The Shadow Ravens (t2) : Quanta

quanta ecoverTitre : Quanta (VO)
Auteur(e) : Lola Dodge
Maison d’édition : Ink Monster (Inédit en France)
Genre : Romance / Science-Fiction / Young Adult
Parution : 2015 (USA)
Lu en anglais
Note : 18/20 ❤

Résumé :
Simplement parce que Quanta peut voir le futur ne veut pas dire qu’elle peut le changer. Elle a passé la plupart de sa vie enfermée, donnant des informations à ses geôliers afin de rester en vie, mais elle a enfin atteint la fin de partie et sa mort se rapproche à chaque instant.
Le fils de deux sénateurs, Altair Orpheus mène une vie de privilèges ce qui lui fournit la couverture parfaite pour son deuxième job : travailler avec les rebelles Shadow Ravens afin de détruire de l’intérieur le gouvernement des Seligos. Tout se passe comme prévu jusqu’à ce que son chemin croisse celui de Quanta. Alors qu’il l’observe manœuvrer judicieusement sa vie dans la prison perverse, son cœur en plastique fond. Une évasion serait du suicide, mais Tair est prêt à tout sacrifier pour lui donner une chance d’être heureuse.
Maintenant Quanta ressent qu’un terrifiant nouvel avenir se prépare. Elle et Tair sont liés ensemble, mais chaque image d’eux s’embrassant, se câlinant et étant heureux à en avoir les genoux qui tremblent, est contrebalancée par une plus sombre possibilité. Ils semblent être parfait ensemble, mais uniquement jusqu’à ce que le temps les arrache l’un à l’autre. Comment peut-elle suivre son cœur lorsqu’elle voit comment leur amour s’achève ?

Avis d’Ash :
Quel plaisir que de retrouver l’univers des Seligos et des Red Helix. J’avais beaucoup aimé Cipher, là j’ai totalement craqué pour Quanta que j’ai dévoré. Ce livre a vraiment un plus qui a sû combler mon attente d’un an. C’est plus intense, plus poignant, plus futuriste et qui ne fondrait pas pour Quanta et Tair ? Ce couple est tout simplement adorable, j’ai apprécié suivre l’évolution de leur romance, les obstacles qu’ils doivent surmonter et surtout que tout n’est pas tout beau et tout rose.

Quanta est une Red Helix a part. Elle a été créée par le Docteur Nagi lui-même avant qu’Eva la sauve et l’élève comme sa fille. Mais manque de chance pour elle, le chef des Seligo a réussit à remettre la main sur elle et la tient captive dans un laboratoire depuis 10 ans. Tout cela à cause de son don. Quanta est la seul clairevoyante mais elle peut en plus voyager dans le temps dans certaines limites. Sa capacité hors du commun l’a forcé à grandir trop vite, à apprendre à se méfier de tout le monde et à vivre bien des choses horribles. C’est un personnage attachant et touchant, une véritable battante qui va voir son monde changer grâce à Altair.

Altair, ou Tair pour ses proches, est un petit génie né avec une cuiller en argent dans la bouche et un incroyable scientifique. Mais derrière son apparence d’Helix vert parfait, fils de Sénateurs, se  cache un rebelle des Shadow Ravens qui a vu trop de choses sans pouvoir réagir et qui veut changer les choses. Tout comme Quanta, il a surmonté certaines diffilcutés dans le passé qui continuent de le hanter. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que même si sa rencontre avec la belle prisonnière est une bénédiction pour lui au niveau des sentiments, il va en baver.

Car oui, les personnages souffrent, certaines scènes peuvent être horrible avec un gros potentiel malsain. Les divers personnages sont sombres, pas seulement le couple principal, mais aussi les secondaires tels que Darren qui est un véritable psychopathe ou Eva qui voit son vernis de sauveuse s’écailler. Mais, il y a toujours un mais, j’ai trouvé que le personnage de Cass, la soeur de Tair, est un véritable rayon de soleil plein d’humour. Et surtout, la relation entre Quanta et Altair n’est pas que douleur et désespoir, il y a de beaux moments de tendresse et de joie.

L’intrigue tourne toujours entre la fuite et le sauvetage de Red Helix et du lien qui existe entre ces jeunes femmes incroyables et une personne qui leur sert de gardxe-fou (un beau gosse dans les deux cas tant qu’à faire). Cependant, le fait d’avoir accès à l’univers des immortels Selligos, de voir l’envers du décors et comme se déroule les choses pour les Helix, était réellement appréciable. De plus il y avait beaucoup d’action, surtout grâce au pouvoir de Quanta. J’ai été fasciné par cette histoire de clairevoyance et retour dans le passé, la multitude de choix et d’avenirs distincts.

Le monde dépeint par Lola Dodge est encore plus complexe et sombre que celui dans lequel nous avait introduit Aileen Erin. On sent bien la patte de l’auteure, son propre style, ce qui donne une autre dimension aux personnages. Le concept d’écrire à plusieurs est bien employé et on savoure l’histoire qui nous ait offert. Cependant, j’ai une préférence pour Quanta vis-à-vis de Cipher, Altair n’y est pas pour rien, même si Knight… hum, entre le ténèbreux combattant et l’intello nerd mon cœur balance… J’ai vraiment eu un coup de coeur pour cette suite (dont j’ai un doute quand au côté YA) qui n’est qu’une ouverture pour ce qui vient à venir !

Merci à Ink Monster pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s