ce qu’elle veut et n’hésite pas à le faire comprendre. Mon seul reproche la concernant, c’est qu’elle tombe trop facilement dans les bras de Caleb. Bon, là j’avoue qu’on a l’impression qu’il s’agit d’un coup de foudre (euh… wait… MAIS C’EST UN COUP DE FOUDRE !!!!). Bref, elle est charmante comme tout.

Caleb Pierce, Cal pour les intimes, est un mec sympa aussi. Il n’est pas chiant, il est facile à vivre (et à lire) et est tout le temps en jean tee-shirt en toute circonstance. A croire qu’il n’a que ça en stock. Et ce qui est bien avec lui, c’est que c’est un fan de Tolkien : ses chiens se nomment Balin et Gandalf…. Gandalf, sa mère…

Les autres personnages ne sont pas en reste. J’ai juste hâte de voir la suite avec les frères Dalton et Tristan. Des putains de beau gosses qui vaille le coup !

Petit plus dans cette histoire, ceux sont les références. Il y a pour tout les goûts allant de Nora Roberts à Stephen King, en passant par Shakespeare. Jennifer à su m’emporter dans son histoire et j’ai adoré. Il n’est pas un coup de coeur de la mort mais j’ai grandement apprécié ses personnages.

Merci à Jennifer Probst pour ce service presse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s