Inconceivable!

inconceivable!Titre : Inconceivable! (VO)
Auteur(e): Tegan Wren
Maison d’édition : Curiosity Quills Press (Inédit en France)
Genre : Romance / Contemporain
Parution : 2015 (USA)
Lu en anglais
Note : 18/20 ❤

Résumé :
Un populaire et jeune couple royal ne peut pas concevoir un héritier ? Inconcevable !
Lorsque la native des Ozarks, Hatty, met le feu pendant un karaoké, elle pique l’intérêt du Prince John. Il n’est pas ce qu’elle attendait de l’héritier d’une petite nation d’Europe : il est affable, avec de la répartie et il n’est pas dérangé par son caractère brute de décoffrage. Leur flirt sera court, mais d’une force supérieure à celle du destin, puisque l’éditeur du journal où travaille Hatty, lui confie tout ce qui touche à la royauté. Après avoir passé du temps ensemble, John et elle commencent rapidement à se fréquenter, puis Hatty se retrouve à faire la une des journaux au lieu de les écrire.
Mais des challenges qui sont encore plus compliqués que la carrière de Hatty et sa vie au Palace du Belvoir apparaissent. Hatty et John se retrouvent rapidement embrigadés dans un étrange scandale sexuel : ils n’arrivent pas à avoir un héritier. Les tabloïds stigmatisent Hatty en tant que « Baronne de la stérilité », et les têtes couronnées commencent à s’énerver. Hatty leur dit poliment de laisser couler. Mais en dessous de son apparente confiance, elle se débat avec son cœur brisé qui envahit peu à peu ses moments intimes avec John. Sous la pression de faire le choix entre des procédures médicales invasives ou l’abdication de John, le couple se retrouve prit au piège jusqu’à leur voyage en Ethiopie qui leur montre que les fins heureuses arrivent bien après avoir dit « oui, je le veux ».

Avis d’Ash :
Ce livre a immédiatement retenu mon attention, aussi bien de part le résumé sur une histoire d’amour princière (mon côté fleur bleue) et la couverture qui est tout simplement magnifique et un parfait rappel du livre. Au final, ce livre m’a totalement touché, que ce soit avec la première partie romantique et drôle, que les deux suivantes qui sont poignantes, une véritable claque et leçon de vie.

Hatty est une jeune américaine qui est venue en Europe, et plus exactement dans le royaume de Toulene (royaume fictif) afin d’étudier le journalisme. Alors qu’il ne lui reste que quelques mois avant l’obtention de son diplôme, elle rencontre John, le Prince héritier, et tombe follement amoureuse de lui. Difficile de concilier son post dans la feuille de chou locale où elle s’occupe de tout ce qui touche à la royauté, et sa romance avec le sujet favori de son journal. Elle franche, directe, loyale et généreuse. Elle se bat pour ce qu’elle croit et aime, elle est même prête à faire de grands sacrifices pour cela.

J’ai beaucoup apprécié son point de vue, sa façon pince sans rire, mais toujours avec un trait d’humour, de décrire les choses. Plus d’une fois, j’ai réussis à m’identifier à elle, à vivre les choses avec elle. On suit son évolution (et celui de son couple avec le Prince John) à travers trois parties bien écrites et bien pensées. On commence par leur cour quelque peu orthodoxe, mais pleine de scènes hilarantes et romantiques. Leur rencontre, la découverte de l’autre et l’approfondissement des sentiments sont bien mis en avant. Puis arrive le mariage et l’envie d’avoir des enfants, mais malheureusement ils échouent à plusieurs reprises, quelques soient les solutions envisagées. Puis arrive le temps de l’espoir et de la rédemption en quelques sortes.

Les thèmes abordés par l’auteure sont osées et poignants, ils ne peuvent pas nous laisser insensible. Il y a bien entendu le grand amour, un peu compliqué de part le statut de John. Je trouve ça d’ailleurs sympathique la façon dont l’auteure a créé cette monarchie « européenne » qui nous rappelle la britannique. A la fois moderne et ancrée dans les traditions. En parallèle avec la royauté, les difficultés d’un couple royal/roturier, il y a les instopables paparazzis. Du fait que Hatty fasse des études de journalisme et ait travaillé pour des tabloïds, rajoutent de la folle et de l’invraisemblable au récit.

Puis achevons par le thème le plus important et celui qui m’a fait ressentir tout un panel d’émotions : la volonté de construire une famille avant de découvrir la stérilité et les affres qui viennent avec. Tous les obstacles que rencontrent le couple pour concevoir sont totalement réalistes, au point d’en souffrir avec eux. Mais la fin, avec l’adoption et l’aide humanitaire envers les enfants, adoucit toutes ces souffrances et montrent une voie vers le bonheur et une façon de devenir un parent.

Tout cela est possible grâce au vécu de l’auteure qui se fait ressentir mais pas seulement. Il y a de l’audace, de la douceur et de la dérision dans sa plume, tout ce qu’il faut pour partager ces thèmes sans tomber dans le pathos. Les différents personnages secondaires rendent d’ailleurs les choses plus crédibles, rien qu’avec John qui a l’image du Prince Charmant mais qui reste tellement humain avec son épouse. Un gros coup de cœur pour ce livre qui mérite d’être lu, découvert et recommander !

Merci à Curiosity Quills Press pour ce service presse !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.