Le secret de l’inventeur (t1) : Rébellion

secretdel'inventeur1Titre : Rébellion (VF) / The Inventor’s Secret (VO)
Auteur(e) : Andrea Cremer
Maison d’édition : Lumen
Genre : Young Adult / Steampunk
Parution : 2015 (France) / 2014 (USA)
Note : 14/20

Résumé :
Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique… Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d’amis qui l’entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats d’acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Avis d’Ash :
Ce livre a beaucoup fait parler de lui il y a quelques mois. Il faut dire que le livre en soit, cet objet est tout simplement magnifique. Il y a eu un gros effort de la part de la maison d’édition dans la mise en page qui ne s’achève pas à la couverture et c’est vraiment agréable. Rien que la mise en page et la couverture vous plonge dans l’univers du Secret de l’inventeur. Malheureusement, le contenu du livre m’a un peu déçu, j’ai trouvé cela long à se mettre en place, sans parler du style d’écriture de l’auteure qui ne peut plait pas vraiment.

Charlotte est une jeune femme de 16 ans qui a vécu presque toute sa vie dans des cavernes, survivant comme elle le peut avec d’autres enfants. Ils attendent d’avoir 18 ans afin de rejoindre le monde, la Résistance. Charlotte, ou Lottie pour ses amis, est un personnage haut en couleurs, qui ne mâche pas ses mots et ne se laisse pas faire. Une véritable casse-cou, elle ne vie que pour la cause, aider son frère quand elle ne le contredit pas et se disputer avec Jack. Du jour au lendemain elle se retrouve à New-York où elle doit jouer le rôle d’une jeune première qui arrive dans la cité afin d’être une débutante. Même si c’est un personnage intéressant, auquel on s’attache rapidement, elle a beaucoup de lacunes au niveau émotionnel et surtout par son manque d’adolescence normale, qui peuvent fatiguer à la longue.

Bien qu’il y ait beaucoup à dire sur la protagoniste, ce n’est malheureusement pas le cas pour les autres personnages présents. Souvent survolés, présenté à la volée et parfois superficiellement, on est dans le flou pour la plupart d’entre eux. Ashley est le frère aîné de Charlotte, il semble posé et autoritaire, soufflant le chaud et le froid chez sa soeur, tout comme Jack. Jack est le beau gosse du coin, il a débarqué un jour dans les Catacombes et ne cesse de se disputer avec Lottie. On ressent bien de l’alchimie entre eux mais encore fois, tout cela a été expédié et même mal par instants. Meg est la grande soeur qu’on aimerait avoir, douce, attentionnée, elle semble avoir un sixième sens. Grave, qui est pourtant important, lui aussi reste un mystère et n’est pas assez utilisé. Il est amnésique, il est étrange, il faut l’aider. Puis les deux derniers personnages qui tirent leur épingle du jeu et qui sont de New-York sont Coe, le grand frère de Jack, qui va lui poser des problème, et Lord Ott, un homme étrange lié à la Résistance.

Avec autant de personnages, souvent bâclés, on a peur que cela soit aussi le cas avec l’univers mis en place. Cela dépend des évènements et des lieux. On arrive parfaitement à s’imaginer les Catacombes, un peu moins New-York. Grâce à la carte au début du livre, on arrive à comprendre comment se découpe les USA et certains points d’Histoire abordés. L’intrigue de Résistance, de combat pour la liberté est bien décrit et employé par l’auteure. Mais on a souvent la sensation que certaines choses ne sont pas bien définies, comme des balbutiements.

Même si je dois tirer mon chapeau pour ce monde alternatif qu’a créé Andrea Cremer, j’adore le steampunk et toutes ces créatures de métal incroyables, j’ai vraiment eu du mal avec son écriture. Elle tourne souvent en rond, avec des descriptions approximatives, mais le plus gênant est le choix de la narration à la troisième personne du point de vue de Charlotte qui par moment semble être omnisciente. C’est tout simplement déstabilisant. De plus, certains rebondissements, pour ne pas dire la plupart, son plus que prévisible, ce qui est vraiment dommage. Je ne sais pas si je lirais la suite à sa sortie, ce qui n’empêche que j’ai trouvé agréable de se plonger dans le monde particuliers de Charlotte et ses amis.

Merci à vivivamp d’avoir organiser cette lecture commune sur Livraddict.

challengejeunesseYA465/85

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s