L’ombre de l’épée

ombreepeeTitre : L’ombre de l’épée (VF) / The Darkling Thrush (VO)
Auteur(e) : Josh Lanyon
Maison d’édition : Editions MxM Bookmark, collection Mystère
Genre : Romance / M/M / Fantastique
Parution : 2013 (France) / 2010 (USA)
Note : 14/20

Résumé :
Fatigué de son travail de bureau à la Librairie Impériale des Arcanes, le chasseur de livres Colin Bliss accepte de mener l’enquête afin de trouver L’Ombre de l’Epée, un grimoire de sorcellerie légendaire et redoutable. Mais pour le trouver, Colin doit se rendre jusqu’aux lointaines Îles Occidentales et résoudre un meurtre remontant à de nombreux siècles.
Cela ne devrait être rien de plus qu’un exercice académique, alors pourquoi le glacial – mais déraisonnablement sexy – Magister Septimus Marx fait-il tout pour l’empêcher d’accepter cette mission – allant jusqu’à le séduire durant leur voyage en train vers le nord ?
Septimus n’est pas le seul problème. Qui est cette étrange fée qui ne fait qu’apparaître aux moments les moins commodes ? Et qui travaille dans l’ombre avec la sinistre aventurière Irania Briggs ? Et pourquoi les employeurs de Colin, au Musée de l’Occulte Littéraire, ne cessent de l’accuser de les avoir trahis ? Alors que Colin creuse de plus en plus dans le passé mystérieux de l’Île Longue, il commence à comprendre pourquoi Septimus est déterminé à le stopper à tout prix – mais c’est déjà trop tard pour reculer.

Avis d’Ash :
Josh Lanyon est très peu connu en France pour ses M/M alors qu’il a un nombre impressionnant de nouvelles à son actif et qu’il est assez connu outre-Atlantique par les fans de M/M. C’est une des raisons pour laquelle j’ai lu L’ombre de l’épée, l’autre étant mon envie de lire un M/M fantastique de qualité. Au final, même si la qualité au niveau de l’écriture est là, j’ai été frustrée sur plusieurs points.

On suit donc les péripéties de Colin Bliss, bibliothécaire et avant tout chasseur de livres, est fatigué de son travail de bureau et de sa vie sentimentale chaotique. Disons-le clairement, il a choisit la mauvaise personne pour avoir une relation et le paye quotidiennement au travail, en supplément de son caractère parfois taciturne. De nature entier et rêveuse, il accepte une mission de recherche et part à l’aventure en Ecosse, ce qui le pousse à croiser la route à plusieurs reprises de son glacial collègue, Septimus Marx. Ils sont attirés l’un par l’autre, c’est une évidence, mais ils sont partis sur de trop mauvaises bases pour que les choses se passent entre eux sans heurts.

Même si la romance M/M est présente, rien qu’avec l’ancienne relation de Colin et sa nouvelle conflictuelle avec Marx, on peut être frustré qu’elle ne soit pas assez mise en valeur, c’est tout simplement un bruit de fond. On ne peut par contre pas reprocher au livre d’être bien construit et écrit, un monde fantastique avec ses propres règles et son propre langage. On est embarqué dans un univers particuliers où la magie et les légendes sont réelles et côtoient le quotidien des personnages. Faes, selkies, on revisite les mythes anglo-saxons et surtout les écossais, c’est un véritable plaisir à suivre.

Cependant, le fait que l’intrigue soit avant tout axé sur l’aspect policier et mystérieux, en plus d’un langage recherché et créatif, peut déstabilisera et décevoir lorsqu’on s’attend à du M/M. Il y a de l’action rien qu’avec la quête de Colin qui est pleine de concurrence. L’imagination de l’auteur est incroyable et pourtant au final, on a l’impression qu’il manque quelque chose en plus de l’intensité de la relation entre Colin et Marx. Un peu comme si les choses n’avait pas été poussées jusqu’au bout concernant l’enquête et l’univers dans lequel évoluent les personnages. Une lecture sympathique mais dont j’en attendais un peu plus.

Publicités

2 réponses à “L’ombre de l’épée

  1. Coucou,
    Je ne connais pas du tout cette oeuvre et même si le sentiment qui en ressort est plutôt mitigé, le synopsis me tente pas mal.
    Euh…M/M c’est quoi ?
    Merci

    • Coucou !
      Oui, c’est assez mitigé puisque si tu recherches une histoire M/M (homosexuelle), la romance est plus que secondaire. Cependant, le côté fantasy et policier sont assez bien exploité et mis en scène.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s