The Fourth Element (t1) : The Midnight Sea

MidnightSea

Titre : The Midnight Sea (VO)
Auteur(e) : Kat Ross
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : Young Adult / Fantasy
Parution : 2016 (USA)
Lu en anglais
Note : 18/20 ❤

Résumé :
Ils sont la lumière contre les ténèbres.
Le fer contre la nécromancie des Druj.
Et ils utilisent des démons pour chasser des démons.
Nazafareen vit pour la vengeance. Une fille du Four-Legs Clan isolé, tout ce qu’elle sait de l’élite du Roi, les Water Dogs, c’est qu’ils sont liés à des créatures vicieuses appelés des daevas afin de protéger l’empire des Undead. Mais lorsque l’équipe de recrutement cherchent de nouveaux jeunes avec le don, elle tente sa chance pour rejoindre leurs rangs. Pour chasser les monstres qui ont tués sa sœur.
Effrayé par la culpabilité, elle est prête à payer n’importe quel prix, même si cela veut dire être liée à un daeva nommé Darius. Humain physiquement, il possède un terrible pouvoir, un pouvoir que contrôle Nazafareen. Mais les menottes dorées qui les lient ont un effet secondaire inappréciable. Chacun expérimente les émotions de l’autre, et humain et daeva commencent à se rapprocher dangereusement.
Alors qu’ils poursuivent un ennemi mortel à travers les arides Great Salt Plain vers la capitale Persepolae, déterrant les secret du passé de Darius sur le chemin, Nazafareen est obligée de remettre en question son esclavage et sa propre loyauté envers l’empire. Mais avec un ancien mal qui s’élève au nord, et un jeune conquérant qui débarque à l’ouest, le destin de toute une civilisation pourrait bien être en jeu…

Avis d’Ash :
The Midnight Sea est le genre de livre que j’apprécie grandement lire de temps à autre, le genre de livre qui me fait rêver et voyager. Cela faisait un bon moment que je n’avais pas lu un bon livre de fantasy et pour le coup, je suis tombée sur une véritable pépite. Ce livre a été un coup de cœur de bout en bout, je ne regrette pas un instant de m’être laisser tout d’abord attirer par la magnifique couverture.

On se retrouve dans un univers complexe et passionnant mais pas tellement inconnu. Ici et là, on devine des références historiques et géographiques qui nous mettent la puce à l’oreille. Il en va de même pour la mythologie utilisée et les créatures décrites, il y a une base que l’on connait et qui fait qu’on est immédiatement embarqué dans l’histoire. Le combat des humains contre les Druj, des créatures sans âme et cruelles qui existent sous diverses formes, est vraiment bien exploitée. De plus, il y a des jeux de pouvoirs, des guerres, de la religion, des sectes, bref tout ce qui fait que l’aventure de notre héroïne est incroyable !

Parlons un peu d’elle d’ailleurs. Nazafareen est une jeune femme avec un passé qui la hante toujours et qui l’a en partie forgé. C’est une Water Dog, une guerrière avec un don qui lui donne la capacité de contrôler un daeva, un démon. Elle a beaucoup de caractère, c’est une tête brûlée qui sait se remettre en question et elle est vraiment tolérante et maligne. J’ai aimé que ce soit un personnage en constante évolution et qui autant de qualités que de défauts, on peut s’identifier à elle et du coup s’attacher à elle aussi.

Ce que j’apprécie, c’est qu’on l’a rencontre à l’âge de 12 ans et que les premiers chapitres racontent sa formation et le pourquoi de son choix de carrière. Sa personnalité et son histoire personnelle sont bien mises en place peu à peu, tout comme son entourage. Ilyas se détache immédiatement, taciturne et joyeux à la fois, il est plein d’oppositions et de mystères. Tijah, la meilleure amie drôle et qui n’a pas sa langue dans la poche, m’a immédiatement plu. Tout comme Darius, le daeva de Nazafareen, pleins de zones d’ombre et pourtant tellement craquant avec ses diverses facettes.

L’auteure a vraiment fait fort avec ce roman, elle n’a pas seulement développé un personnage central, mais tout un groupe qui évolue ensemble, qui s’émule et dont on sait beaucoup de choses. Il en va de même pour le décors et l’univers, on a beaucoup d’informations dessus, suffisamment pour pouvoir se l’imaginer et en discuter durant des heures. En plus de cela, c’est magnifiquement bien écrit et pensé. On lit tout d’une traite sans s’en rendre compte, c’est simple et agréable à lire. L’auteure nous fait vraiment voyager avec elle et nous manipule jusqu’à la dernière phrase qui remet tous les compteurs à zéro. Chapeau bas madame !

Merci à Kat Ross et Xpresso Book Tours pour ce service presse !

challengeYA5Ash : 11/65

Publicités

2 réponses à “The Fourth Element (t1) : The Midnight Sea

  1. Pingback: Blog Tour The Midnight Sea: review + giveaway – Wonderful Monster·

  2. Dommage qu’il soit qu’en anglais, car il pourrait définitivement m’intéresser ce roman! L’histoire semble bien, l’écriture agréable selon ce que tu en dis et la couverture est plus que belle ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s