Dreams Come True (t2) : Second Chance

dreamscometrue2

Titre : Second Chance (VO)
Auteur(e) : Emma Nichols
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : New Adult / Romance / Contemporain
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 15/20

Résumé :
Pour aussi loin qu’il puisse s’en souvenir, Sebastian a été toujours été maudit.
Cela a commencé avec la mort tragique de ses parents lorsqu’il a hérité d’une galerie d’art moderne. Cela a continué tous les jours lorsqu’il se regarde dans un miroir et qu’il voit un monstre où il devrait y avoir un homme. Il a tout essayé sans succès. Pour il lui est tombé dessus, son remède, celle qui pourrait lui donner une seconde chance dans la vie, l’amour et la joie.
Après avoir passé une année à réparer ce que son père avait détruit durant ses phases d’ivrogne, ouvrir une boutique qui donne une seconde vie à des objets était une progression normale dans la vie de Marisa. Lorsque Sebastian l’embauche, elle a enfin la chance d’être payé pour ce qu’elle a fait pendant des années gratuitement. On dirait une victoire, jusqu’à ce qu’il la demande en mariage.
Dès l’instant où ils se sont rencontrés, Sebastian a été attiré par elle. Bien sûr, tout perdre sous trente jours s’il ne se marie pas était un gros problème. Alors il lui a demandé et elle a refusé. Négociateur expérimenté, il n’abandonne jamais lorsque son cœur s’est décidé sur quelque chose. Pour Marisa, le mariage n’était pas dans ses plans et l’amour n’est pas négociable. Seulement, toujours rapide à voir le bien chez les autres, elle le regarde et y voit un projet, son ultime réparation. Peut-être que même Sebastian mérite une seconde chance.

Avis d’Ash :
Après un premier tome bien sympathique mais un poil trop fleur bleue et mignonnet, je fondais de bons espoirs sur Second Chances au vue de la personnalité taciturne de Sebastian. Je n’ai pas été déçue ! C’est complexe, bien plus sombre que le livre précédent et surtout bien plus intense ! Même si Marisa rajoute une touche d’innocence à l’intrigue, le tout reste plein de suspens et de scènes poignantes.

Sebastian est un ami d’enfance de Gabriel (protagoniste de First a Dream) et on le savait taciturne, superficiel et invivable. Mais tout cela a une explication, en l’occurrence son passé trouble, dont le décès de ses parents qui a changé sa vie à jamais. Mais dès sa rencontre avec la belle Marisa, il se révèle doux, généreux, passionné et surtout prêt à faire des sacrifice.

Et ce qui est amusant, c’est que la personne que devient Sebastian peu à peu, est celle qu’est Marisa depuis toujours. Bonne, attentionnée, aimante. Pourtant, cela va changé un peu après la nouvelle connerie de son père. Même si cela lui a permis de rencontrer Sebastian, elle devient plus égoïste, sévère et têtue, bien que sa douceur naturelle ne puisse réellement disparaître.

Ces deux-là forment un couple vraiment intéressant puisqu’ils n’ont rien en commun et pourtant, ils sont tellement similaire dans le fond. Même si les choses ne commencent pas forcément d’un bon pied, j’ai aimé la chasse qu’ils se donnent et la bonne volonté de Sebastian a gagné les faveurs de sa belle. Leur histoire met un petit moment à se mettre en route, d’autant plus qu’ils ont un délai à respecter (dans le cas de Sebastian), mais leur relation monte en intensité et on ne boude pas notre plaisir.

La romance n’est pas la seule chose mise en avant ici, puisqu’il y a le délai imposé à Sebastian s’il veut ne pas se retrouver à la rue, mais aussi le mystère sur son oncle et le décès de ses parents. Le suspens est maintenant pendant une bonne majorité du livre, même si j’ai réussit à deviner certaines choses, ce qui est assez dommage. Cependant, le fait que l’on revoit le couple précédent, ainsi que le groupe d’ami, nous permet de penser à d’autres choses plus drôles et touchantes.

Emma Nichols m’a bien plus intéressée avec ce second volume plus intrigant et rythmé. On apprécie l’enquête et les rebondissement plein d’action qui pimente le livre. L’écriture est toujours aussi simple et plaisante à lire, on rigole souvent et on a tout autant chaud ! Mais surtout, maintenant j’ai vraiment hâte de lire l’histoire du bon samaritain Ben, parce qu’il mérite vraiment d’avoir son happy ending lui aussi !

Merci à Emma Nichols pour ce service presse.

NAbanAsh : 7/30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s