Running in the Dark (t1) : Running in the Dark

RunningInTheDarkTitre : Running in the Dark (VO)
Auteur(e) : Inger Iversen
Maison d’édition : Crushing Hearts & Black Butterfly Publishing
Genre : Romance paranormale / New Adult
Parution : 2014 (USA)
Lu en anglais
Note : 17/20

Résumé :
Il est connu en tant que Trace parce qu’il ne laisse aucune trace de ses victimes derrière lui.
Mortel éventreur russe, la vie de Trace a toujours tournée autour de la mort. La mort, et prévenir l’Humanité d’apprendre davantage sur les légendaires créatures nocturnes. Mais maintenant, sa position en tant que Watcher est devenue une prison, et travailler avec la mort pour la Nation Vampire n’est pas aussi prestigieux qu’il l’a cru à une époque.
Diplômé de l’Université, Bessina Darrow a été témoin de choses qu’elle n’avait pas le droit de voir, un simple cas de mauvais endroit au mauvais moment, mais qui la met en danger. Lorsque Bessina devient sa nouvelle cible, Trace est prêt à l’éliminer, jusqu’à ce qu’il trouve un moyen de les sauver tous les deux.
Protéger Bessina veut dire défier les leaders de la Nation, un acte qui les pousse tous deux à fuir pour leurs vies. Plus Trace se bat pour faire disparaître le danger, plus il dévoile des secrets qui font que son monde est secret et qu’il doit cacher afin de sauver une vie, au lieu de la détruire. Okay, il peut le faire.

Avis de Jinxx :
Voici un livre qui su me tenir en haleine. Quoique, en haleine, hum… non pas vraiment mais me donner envie d’en savoir plus, ouais !
Ici nous sommes dans un monde où vampires et humains cohabitent difficilement. Et afin de bien gérer la crise, il existe une sorte de « police » des deux mondes : les Sect (la police humaine) et les Vampires Nations (la police vampire). Leur rôle à tous les deux est de s’assurer que l’harmonie (aussi fragile qu’elle soit) reste parfaite.

Dans ce premier tome, nous avons Bessina et Trace. Tous deux appartiennent à ces deux mondes. On dirait même qu’il s’agit d’une version vampire de Roméo et Juliette en moins drama.
J’ai vraiment apprécié l’histoire car c’est sans prise de tête, il est agréable à lire et les scènes de cul sont tellement minimaliste que ça en devient adorable. Et ce qui m’a plu aussi dans le livre, ce sont les prota. AUCUNE PRISE DE TÊTE ! Mon dieu, j’ai pu vivre un jour et demi sans me poser de question sur l’avenir des prota et ce malgré le peu d’élément qu’il y avait sur eux. On les voient évoluer sans précipitation, sans stress. Whoua !

Bessina a vécu quelque chose d’assez dur pour son âge, alors que Trace (aka Nathaniel, Watcher de fonction => céréale killer pour le compte des Vampires Nations), ben il est pour être là. Mais mine de rien, les deux ensemble forme un bon couple et ce que est bien avec eux, c’est que c’est la femme qui dirige ! Oh yeah !
En conclusion, Running in the Dark n’est pas un mauvais livre, au contraire. Par contre, je ne pourrais pas dire que c’est THE book à avoir.
Inger Iversen à un style qui me plait en écriture. Fluide, lisible, intéressant. J’adore. Hâte de voir la suite.

Merci à Inger Iversen et Xpresso Book Tour pour cette lecture !

NAban3/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.