Dieu créa l’Homme et l’Homme créa Satan

dieucrealhommeTitre : Dieu créa l’Homme et l’Homme créa Satan (VF)
Auteur(e) : Donnola Nera
Maison d’édition : FictionPress
Genre : M/M Romance paranormal
Parution : 2012 (France)
Spin-off : Le jour des roses et du chocolat
Note : 16/20

Résumé :
La guerre entre les Enfers et le Paradis fait rage depuis presque toujours sans même que les humains ne s’en rendent compte. Au milieu de tout ça, Nathanaël, un jeune humain aux mœurs particulières et au caractère bien trempé va, sans le vouloir, attirer les Enfers à lui en la personne de Satan lui-même. Lui qui, comme tous ses congénères, ne connaissait jusqu’alors pas l’existence de la guerre entre les anges et les démons, va finir propulsé dedans avant même de comprendre le danger dans lequel il venait de se plonger lui-même.

Avis de GDS : (Spoiler)
Alors… Alors…
Le thème est original puisqu’il s’agit de la création et de Satan ! 😀
Chaque question sur cet univers trouve une réponse dans cette histoire (Et oui ! On s’en pose un peu !). Je trouve dommage que le caractère de feu (sans jeu de mot) ne soit pas plus mis en avant. Et la réaction par rapport à une scène ne me plait pas (voir Spoiler en dessous).

Le rythme est tenu jusqu’au bout et la nouvelle est sympa également.
Donc à lire pour se détendre un petit moment.

*Na’wak !: Non mais c’est quoi ce délire ! Nathanaël se fait prendre de force et il n’y a pas plus de réaction que ça !!!??? Son corps habitué à la douleur réagit bien certes, mais son esprit ?!! Il dit qu’il a mal, et c’est vrai, c’est le cas : physiquement ET moralement ! BORDEL si l’être que tu aimes te violente, tu lui pardonnes pour une caresse ? NON ! J’aurais aimé plus de ressentiment de la part des personnages face à cette scène qui m’a un peu gâché le moment de la lecture.*

Le prologue est une merveille, il met en haleine et je trouve dommage que cette impression ne perdure pas au début de l’intrigue.

L’amour ne fait –hélas– pas tout, et un « je t’aime » n’effacera jamais les cicatrices fait par un être aimé. Au mieux ce sentiment ne sera qu’un baume à passer sur chaque peine et blessure en attendant que viennent les suivantes, mais jamais il ne permettra –dans ce genre de situation– que la douleur disparaisse vraiment.

Si vous êtes désappointé ou perdu devant votre écran, lisez cette nouvelle, puis nos spoils respectifs à moi et l’auteure puis donnez votre avis. 😀
@+

PS : Plus d’information de la part de l’auteure ici à vos risques et périls 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s