Sapient Salvation (t1) : The Selection

CoverSelectionTitre : The Selection (VO)
Auteur(e): Christine Castle et Jayne Faith
Maison d’édition : Auto-édition (Inédit en France)
Genre : New Adult / Romance / Science-ficftion
Parution : 2015 (USA)
Lu en anglais
Note : 16/20

Résumé :
Deux fois par an, l’alien Lord Toric demande une sélection de femmes humaines âgées entre 18 et 20 ans, d’entrer en compétition dans le Tournois des Offrandes afin d’obtenir une place dans son harem. Maya doit juste tenir une sélection de plus et elle peut épouser l’homme de ses rêves. Elle aurait dû être sauve, mais la jeune femme qui était supposée entrer en compétition est morte la veille de la sélection, Maya est donc tirée au sort pour participer au Tournois.
Maintenant elle doit se battre contre des femmes qui ont été entraînées pour le Tournois depuis des années afin d’améliorer leurs talents en pose, charme, répartie et séduction. Et il n’y qu’une seule gagnante au Tournois. Les perdantes sont sacrifiées.
Jetée dans un combat pour sa vie avec aucune préparation, Maya doit se débarrasser de son innocence et gagner les faveurs de Lord Toric. Survivra-t-elle au premier tour, ou va-t-elle payer le prix ultime pour son inexpérience ?

Avis d’Ash :
Belle surprise pour ce livre étonnant qui est un mélange de La Sélection et de Hunger Games à la sauce alien. Survie, manipulation et innocence, la bataille pour la Terre repose entre les mains d’adolescents qui font leur possible afin de gagner les faveurs d’un Seigneur alien, qui n’est en réalité qu’un humain exilé. Découvrez la destinée de Maya qu doit survivre à la Sélection sur Calisto, loin des siens et d’alliés.

Maya est une jeune femme joyeuse et loyale qui avait toute sa vie tracée, puis le jour de sa dernière participation à la Sélection, elle a tout perdu. L’Offrande est décédée la veille et Maya est tirée au sort, ce qui fait qu’elle abandonne sa mère et sa jumelle aveugle. Si ce n’était pas suffisant, quelques heures plus tôt elle a découvert que son futur époux (ou ce qu’elle pensait qu’il serait) la trompait depuis bien longtemps. Elle se retrouve donc en territoire ennemi avec presque aucun allié et elle doit tout faire pour séduire le Seigneur ou elle mourra.

J’ai beaucoup apprécié la personnalité de Maya qui tout en nuance et ne cesse d’évoluer. On voit le bon en elle, l’espoir qu’elle entretient, mais une partie d’ombre existe dans sa naïveté et on sent que lorsqu’elle se réveillera, plus rien ne lui résistera ! Cela, plusieurs personnes s’en sont rendue compte, dont le fameux Seigneur alien, Toric, qui est le second narrateur. Lui aussi est tout aussi complexe que son ange sombre comme il surnomme Maya. Il évolue vite, même si on se doute que c’est sa réelle personnalité, seulement qu’il n’avait pas l’opportunité de le révéler.

Tout deux sont au coeur d’un panier de serpents souvent mortels. Que ce soit Jeric, le frère cruel de Toric qui manipule Maya, ou bien Akantha qui est la gérante du tournois et tout aussi cruelle. Irys est la plus fidèle alliée de Maya, ancienne gagnante du tournois, elle est son mentor. Orion est le seul participant mâle qui se détache et seul ami de la jeune fille. Tout le contraire de la garce Kalindi, entraînée pour cette compétition et qui est prête à tout pour réussir. Elle est similaire à Syrista, membre du harem de Toric et qui souhaite garder sa main mise à tout prix sur ce dernier.

La séduction et la force morale sont essentiels pour réussir dans ce tournois inédit. On demande au participant d’être avenant, soumis et fort, aussi physiquement que mentalement. Les preuves sont étonnantes, on passe de la socialisation pendant une soirée à une nuit de survie avec des créatures mortelles et sanguinaires. La vie de faste sur Calisto se mérite et pourtant ses habitants jalouse les Offrandes de pouvoir vivre sur Terre, mais la légende veut que selon leurs écrits, ils y retourneront. L’univers de la série est complexe, on n’a fait qu’efflorer la surface puisqu’on ignore encore l’identité des ennemis des « humains ».

Ce livre écrit à quatre mains m’aura surprise à plusieurs reprises avec sa fluidité et ses constants rebondissements. Le NA est bien exploité et donne plus de crédibilité dans les évènements puisqu’il s’agit de jeunes adultes qui étaient sur le point de devenir indépendant. De plus, j’apprécie que la relation en Maya et Toric prenne son temps bien que l’alchimie entre eux est plus que notable. Il ne reste plus qu’à attendre pour avoir nos réponses et voir si la prophétie se réalise.

Merci à Christine Caste, Jayne Faith et Xpresso Book Tour pour ce service presse !

NAban1/30

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.